Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

NuPrime DAC-9 : un convertisseur numérique analogique évolué compatible 24 bits à 384 kHz et DSD 11,2 MHz !

Avec le convertisseur numérique analogique DAC-9, le constructeur NuPrime propose un appareil visant à concurrencer des modèles plus onéreux commercialisés par d'autres marques. Le DAC-9, tout en restant d'un prix raisonnable, s'arme pour cela extérieurement comme intérieurement d'attributs que l'on trouve généralement sur les appareils de haut de gamme.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 5 décembre 2016
Réagir
Qobuz

La marque audiophile NuPrime, née de la scission de NuForce en deux entités distinctes avec Encore Audio, étoffe sa gamme de convertisseurs numérique analogique dont on ne pourrait se rendre compte à leur apparence qu'ils puissent avoir quelque parenté avec leurs prédécesseurs nés sous la marque NuForce.

Le DAC-9 se veut un appareil de haut de gamme dans sa présentation comme dans sa conception technique et s'habille donc de manière à fois discrète et élégante tout en offrant un panel de connecteurs plus que complet dans lequel figure une entrée numérique symétrique au standard professionnel AES/EBU, une prise USB A spécifique à NuPrime, des sorties analogiques elles aussi symétriques sur prise XLR, doublant les prises Cinch, et pouvant délivrer les unes comme les autres des signaux à niveau variable permettant au DAC-9 de fonctionner en préamplificateur.

A l'intérieure on trouve, entre autres, une puissante alimentation linéaire, une des meilleures puces de conversion numérique analogique existant à l'heure actuelle, et aussi un convertisseur de taux d'échantillonnage évolué sans lequel un DAC ne pourrait véritablement prétendre au titre de haut de gamme, traiter les signaux en mode natif n'étant pas, selon certaines oreilles, assez qualitatif.


Présentation

Très belle présentation, tout en aluminium satiné noir ou argent pour le DAC-9 de NuPrime. Le boîtier reprend le design sobre et élégant adopté depuis un moment par la marque avec les arêtes supérieure et inférieure de la façade biseautées et un affichage ainsi qu'une fenêtre de récepteur infrarouge constitués de micro perforations diffusant en bleu diverses indications, à savoir, en permanence, la source sélectionnée et le volume, temporairement, la fréquence d’échantillonnage après un bref appui sur le bouton de gauche qui sert aussi à la mise en marche et à l'arrêt par appui long, et de sélecteur de source par rotation.


Le bouton de droite sert au réglage du volume de 00 à 99 et de mute par bref appui central, avec clignotement de l'affichage pendant la phase de mute, et après un second appui, retour progressif au niveau en cours et bref affichage de la fréquence d'échantillonnage.

Toutes ces possibilités sont accessibles directement par les touches de la télécommande, celle-ci ajoutant un touche DIS commandant l'extinction de l'affichage, seul subsistant le point séparant la source et le volume en affichage normal, et aussi lorsque le DAC-9 est en veille.

Connectique

La connectique du DAC-9 NuPrime est plutôt riche, en entrées comme en sorties. On trouve ainsi deux entrées numériques S/PDIF, coaxiale (24 bits à 384 kHz) et optique (24 bits à 192 kHz), une entrée USB B asynchrone pour ordinateur compatible 24 bits à 384 kHz et DSD jusque 11,2 MHz, une entrée USB A pour un dongle Bluetooth ou WiFi de la marque, une entrée au standard symétrique professionnel AES/EBU sur prise XLR, et une entrée stéréo analogique.


L'entrée USB A est également compatible, via un cordon USB A mâle - micro USB mâle, avec le streamer NuPrime WR-100 qu'elle alimente et dont elle récupère les données audio numérique afin qu'elles soient décodées par le DAC-9.

Les signaux analogiques décodés sont disponibles à niveau variable en mode asymétrique sur une paire de prises Cinch et en mode symétrique sur deux prises XLR trois broches, tandis qu'une sortie optique permet de récupérer tous les signaux numériques (sauf DSD) en 24 bits à 192 kHz arrivant des diverses entrées numériques. A noter que pour avoir un niveau de tension équivalent à celui d'un autre DAC, le volume doit, selon l'importateur, être réglé à 93.

Réalisation

Pas beaucoup de place libre à l'intérieur du boîtier du DAC-9 dont la majeure partie de la surface est occupée par le circuit imprimé. L'ensemble inspire confiance avec, entre autres, un beau transformateur toroïdal à multiples enroulements secondaires pour l'alimentation, précédé d'un filtre secteur blindé, et disposant d'un commutateur à glissière pour l'adapter à la tension secteur du pays auquel le DAC-9 est destiné.


Au niveau de l'alimentation, les tensions redressées sont filtrées par trois condensateurs électrochimiques "Audio Grade" estampillés NuForce mais où ne figure aucune valeur de capacité (nous estimons celle-ci, au vu de la taille de ces condensateurs, à 4700 μF).


On trouve côte à côte trois régulateurs montés sur refroidisseurs pour la partie DAC, un couple L7912 et L7812 fournissant les tensions symétriques ±12V nécessaires au fonctionnement des amplificateurs opérationnels ainsi que du circuit intégré de contrôle de volume, et un L7805 pour l'alimentation des puces numériques. On trouve un autre L7805, monté également sur refroidisseur, pour la partie gestion, l'affichage et les relais de commutation.

On remarquera que l'interface USB occupe une carte fille enfichée sur la carte principale via un connecteur multipoint (en haut à droite sur la photo de l'intérieur). Elle est équipée d'un processeur XMOS 8U6C5 compatible avec les signaux PCM jusque 32 bits à 384 kHz et les signaux DSD.

Sous cette carte USB (visuel ci-après), on trouve sur la carte principale le circuit intégré de conversion de taux d'échantillonnage NUSRC marqué NuPrime et de son logo.

Ce circuit, qui nous intriguait énormément, par l'absence de documentation et aussi beaucoup du fait d'une explication technique associée à cette conversion nous interpelant (p. 7 du manuel d'utilisation), semble, d'après nos recherches acharnées en fonction de son environnement et de l'emplacement du quartz entre les broches 10 et 11, être un bridge SRC Audio CT-7301-C ou CT-7301-E du fabricant Comtrue, probablement customisé pour NuPrime, comme cela serait possible d'après les données de ce circuit intégré possédant bien un brochage correspondant à nos observations sur la carte.

Le CT-7301, qui intègre un convertisseur de taux d'échantillonnage, se charge aussi de l'interface avec les entrées et la sortie S/PDIF, de celle avec les bus I2S et DSD en provenance du processeur USB XMOS et gère également l'entrée USB A en compatibilité I2S standard, ce qui expliquerait que tous les échantillonnages relevés dans notre tableau de capacités de lecture soient à 48 kHz.

On peut également voir les transformateurs des entrées numériques coaxiale et AES/EBU, avec pour celle-ci, qui est de type symétrique, un circuit récepteur de ligne différentiel Texas Instruments AM26LV32.

Vient ensuite la puce de conversion de taux d'échantillonnage AK4490 du fabricant Asahi Kasei, l'un des modèles les plus performants à l'heure actuelle, compatible avec les signaux audio numérique PCM jusque 32 bits à 768 kHz et DSD jusque 11,2 MHz.


Les signaux en tension sortant en mode différentiel du convertisseur AK4490, ceux-ci sont d'abord filtrés par des cellules organisées autour d'amplificateurs opérationnels doubles à entrées à transistors JFet OPA2134 fabriqués par Burr-Brown.

Les signaux différentiels filtrés sont ensuite transformés en signaux asymétriques par des amplificateurs opérationnels simples OPA134 et transmis au circuit intégré de réglage de volume Muses 72320 via deux condensateurs Wima de qualité audiophile. Ce circuit Muses 72320 nécessite l'utilisation de deux amplificateurs opérationnels externes, et ce sont des modèles Muses 8820 qui sont employés.

Avant d'être aiguillés sur les prises Cinch de sortie pour être utilisés en liaison standard (asymétrique), ces signaux sont boostés par un amplificateur opérationnel double Muses 8820, tandis que ce sont deux modèles Burr-Brown OPA2134 qui se chargent de booster les signaux directs et inversés pour les sorties symétriques.

On peut aussi voir un OPA2134 dans la partie inférieure droite de l'image. Celui-ci se trouve sur l'entrée stéréo analogique qui est commutée par relais sur le circuit de réglage de volume afin que le DAC-9 se comporte aussi comme pré amplificateur pour cette entrée analogique sans avoir à en numériser les signaux.

Ecoute

Nous avons choisi de commencer nos écoutes avec l'un de nos albums de prédilection pour tester les DAC usant de conversion de taux d'échantillonnage, la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood, lue depuis notre PC avec Foobar2000 en mode KS.

La restitution sonore est très nette, très dynamique et aérée avec un haut du spectre qui est effectivement un peu appuyé avec des cordes et des cuivres qui se font bien entendre, tout comme le triangle beaucoup plus distinct qu'à l'habitude avec le premier tableau The Saucy Arethusa. Et pour être sûr que nous ne sommes pas victimes d'hallucinations auditives, une écoute comparative faite dans la foulée sur notre Sony UDA-1 confirme bien que notre sens auditif n'est pas leurré, attestés par d'autres titres, commeTom Bowling, aux cordes assurément très chantantes, ou encore avec les cuivres plus que majestueux du titre See the Conquering Hero

Le NuPrime DAC-9 nous offre également une restitution particulièrement vibrante du Concerto pour violon de Beethoven par Vera Beths accompagnée par l'ensemble Tafelmusik dirigé par Bruno Weil, très agréable et qui gagne un peu en luminosité dans le profond et très beau premier mouvement.

Pour les deux écoutes suivantes, nous avons utilisé le streamer WR-100 de NuPrime piloté depuis un iPad avec l'application NuPrime Audio et relié à l'entrée USB A du DAC-9.

Ainsi, le DAC-9 nous a offert une restitution très chatoyante du beau titre One de l'album x (Deluxe Edition) de Ed Sheeran où l'interprète comme l'accompagnement, dont la guitare, sont particulièrement gâtés par le DAC-9, tout comme le grave d'ailleurs, qui se manifeste avec fermeté et puissance.

Avec le tube interplanétaire Bohemian Rahpsody de l'album The Platinum Collection de Queen, c'est la fête avec une foultitude de détails mis en avant par le DAC-9, parmi lesquels les moindres inflexions de la voix de Freddie Mercury et toute une pléiade de sons qui se montrent habituellement plus discrets.

En conclusion, un bien bel appareil que ce DAC-9 NuPrime, compatible avec tous les formats audio numérique que l'on peut trouver actuellement, y compris en quantités plus qu'homéopathiques, offrant une connectique riche, dont une prise USB A compatible avec le streamer WR-100 de la marque, et une restitution sonore très chatoyante.

Spécifications
Manuel d'utilisation (en anglais)
Site NuPrime
Contact

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters