Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Mélissa Laveaux, un Café de rentrée

Le 11 septembre, Mélissa Laveaux défendra son éclectique deuxième album Dying Is A Wild Night sur la scène parisienne du Café de la Danse.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 20 août 2013
Réagir
Qobuz

Après de précédents concerts parisiens complets avant l'été, Mélissa Laveaux revient dans la capitale, mercredi 11 septembre 2013, cette fois-ci au Café de la Danse, auréolée du bel accueil réservé à son album Dying Is A Wild Night paru en février.

Après avoir dégusté Camphor & Copper, on l’imaginait, jusqu’à la fin de ses jours, imperturbablement scotchée sur le sentier du néo-folk contemporain, sonorités acoustiques et textes engagés en guise de bouclier. Mais non.

Dès ce deuxième album, Dying Is A Wild Night, Mélissa Laveaux a déroulé une impressionnante palette tant sonore que mélodique. Un coup de tonnerre à l’image de Postman, premier single tendu sur un rythme afrobeat et des textures sonores anguleuses qu’on aurait pu entendre chez TV On The Radio…

La Canadienne d’origine haïtienne en a sous le capot et signe un disque kaléidoscopique qui s’apprécie sur la longueur. Un album nourri de son parcours transatlantique, sa difficile arrivée en France et ses écoutes stylistiquement plus éclectiques que ce que Camphor & Copper pouvait laisser transpirer.

Le site du Café de la Danse

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters