Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Bravo Audio Ocean : laissez-vous emporter par sa vague musicale azurée !

Par Philippe Daussin |

Certains fabricants d'électronique audio donnent un peu de couleur, et de gaité, à un monde où dominent le noir et l'argenté. Ce petit amplificateur pour casque Bravo Audio Ocean se la joue ainsi en bleu avec son petit tube protégé par une anse et un son qui apporte son lot de chaleur, comme le soleil baignant les mers du Sud.

Consonance française pour le nom de la jeune marque chinoise Bravo Audio née en 2011 qui a visiblement choisi le sourire et la bonne humeur pour se positionner sur le marché de la Hi-Fi où il serait plus de bon ton de montrer ses gros muscles bodybuildés à coup de watts efficaces qu'on n'avait pas encore vus dans le domaine et autres taux de distorsion à peine mesurables.

Peu âgée, Bravo Audio ne propose actuellement que six réalisations dont quatre sont des amplificateurs Hi-Fi pour casque optant pour la pure Classe A Single Ended (modèles Ocean, objet de ce banc d'essai, et V1, V2, V3), les deux autres réalisations, Tube Soap et Headplug étant des amplificateurs monophoniques destinés aux bassistes.

Non-conformiste, Bravo Audio a également choisi une présentation pour le moins surprenante pour les amplificateurs V1, V2 et V3, puisque ceux-ci ne sont pas intégrés dans un boîtier en plastique ou en métal mais sont simplement montés entre deux plaques de plexiglas, un peu comme les prototypes destinés à être exposés sur les salons dévoilant ainsi leur intérieur.

Ce petit tour d'horizon étant fait, partons maintenant à la découverte de cet amplificateur Ocean qui nous a bien plu.

Présentation

La présentation sympathique et colorée de l'amplificateur pour casque Bravo Audio Ocean n'est pas sans rappeler certaines réalisations DIY (Do It Yourself) avec son interrupteur à bascule, sa prise Jack 6,35 (doublée par une prise 3,5 mm) avec son gros écrou de blocage et son bouton de réglage de volume comme on peut en trouver au Radio-Shop du coin.

Pas de fioritures donc, mais un boîtier tout en aluminium et un aspect bon enfant souligné par le logo de la marque qui est en parfaite harmonie, tout ceci mettant un peu de gaité dans ce monde de la reproduction sonore où la fantaisie n'est pas monnaie courante.


Les signaux à amplifier seront raccordés prioritairement à l'entrée Cinch stéréo, l'entrée Jack 3,5, qui possède des contacts à coupure, étant utilisée pour un branchement occasionnel qui déconnectera automatiquement la source reliée aux prises Cinch.


La sortie Line Out délivre des signaux à niveau variable et pourra être raccordée à un bloc d'amplification stéréo ou à des enceintes actives afin de se servir de cet appareil comme pré amplificateur.

Réalisation

Faible densité de composants sur le circuit de l'amplificateur pour casque Bravo Audio Ocean, composants qui sont d'ailleurs tous des modèles traditionnels de type traversant.


Ci-dessous, une vue en perspective avec le tube de pré amplification 12AU7 monté sur son support. On peut également voir le potentiomètre de volume fabriqué par Alps situé entre ce tube et les étages de puissance se trouvant à côté de ce potentiomètre.


L'amplification du Bravo Audio Ocean fonctionne en pure Classe A Single End, c'est-à-dire qu'un seul transistor amplifie le signal. Le constructeur utilise des transistors MosFet IRF630 (du solide !) dans lesquels circule en permanence un courant de polarisation constant (en l'occurrence près de 170 mA) fixant un point de repos dans une partie très linéaire de leur caractéristique de fonctionnement.

C'est autour de ce point de repos que vont se produire les excursions positives et négatives des signaux amplifiés qui seront ensuite transmis aux prises Jack au travers d'un condensateur électrochimique de 1000 μF/25V, celui-ci étant indispensable pour bloquer la tension continue autour de laquelle oscille les signaux du fait de l'utilisation d'une alimentation simple (non symétrique).

Ce courant continu de polarisation circulant en permanence dans le transistor d'amplification, celui-ci va chauffer sans discontinuer, même en l'absence de signaux à amplifier, et nécessitera donc un refroidissement. On peut voir, dans le bas du visuel ci-dessous, les deux transistors IRF630 qui sont montés sur un barreau en aluminium, lequel va être plaqué contre l'une des faces latérales du boîtier qui va faire office de dissipateur thermique.


Pour générer le courant de repos de ces transistors, le constructeur utilise pour chacun d'eux un régulateur LM317 monté en source de courant constant. Dans la partie supérieure du visuel, on peut voir ces régulateurs, qui chauffent également en permanence, et qui sont fixés, comme les transistors IRF630, sur un barreau en aluminium venant en contact avec le boîtier qui va les refroidir.

Ecoute

Bon, c'est clair, l'habit ne fait pas le moine, et ne pas se prendre au sérieux n'empêche pas de faire sérieusement les choses car écouter de la musique avec l'amplificateur Bravo Audio Ocean est un véritable délice.

Ainsi, c'est un moment d'intense émotion que nous avons passé à l'écoute de la Scène au bord du ruisseau, le deuxième mouvement de la Symphonie Pastorale de Beethoven interprétée par Bruno Weil à la tête de l'ensemble Tafelmusik, avec une restitution de toute beauté, d'une grande ampleur, peut-être pas d'une précision extrême sur le rendu de tel ou tel instrument, mais à la pâte sonore drôlement gouteuse.

Même belle restitution, chaude et pleine, de la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood où les cymbales ne se montrent pas aussi incisives qu'à leur habitude dans les dernières mesures de Jack The Lad, ce qui n'empêche pas les cuivres de See the Conquering Hero d'énoncer avec panache leur thème triomphant.

Du titre Don't Answer Me de l'album Ammonia Avenue, l'amplificateur Bravo Audio Ocean nous offre une restitution riche où voix, chœur et instrumentation sont à la fête, avec des accords de guitare fins et un saxophone venant enrichir de sa chaleureuse présence cette restitution qui se montre très prenante.

L'écoute d'extraits du célèbre album The Wall des Pink Floyd montre les très bonnes aptitudes de cet amplificateur à suivre la rythmique dans le grave sans sourciller et à reproduire avec bonheur les ambiances riches et variées de cette musique.

En conclusion, cet amplificateur pour casque Bravo Audio Ocean mérite assurément des applaudissements pour la fort bonne restitution sonore qu'il délivre et aussi pour son aspect sympathique ainsi que son prix plutôt doux.

Spécifications
Site Bravo Audio
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt de l'amplificateur Bravo Audio Ocean.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com