Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

L'âme au Mali

Avec "Lamomali", Matthieu Chedid et Toumani et Sidiki Diabaté tendent des ponts entre Paris, Bamako et le monde...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 16 avril 2017
Réagir
Qobuz

La musique malienne est un puissant aimant qui attire chaque année de nombreux musiciens occidentaux désireux de se frotter à sa richesse. Matthieu Chedid vient ajouter son nom à cette liste de créateurs tombés sous le charme de la kora notamment et de ses virtuoses. C’est en compagnie de deux d’entre eux, Toumani Diabaté et son fils Sidiki, qu’il a conçu Lamomali, bouillonnant disque d’afro pop, mixé par Philippe Zdar de Cassius et Olivier Lude. Vingt ans après ses premières collaborations avec des musiciens africains et plusieurs voyages au Mali, M réussit à mêler son univers pop dans les codes de la musique malienne. Avec un hallucinant et éclectique casting d’invités réunissant Fatoumata Diawara, Oxmo Puccino, Jain, Amadou et Mariam, Ibrahim Maalouf, Philippe Jaroussky, Youssou N’dour, Nekfeu, Chacha, Louis Chedid, Moriba Diabaté, Seu Jorge, Kerfala Kanté, Mamani Keita, Sanjay Khan, Santigold et Hiba Tawaji, M et les Diabaté construisent ici une solide passerelle entre Paris, Bamako et le monde. La réussite de ce projet qui aurait pu n’être qu’une fusion vaine entre les styles et les sons est de s’adosser à de solides compositions. Lamomali (l’âme au Mali) réussit à fusionner tradition et modernité avec sincérité, sans jamais sonner faux ou maniéré. Bon voyage !











Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters