Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Gounod inédit !

De l’inédit de Charles Gounod est à déguster dans l’Auditorium de la BnF, le 2 février.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 13 janvier 2010
Réagir
Qobuz

Réveiller de belles endormies, tel est le pari du cycle de concerts de la Bibliothèque nationale de France qui, à travers des partitions inédites de ses collections permet la redécouverte d’œuvres oubliées. Ainsi, mardi 2 février, de 18h30 à 20h00, l’Orchestre-Atelier OstinatO, sous la direction de Jean-Luc Tingaud, donnera ainsi à écouter pour la première fois depuis leur création trois pièces de Charles Gounod, dans le Grand Auditorium du site François Mitterrand de la BnF.

Mis sur la piste de partitions de Gounod grâce à la biographie du compositeur par Gérard Condé, Jean-Luc Tingaud a mis au jour pour ce concert trois œuvres inédites. Elles offriront au public de la BnF un large panorama de la musique de l’auteur de Mireille et de Faust. Le domaine vocal est en effet évoqué avec l’ouverture et des extraits de Georges Dandin. Cette pièce, réalisée d’après le texte de Molière était, avant qu’il ne l’abandonne, un grand projet lyrique de Gounod qui souhaitait que son opéra soit « gigantesque, énorme et saisissant ».

La musique sacrée, essentielle pour le compositeur, est abordée à travers une légende dramatique intitulée La Communion des Saints. D’après une poésie de Frédéric Mistral, elle fut créée au Conservatoire pour les Concerts du Vendredi Saint en 1891. A l’époque, la presse avait été fort élogieuse, les critiques la comparant à L’Enfance du Christ de Berlioz et Parsifal de Wagner.

Enfin, deux mouvements de la Troisième Symphonie (inachevée) viendront compléter le portrait de Gounod, en symphoniste cette fois.

L'Orchestre-Atelier OstinatO est un orchestre de chambre, formation type Mozart, composé de jeunes musiciens professionnels de haut niveau. Créé en 1997 par le chef d'orchestre Jean-Luc Tingaud et Gilles Demonet, à l'initiative de Manuel Rosenthal, son originalité consiste à apporter à ses jeunes instrumentistes un apprentissage spécifique du métier de musicien d'orchestre.

Le site officiel de la Bibliothèque nationale de France

Le site officiel de l’Orchestre-Atelier OstinatO

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters