Sœurs minimalistes

A la scène comme au disque, Katia et Marielle Labèque revisitent 50 ans de musique minimaliste...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 8 février 2013
Réagir
Qobuz

On les connaissait chez Berio et Messiaen, mais pas chez Terry Riley ou John Cage... Avec le passionnant projet Minimalist Dream House (un coffret de 3CD disponible en Qualité Studio Masters), Katia et Marielle Labèque célèbrent cinquante ans de minimalisme, des racines à ses influences plus récentes dans le rock comme dans l’electro (Sonic Youth, Brian Eno, Radiohead ou même Aphex Twin). Reconnaissant avoir zappé cet influent courant durant les années 60 et 70, les célèbres sœurs plongent aujourd’hui leurs quatre mains dans un matériau dense, alternant entre les styles et les textures musicales. Un minimalisme revisité qu’elles promèneront également sur la scène de la Cité de la Musique, les 18, 19 et 20 février, entourées de musiciens venant du rock alternatif et de la musique expérimentale (Nicola Tescari aux claviers, David Chalmin à la guitare électrique, Raphaël Séguinier aux percussions et Alexandre Maillard à la basse).

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters