Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

iFi Audio micro iDSD Black Label Edition : même en noir le DAC micro iDSD offre une restitution sonore lumineuse et empoche un Qobuzissime !

Il existait déjà chez iFi Audio le micro iDSD, un DAC portable offrant tous les types de décodage possibles et imaginables et un amplificateur pour casque puissant et modulable, au point où nous demandions lors de son test s'il serait possible d'aller plus loin. Aujourd'hui, ce modèle s'habille de noir pour une édition spéciale qui a vu quelques composants internes remplacés par des modèles plus qualitatifs, une évolution cosmétique sans toucher aux fondamentaux. Pourquoi pas ?

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 19 décembre 2016
Réagir
Qobuz

Pour fêter le deuxième anniversaire de son très performant (et Qobuzissime) DAC micro iDSD, le constructeur anglais iFi Audio a décidé d'en proposer une version tout de noir vêtue et prenant le nom de micro iDSD Black Label Edition (il fallait trouver !).

Mais si l'aluminium anodisé naturel a cédé la place à l'anodisation noire, certains composants internes ont été remplacés par des modèles plus qualitatifs, en particulier des condensateurs électrolytiques Sanyo OS-CON au coût dix fois plus élevé que les versions standards, ou encore des condensateurs à film Panasonic ECPU et des amplificateurs opérationnels spécialement fabriqués pour iFi Audio prenant le nom de gamme OV et dont les conducteurs emploient un cuivre HCOFC (High Conductivity Oxygen Free Copper ou Cuivre sans oxygène à haute conductivité) et de l'Or 4N.

Quant aux possibilités du micro iDSD Black Label Edition, elles sont les mêmes que son grand frère argenté, c'est-à-dire bluffantes pour un DAC nomade. Il peut en effet lire les fichiers échantillonnés jusque 768 kHz sur 24 bits (rien que ça !), appelés double DXD, et aussi les fichiers en Octa-DSD, c'est à dire à huit fois la fréquence de 2,8 MHz du DSD, soit 22,4 Mhz.

Son amplificateur pour casque dispose de trois réglages de sensibilité et peut délivrer, grâce à trois modes d'amplification, jusqu'à 4000 mW de puissance dans 16 Ω, excusez du peu, et ce sans recourir au mode ponté avec ses connecteurs spécifiques, et de plus il dispose d'une fonctionnalité OTG lui permettant de fonctionner avec les smartphones et tablettes sous Android et iOS.

A savoir aussi que iFi Audio est une filiale du constructeur britannique Abbingdon Music Research (AMR) dont les productions sortent également des entiers battus et dont la haute technicité a des retombées sur les appareils iFi Audio.


Présentation

Le boîtier du DAC micro iDSD Black Label Edition est entièrement réalisé en aluminium avec une coque monobloc découpée dans un profilé de section rectangulaire avec les deux bords de la face supérieure en légère déclivité et fermée par des faces avant et arrière au dessin travaillé et surélevant légèrement la coque du boîtier.


Sur la face avant, à droite, on trouve le bouton de volume en aluminium massif muni d'un interrupteur marche arrêt en fin de course, une prise pour casque au standard Jack 6,35 mm, une entrée ligne sur prise Jack 3,5 mm, et deux inverseurs à bascule, le premier mettant en service une accentuation du grave (XBass) et le second permettant d'agrémenter la restitution d'un effet spatial (3D).

A l'arrière, une entrée USB A mâle permet le raccordement à un ordinateur, via un cordon USB A mâle-femelle, ou à un smartphone ou une tablette sous Android avec un cordon OTG, une série d'adaptateurs étant fournie, ou encore un iPhone ou un iPad avec le camera kit. La sortie stéréo sur prises Cinch à raccorder à un amplificateur peut être à niveau fixe ou à niveau variable grâce à un interrupteur situé sous l'appareil, et la prise S/PDIF coaxiale fonctionne en entrée ou en sortie de manière automatique.


Sur le côté gauche du micro iDSD on trouve trois interrupteurs à glissière. Le premier, de couleur rouge permet de choisir entre trois modes de puissance de l'amplificateur qui dépendront du rendement du casque utilisé ou de la pêche qu'on veut s'envoyer dans les oreilles, et de ce choix dépendra aussi l'autonomie de la batterie, puissance consommée de 250 mW en mode Eco, 1000 mW en mode Normal et 4000 mW dans 16 Ω en mode Turbo, ce qui donne dans ce cas (extrême !) à peine plus d'une heure d’autonomie sachant que la batterie a une capacité de 4800 mAh.


Le second interrupteur permet d'inverse la phase des signaux si besoin est (mais uniquement si on utilise une entrée numérique) et enfin on peut choisir avec le troisième de laisser les signaux dans leur forme native (Bit-Perfect) ou de les filtrer de deux manières différentes (standard ou phase minimum).

Deux autres interrupteurs à glissière prennent place sur la face inférieure du boitier, l'un situé à l'arrière permet de sortir les signaux analogiques à destination d'un amplificateur à niveau fixe ou variable (Direct ou Preamplifier), et l'autre, placé à l'avant, permet de choisir la sensibilité des étages d'entrée (Off ou mode normal, High Sensitivity ou Ultra Sensitivity).

Dans la partie arrière du côté droit se trouve une prise USB A sur laquelle on peut brancher un smartphone qui est détecté automatiquement pour être rechargé par la batterie du micro iDSD Black Label Edition, dans la mesure où celui-ci est à l'arrêt.

Réalisation

Sur la vue ci-dessous de l'intérieur complet du micro iDSD Black Label Edition on peut voir la batterie de 4800 mAh et son circuit de charge monté en surplomb de la carte principale.


La carte "Power Management", chargée de veiller à la bonne condition de la batterie, vue sur ses deux faces.


Sur la face inférieure de la carte principale on peut voir que l'interface l'entrée USB fait appel à un circuit XMOS compatible DXD (24 bits à 384 kHz) et DSD. On y trouve également l'amplificateur pour casque, un modèle Texas Instruments TPA6120A2, un amplificateur opérationnel OV2028 iFi Audio servant à la régulation de la tension des puces de conversion numérique analogique et deux amplificateurs opérationnels OV2627 iFi Audio utilisés dans les filtres actifs de leurs sorties différentielles.


Les puces de conversion numérique analogique, que l'on peut voir sur la vue ci-dessous, sont des modèles Burr-Brown DSD1793 spécialement développés par Burr-Brown Japon. Le DSD1793, utilisé en double exemplaire (un pour chaque canal), est compatible avec les signaux audio numérique 24 bits à 192 kHz et DSD, mais ifi Audio parvient à le faire travailler avec des signaux échantillonnés jusqu'à 768 kHz ainsi que des signaux DSD jusqu'à 22,4 MHz (Octa-DSD512).


On peut également voir le circuit d'horloge Femto Precision GMT Clock dont iFi Audio garde le secret puisque le marquage de la puce est effacé, horloge qui offre un très faible jitter, et, juste à la gauche des deux DSD1793, une autre puce au marquage également effacé qui est très probablement un DSP (processeur de signal) intégrant le spatialiser et le XBass.

Ecoute

Après avoir installé les driver (en pièce jointe) sur notre ordinateur PC et chaussé notre casque Oppo PM-3, lancement de Foobar2000 en mode KS (et bit perfect également sur le DAC) avec le dernier mouvement (Allegro con fuoco) de la Manfred Symphonie de Tchaïkovski dans l'extraordinaire interprétation du Melbourne Symphony Orchestra sous la conduite pleine de fougue de Oleg Caetani.

D'emblée, le DAC micro iDSD Black Label Edition a fait parler la poudre tout en restant sagement en mode Eco, c'est dire la puissance dont il est capable. Nous nous sommes ainsi éclatés avec l'index du bouton de volume se trouvant (seulement) entre moitié et trois quarts, et à aucun moment nous n'avons senti ni la moindre peine ni le moindre tassement dans la restitution malgré la densité et la puissance délivrée par l'orchestre.

A l'écoute d'extraits du Te Deum de Charpentier, le fameux Prélude a cloué notre casque Oppo PM-3 sur nos oreilles par la puissance de l'impact des timbales tandis que les accords de cuivre se montraient aussi brillants que définis et bien spatialisés.

On notera que lors de ces écoutes nous avons trouvé les résultats sonores meilleurs en termes d'espace en inversant la polarité des signaux (ce qui ne devrait pas être), et cela nous a conduits à nous demander s'il n'y aurait pas une inversion de la phase des signaux à la sortie de l'amplificateur pour casque TPA6120A2 comme nous l'avons déjà remarqué sur d'autres DAC, et aussi sur ce schéma, probablement proche de celui du micro iDSD. Mais comme la puce de conversion DSD1793 peut inverser la phase de ses sorties, possibilité utilisée par iFi Audio, on peut récupérer des signaux en phase sur les sorties du TPA6120A2.

AIinsi, le DAC micro iDSD Black Label Edition, en permettant de retrouver les signaux en phase, met nettement en lumière l'effet assez néfaste de la restitution en opposition de phase grâce à la possibilité de comparer en instantané. Nous n'avons pas souvenir nous être attardés sur ce point lors du test de la version argentée il y a de cela deux ans, les écoutes ayant été faites à la fois sur enceintes et avec un casque moins performant que le Oppo PM-3.

Avec le titre You Win Again de l'album The Warner Bros. Years 1987-1991 des Bee Gees, on a encore droit à une très belle restitution sonore de la part du DAC micro iDSD Black Label Edition, dense et chaleureuse et aux voix bien présentes, avec un très bon soubassement dans le grave, net et ferme et que le processus XBass renforce de manière très raisonnable en préservant la musicalité. Quant au processus 3D, il apporte une agréable sensation d'espace en conservant le sel de la musique, si l'on peut dire, au casque comme en écoute sur enceintes, ce qui est plutôt bien.

En conclusion, il ne nous est pas possible, à deux années d'intervalle, de quantifier les apports des changements de certains composants au sein de cette version Black Label Edition du DAC micro iDSD de iFi Audio, mais quoi qu'il en soit, les résultats sonores de haut niveau sont toujours au rendez-vous et valent à cet appareil notre récompense Qobuzissime.

Caractéristiques
Manuel d'utilisation
Site iFi Audio
Site Elite Diffusion (importateur)
Contact

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters