Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Deux Américains à Paris

Par Marc Zisman |

Le chef californien Leonard Slatkin et le violoniste de l’Indiana Joshua Bell sont à Pleyel le 28 novembre pour une soirée Purcell, Corigliano et Tchaïkovski.

Soirée de stars le 28 novembre à Paris, salle Pleyel, avec la venue de deux Américains de marque : le chef d’orchestre Leonard Slatkin et le violoniste Joshua Bell. Aux côtés des deux hommes, l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Quant au menu de ce concert, l’éclectisme sera de mise avec Purcell (Fantasia upon One Note), Corigliano (Concerto pour violon) et Tchaïkovski (Symphonie n°6 "Pathétique").

Posé, authentique, presque timide, Joshua Bell est pourtant bel et bien une star, avec à son actif un oscar, quatre Grammy Awards, près d’une trentaine d’albums. Le violoniste virtuose américain donne plus de deux cents concerts par an et a travaillé avec les plus grands chefs : Christoph von Dohnányi, Roger Norrington, Seiji Ozawa, Esa-Pekka Salonen... Ses enregistrements de Beethoven, Mendelssohn-Bartholdy ou Sibelius lui ont valu les éloges des critiques, qui saluent le son lumineux, tendre, limpide, de son jeu. Violoniste infatigable, Bell s’est aussi ouvert à d’autres univers que le classique. Après son travail sur West Side Story, il s’initie au bluegrass américain, et un oscar lui a été attribué en 1999 pour son enregistrement de la musique du film Le Violon rouge.

Leonard Slatkin est né en 1944 à Los Angeles dans une famille de musiciens. Son père, Felix, était le violoniste, chef d'orchestre et fondateur du Hollywood String Quartet, et sa mère, Eleanor Aller, la violoncelliste du quatuor. Il étudie à l'Université d'Indiana et au Los Angeles City College avant de rejoindre la Juilliard School où il étudie la direction d'orchestre avec Jean-Paul Morel. Ses débuts comme chef ont lieu en 1966 et, deux ans plus tard, il devient chef assistant à l'Orchestre Symphonique de Saint Louis. Il y reste jusqu'en 1977, où il devient le chef principal de l'Orchestre Philharmonique de la Nouvelle Orléans. Slatkin retourne à Saint Louis en 1979 comme directeur musical de l'orchestre symphonique. Le profil national de l'orchestre s'améliore grandement sous sa direction. Il reste à ce poste jusqu'en 1996, où il devient chef de l'Orchestre Symphonique National à Washington. Son contrat avec cet orchestre doit se conclure en 2008. Cette année toujours, il entame son mandat de directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Detroit.

Le site officiel de Joshua Bell

Le site officiel de Leonard Slatkin

Le site officiel de la salle Pleyel

À découvrir autour de l'article