Fin tragique pour Lawrence Leathers

Batteur de Cécile McLorin Salvant, il a été tué à son domicile new-yorkais…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 6 juin 2019
Réagir
Qobuz

Clap de fin improbable et précoce pour Lawrence Leathers, batteur prisé au swing incisif et dont le corps a été retrouvé sans vie dans les escaliers de son immeuble du Bronx le 2 juin 2019.

A 37 ans, le New-yorkais aurait été tué dans une dispute impliquant sa compagne Lisa Harris et un voisin Sterling Aguilar. Ces deux derniers ont été placés en garde à vue. La police de New York enquête…

Depuis une grosse décennie, Leathers, protégé de E.J. Strickland, s’était imposé comme un musicien reconnu sur la scène de Big Apple. Il était surtout membre du trio de la chanteuse franco-américaine Cécile McLorin Salvant, participant notamment à ses deux brillants albums For One to Love (2015) et Dreams and Daggers (2017).



Né dans le Michigan le 23 novembre 1981, Lawrence Leathers avait étudié le jazz à la Michigan State University avant de jeter l’ancre à New York en 2007 sur les bancs de la Juilliard School. C’est dans cette prestigieuse école qu’il rencontre le pianiste Aaron Diehl et le bassiste Paul Sikivie. Un trio était né ! Trio qui deviendra celui de McLorin Salvant sur les recommandations du trompettiste Wynton Marsalis.



En 2015, dans une interview à Lansing City Pulse, Leathers insistera sur la relation atypique avec la chanteuse : « En général, il y a une sorte de séparation entre une chanteuse et ses musiciens. Avec Cécile, c’est différent. Elle comme un instrument supplémentaire de notre groupe. »

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters