Votre panier est vide

Rubriques :
News

Pink Floyd, Knebworth 90 ressuscité !

Par Chief Brody |

Le mythique live de la bande de David Gilmour enregistré durant l'été 1990 est enfin réédité en qualité Hi-Res 24Bit...

Il est de ces grands évènements live dont on se souvient grâce à leur moyen de diffusion. Ce fut le cas du concert de Knebworth, incarnation parfaite d’une époque où la télévision (particulièrement la chaîne MTV) relayait des performances captées en direct, sans filet, pour le plus grand plaisir de ceux qui ne pouvaient se rendre sur place. C’est aussi une période dont les fans ont longtemps conservé les archives au format VHS en attendant l’avènement de supports numériques plus stables comme le DVD puis celui du web et du streaming pour renouer avec le son (et parfois l’image) de ces grands moments. Justement, les adeptes du Floyd se sont longtemps contentés de la compilation regroupant quelques titres du groupe venu ce jour soutenir la cause de l’organisation caritative Nordoff Robbins aux côtés de Genesis, Robert Plant, Eric Clapton, Tears for Fears, Mark Knopfler

Au final, deux chansons seront retenues, Comfortably Numb et Run Like Hell. Maigre butin. Il faudra attendre presque trente ans pour que l’entière performance refasse surface de manière officielle grâce au coffret The Later Years 1987-2019 comprenant les versions audio et vidéo restaurées et remasterisées en haute-définition. Au même titre que Delicate Sound of Thunder, retravaillé pour apparaître dans ce coffret avant de connaître une sortie individuelle un an plus tard, Live at Knebworth 1990 s’extrait lui aussi de la boîte collector pour désormais vivre sa vie en dehors du giron des collectionneurs et se présenter à un plus large public.

Retour en 1990, où les costumes à épaulettes se portent trois tailles au-dessus, où le saxophone règne en maître sur la musique mainstream depuis une bonne décennie et où Pink Floyd est confortablement installé dans ce qu’on pourrait appeler l’ère Gilmour. Le groupe a achevé une tournée de presque deux ans pour défendre sur scène son A Momentary Lapse of Reason entre septembre 1987 et juillet 1989. Il remet exceptionnellement le couvert pour la bonne cause le 30 juin 1990 en acceptant de jouer à Knebworth où il n’avait pas remis les pieds depuis son dernier passage en 1975. Pink Floyd a changé mais le public, fidèle, est encore plus fourni qu’à l’époque. L’occasion pour la formation d’interpréter sept morceaux sur scène. Des chansons soigneusement sélectionnées qui ne couvrent que quatre albums seulement : Dark Side of the Moon, Wish You Were Here, The Wall et A Momentary Lapse of Reason.

Loin du psychédélisme d’antan et des grandes envolées hypnotiques, le Floyd version 1990 est avant tout une machine de scène qui en met plein les mirettes. Pourtant, ça fonctionne. Parce qu’on ne peut pas lutter contre le divin son de guitare de Gilmour au moment du solo de Comfortably Numb. Parce que Wish You Were Here aura toujours cette beauté déchirante qui nous ramène à l’histoire vécue avec Syd Barrett.

La toute jeune Candy Dulfer, à peine 21 ans, révélée par Prince et Dave Stewart, assure les parties de saxophone de Shine On You Crazy Diamond et Money sans même paraître impressionnée par l’évènement. Mais on retiendra surtout cet incroyable moment au cours duquel, Clare Torry, chanteuse originale de The Great Gig In The Sky, revient sur scène pour interpréter la chanson une unique fois en dehors d’une performance réalisée à l’époque en 1973. Historique. Finalement, ça valait la peine d’attendre quelques décennies avant de redécouvrir un concert avec un son Hi-Res à la hauteur de l’évènement. Rien que pour le souvenir.

ÉCOUTEZ "LIVE AT KNEBWORTH 1990" DE PINK FLOYD SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article