Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Montserrat Figueras est morte

Voix majeure des musiques anciennes et baroques, la soprano catalane Montserrat Figueras, épouse de Jordi Savall, s’est éteinte à l’âge de 69 ans.

Par Max Dembo | Chers disparus | 24 novembre 2011
Réagir
Qobuz

Montserrat Figueras est décédée à Barcelone, le 23 novembre des suites d’un cancer. La soprano catalane, épouse de Jordi Savall, était âgée de 69 ans. Avec cette disparition, une grande voix s’éteint. Une voix à part. Une voix férue notamment de musique du Moyen-âge et de la Renaissance, gorgée aussi de métissages à travers les âges et les continents… Surtout, une actrice clef de toutes les aventures orchestrées par son complice sur scène comme à la ville, Jordi Savall. La soprano catalane touchait pour son intégrité comme pour la mélancolie majestueuse de son timbre si personnel. Avec Montserrat Figueras, le répertoire vocal médiéval, renaissance et baroque trouvait une ambassadrice lettrée, inspirée et inspirante. Une référence en quelques sortes…

Née à Barcelone le 15 mars 1942, Montserrat Figueras travaille dès son plus jeune âge avec Enric Gispert et Ars Musicae. Elle étudie le chant avec Jordi Albareda et suit des cours d’interprétation dramatique. A partir de 1966, elle se lance dans l’étude des anciennes techniques de chant, des troubadours au baroque, développant ainsi un concept personnel nourri directement aux sources originelles, historiques et traditionnelles.

À partir de 1967, une rencontre bouleverse sa vie musicale et personnelle : Jordi Savall. Cette union artistique et humaine s’avèrera particulièrement fructueuse dans différentes activités pédagogiques, de recherche et de création. De cette collaboration, une empreinte mutuelle et réciproque naîtra, particulièrement évidente dans le développement d’un style d’interprétation novateur. En réussissant à combiner une parfaite fidélité aux sources historiques et une extraordinaire capacité créative et expressive, Montserrat Figueras et Jordi Savall ont marqué l’évolution de tout le mouvement de la musique historique.

En 1968, elle termine à Bâle ses études avec Kurt Widmer, Andrea Von Rahm et Thomas Binkley à la Schola Cantorum Basiliensis et à la Musikakademie. Dès les années 70, Figueras ouvre une nouvelle voie. Dans cette génération de musiciens, la musique vocale antérieure à 1800 nécessitait une approche technique et stylistique neuve dans son interprétation, où la beauté et l’émotion de la voix récupèrent l’équilibre nécessaire entre chant et déclamation, donnant la priorité à la projection poétique et spirituelle du texte.

De 1974 à 1989, Montserrat Figueras participe à la fondation des ensembles Hespèrion XX, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations. Avec eux et comme soliste, la soprano aborde la récupération d’un patrimoine exceptionnel et éclectique. Le tandem Savall/Figueras met ainsi à l’ordre du jour des œuvres aussi injustement oubliées que le très ancien Chant de la Sybille, aux plus récentes Lux Feminae, Ninna Nanna, Misteri d’Elx et Isabel I, sans oublier les légendaires Trobayritz, Llibre Vermell de Montserrat, Romances Sefardíes, Cancioneros del Siglo de Oro, Tonos Humanos del Barroco Hispánico, ainsi que des monographies dédiées à Milán, Mudarra, Narváez, Guerrero, Victoria, Marín, Merula, Monteverdi, Frescobaldi, Caccini, Charpentier, Mozart (Requiem), Sor et également les opéras de Monteverdi (L’Orfeo) et Martín y Soler (Il Burbero di Buon Cuore et Una cosa rara).

Les principaux festivals d’Europe, d’Amérique ou d’Orient ont accueilli Montserrat Figueras. Au disque, elle a participé à plus de 70 enregistrements ayant souvent reçu de prestigieuses distinctions (Grand Prix de l’Académie du Disque Français, Edison Klasik, Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque et Grand Prix de l’Académie Charles Cross, Grammy Awards). En 2003, elle a reçu le titre d’Officier de l’ordre des Arts et Lettres de l’état français.

En 2008, Figueras a été nommée Artiste pour la Paix, Jordi Savall dans le cadre du programme des Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO. Son engagement social et ses apports au dialogue interculturel auprès de son mari la définisse comme une des grandes figures féminines de son temps.

Apprenant la disparition de la soprano, le ministre catalan de la Culture, Ferran Mascarell, a rendu hommage à son travail, « qui a permis la restauration de la musique ancienne. » Les funérailles se dérouleront dans le Cloître du Monastère Royal de Pedralbes à Barcelone, vendredi 25 novembre.

Ecoutez notre playlist Montserrat Figueras

Le site du label Alia Vox

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters