Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!
Vidéos

Rencontre avec Miguel Yisrael

Rencontre avec le grand luthiste qui ne se contente guère des éternelles partitions de Weiss et Bach et défrichent des œuvres oubliées ou méconnues.

Par Marc Zisman | Vidéos | 13 septembre 2010
Réagir
Qobuz
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Dans ses mains, le luth baroque se faufile entre respiration, silences et espaces… Certes virtuose, cette féérie musicale sculptée par Miguel Yisrael est surtout d’un raffinement ultime. Après Les Barricades mistérieuses publié sur le label Brillant en 2008 avec des œuvres de Kellner, Weiss, Couperin, Saint-Luc, Gaultier et Gallot, le luthiste né à Lisbonne en 1973, ancien élève du grand Hopkinson Smith, a réuni, toujours pour le compte de Brillant, des pièces du XVIIIe signées Hagen, Falckenhagen et Scheidler sous l’intitulé La Cour de Bayreuth. Le temps d’un podcast, Yisrael raconte la genèse de ce projet, revient sur son parcours et évoque également le tout jeune Festival de Musique Ancienne du Marais à Paris dont il est le directeur artistique.

Le site de Miguel Yisrael

Le site du Festival de musique ancienne du Marais à Paris

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters