Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Festival d’Île de France 2011 : d’un monde à l’autre

C’est à la croisée des mondes que le Festival d’Île de France invite le public pour cette nouvelle édition du 4 septembre au 9 octobre 2011.

Par Caroline Augé | Concerts, festivals et tournées | 23 août 2011
Réagir
Qobuz
Informations pratiques

Dates : du 4 septembre 2011 au 9 octobre 2011

Région : Île-de-France

Chaque année le Festival d’Île de France propose une sélection d’une trentaine de concerts dans des lieux du patrimoine francilien. Pour chaque spectacle, le festival fait coïncider découverte musicale et découverte du patrimoine régional. Spectacles et lieux sont choisis en étroite relation, de sorte que contenu et contenant s’apportent mutuellement sens et émotion.

Cette nouvelle édition conduira ainsi d’abord le public au cœur des légendes bretonnes puis explorera les univers du compositeur argentin Martin Matalon et du poète Jorge Luis Borges. Le festival s’aventurera également à l’époque médiéval avec La Divine Comédie de Dante et avec Goran Bregovic le public pourra invoquer trois jours durant l’âme des gitans au Cirque d’Hiver.

LES PREMIERS CONCERTS DU FESTIVAL :

- Terres de Bretagne – Feiz Deis : le 4 septembre à partir de 12h30

Empreintes d’une longue histoire, mêlant légendes, traditions et vie quotidiennes, les musiques bretonnes sont riches et multiples. C’est cette diversité qui s’affichera tout au long de la journée dans le parc de Villarceaux avec 80 artistes pour 15 concerts en plein air.

Au programme de cette journée : Alan Stivell, à la base du renouveau des musiques bretonnes, le chanteur Dan Ar Braz et le Bagad de Lokoal-Mendon.
Le Feiz Deis fera également la part belle aux musique de danse en réunissant toutes les générations sur scène avec Marcel Guilloux, Yann-Fañch Kemener, Erik Marchand, Annie Ebrel, Hamon Martin Quintet, Spontus et Trio Brou-Hamon-Quimbert
Les métissages de la musique bretonne seront aussi représentes par Ar Rannoù / Les Séries, Pennoù Skoulm et N’diale. Enfin la journée fera aussi place aux nouvelles voix de la musique que sont Faustine Audebertk, Nolwenn Korbell, Alain Le Goff et Les Ours.

- La Barque de Caron

L’Ensemble Musica Ficta dirigé par Raúl Mallavibarrena interprétera des œuvres de C. Monteverdi, G.P Palestrina, J.H Schein, H. Schütz, T.L de Victoria, Duarte Lobo, J. Esquivel, Cristobal de Morales… L’ensemble sera le samedi 10 septembre à 20h45 en l’Eglise de Saint-Sulpice-de-Favières.

- La Nuit des Chamanes

Le chanteur de Joik, Wimme Saari (chant traditionnel saami-Finlande) et l’Ensemble Muak (Danse, musique et chants rituels) seront le samedi 10 septembre à 20h45 à la Forêt de Larchant.

- Salon de Musique : Le Fils du Dieu de L’orage d’Arto Paasilinna

Jouki Kyhälä (harmonica) et Pierre Barrat (lecture) seront le dimanche 11 septembre à 11h à la Chapelle de l’Hôtel-Dieu de Dourdan pour un concert-lecture du Fils du Dieu de L’orage d’Arto Paasilinna.

- La Cité rêvée

Les Lunaisiens (ensemble vocal et instrumental) interpréteront des chants orphéonistes (Hymne du matin et Hymne du soir), Les Gueux, Le Roi d’Yvetot, L’Alchimiste, la Colombe et le Corbeau… de Béranger, Rondes des St-Simoniens (chansons extraites de la Ruche harmonieuse) de Félicien David, Vinçard l’Aîné, Lachambaudie…Et des œuvres instrumentales de Liszt, Berlioz et Gounod.

Ils seront le dimanche 11 septembre à 16h30 à la l’Abbaye de Port-Royal des Champs de Magny-les-Hameaux.

- La Pellicule Ensorcelée : ciné-concert

Catherine Verhelst (piano) et l’Ensemble Skêné joueront des œuvres d’Erik Satie, John Cage, Charles Ives, Mauricio Kagel, Györgny Ligeti et Bruno Mantovani sur des images de René Clair, Marcel Duchamp, Oskar Fischinger, Fernand Léger, Willem Fridriech Murmaü.

Ils seront le dimanche 11 septembre à 16h30 à la Salle Pablo Picasso de La Norville.

Site du festival

Retrouvez ici notre sélection discographique de la programmation.

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters