Votre panier est vide

Rubriques :
Style Moderne

Bien entendu

Par Omer Corlaix |

Notre nouveau Premier ministre Manuel Valls a pour épouse Anne Gravoin, violoniste, mais connaissez-vous son cousin éloigné, le compositeur et musicologue Manuel Valls Gorina ?

Manuel Valls Gorina, plus connu pour sa composition de l’hymne du FC Barcelone que par ses écrits musicologiques, et en effet le cousin éloigné de Manuel Valls. Si on lui doit entre autre une histoire de la musique espagnole après Manuel de Falla et une biographie de Mompou, il est aussi l’auteur d’une étude très sérieuse sur les liens de la musique à l’érotisme, La Musique dans les bras d’Eros.

Ce livre n’est pas encore traduit mais on peut s’imaginer qu’une nouvelle carrière s’ouvre à celui-ci au pays du Marquis de Sade. Il anima aussi au début des années soixante-dix une émission consacrée à la musique espagnole sous l’ancienne ORTF. On a beau fermer à double tour les portes et les fenêtres, la musique classique trouve toujours un moyen de nous rappeler à son existence. Il me revient une anecdote un peu cocasse. France 2 s’était pris du désir irrépressible de consacrer une fin du JT du soir au compositeur Pierre Boulez qui répétait un concert à la Cité de la musique. Une petite semaine de tournage, les équipes de France 2 avaient mis les petits plats dans les grands. On avait même filmé une rencontre inopinée entre Pierre Boulez et Henri Dutilleux. Nous étions tous excités comme des puces, mais l’officiant du JT du moment en décida autrement en préférant inviter ce soir-là le baryton, Florent Pagny. Bien entendu, c’était l’œuvre d’un quiproquo entre le désir de musique classique et la réalité d'un JT qui s’adresse au plus grand nombre de téléspectateurs.

Il faut donc modestement se féliciter que le Grand prix des lycéens poursuive son travail de diffusion auprès des jeunes de la musique contemporaine. Ainsi, lundi 7 avril au Châtelet, nous connaîtrons l’heureux gagnant de cette quinzième édition et nous pourrons entendre la nouvelle création de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, gagnante de la précédente édition. De même, nous devons reconnaître l’effort de Futur composé proposant sur toute la France jusqu’au 13 avril un festival « Bien entendu » mobilisant tous les artistes de la contemporaine. Alors, espérons également qu’en dépit de ses nouvelles responsabilités Manuel Valls trouvera encore un peu de temps libre pour aller au concert !

À découvrir autour de l'article