Lamentez-vous, enfants...

Une restitution majeure signée Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 11 octobre 2014
Réagir
Qobuz

Quand en 1728, meurt le Prince de Köthen, son ancien Kapellmeister, Jean-Sébastien Bach, n'a pas oublié les cinq années flamboyantes jadis passées à son service. Il lui dédiera une cantate funèbre presque entièrement construite sur la musique de deux œuvres majeures de cette époque : la Trauer-Ode et la Passion selon Saint Matthieu. La partition est perdue, mais le livret et de nombreuses informations permettent de reconstituer aujourd'hui l'ouvrage. À l'occasion de son premier enregistrement pour harmonia mundi, Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion nous invite à un jeu de pistes musical passionnant à bien des égards...



En 2013, Raphaël Pichon revenait pour Qobuz sur l'histoire de Pygmalion, sa bicéphalité Bach/Rameau, les temps fort de son parcours personnel, sans oublier son indéboulonnable passion pour Radiohead :



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters