Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Smartphones HTC One et LG G2 : la vérité vraie sur les premiers modèles compatibles audio-HD 24 bits.

Pour certains, cela tient de l’hérésie peu audiophile de voir débarquer une nouvelle génération de Smartphones compatibles audio 24-bit. Pour d’autres, il s’agit au contraire du meilleur outil vectoriel de démocratisation de l’audio HD car il poussera le public à s’intéresser à la qualité sonore des chansons qu’il écoute. Qobuz donne son avis, et a essayé les HTC One et LG G2 sur le terrain, avec leurs interfaces de transfert, leurs qualités et leurs défauts. Verdict.

Par Patrick-Pierre Garcia | Pratique | 24 septembre 2013
Réagir
Qobuz

Comme nous nous époumonons à le crier à la face de la lune et à l’incandescence du soleil, l’audio HD est en passe de sortir de sa niche pour aller à la rencontre du grand public. En ce sens, le salon de l’IFA de Berlin a été sans détour : des mini-chaînes Hi-Fi en passant par les amplis Home Cinéma, les Smartphones, les DAC, les serveurs et les baladeurs (entre autre), tout ce joli monde fait sa mue éclair en élevant sa plage de compatibilité vers le 24-bit.

Les marques coréennes et taïwanaises entrent de plain-pied dans le jeu de quilles musicales de l’audio 24-bit.
En jouant l’avocat du diable, Qobuz serait tenté d’écrire que le débarquement de ce joli monde l’est à de sombres fins mercantiles, d’autant qu’il cadre avec l’élan du segment vidéo qui vit sa mue du Full HD vers l’Ultra HD / 4K. Mais ne boudons pas le plaisir jubilatoire de voir de très grandes marques grand public de l’étoffe de Sony, HTC, Samsung et LG appuyer sur le bouton de la promo de l’audio HD.

Concernant Sony, rien de plus « normal » car le fabricant possède une division Hi-Fi de haute volée (la ligne ES), mais l’arrivée de ces chenapans de coréens et taïwanais dans le jeu de quilles musicales en a surpris plus d’un.

Au secours, mon couteau-suisse de Smartphone veut la jouer baladeur audio-HD ? Dois-je le sacraliser ou appeler un prêtre exorciste ?

Comme vous ne le savez que trop, Qobuz est fan de musique et de la meilleure façon de la retranscrire, et donc de respecter les intentions des artistes et des ingénieurs du son. Nous n’en sommes pas moins lucides sur les réalités d’une telle démarche. S’offrir du beau son dans les trompes d’Eustache n’est pas une mince à faire. La manœuvre est plus proche d’un parcours du combattant dans la gadoue que d’une primesautière balade en forêt enchantée. Un bon résultat final est synonyme d’une chaîne complète qui s’étend de la qualité de la source en passant par celles du convertisseur numérique/analogique, de l’amplification, des câbles, des enceintes et du casque (ou enceintes).

Cette image est tirée du document commercial fourni par LG aux acheteurs du G2, vantant les mérites de l'audio-HD. Un large public pourra ainsi découvrir son existence.

En toute objectivité, on ne peut pas pour le moment demander à un Smartphone - qui intègre déjà un capteur photo souvent couteux, un processeur Qualcomm qui n’est pas donné, un écran Full HD onéreux et une électronique de course -, d’offrir également un convertisseur numérique / analogique compatible audio-HD 24-bits de type Burr-Brown de haute volée. Ce n’est pas (encore) le but du jeu dans le cas présent. Ça le deviendra peut être dans les futures générations de Smartphones, au même titre que Nokia est désormais capable de lancer un modèle conçu pour la photo (le Lumia 1020, avec son capteur de 41 Mpix).
Le Smartphone est une terre vierge sur laquelle chaque fabricant plante tel ou tel arbre afin de donner une personnalité à sa bestiole.
L’arrivée de modèles compatibles 24-bit est un premier pas qui permet aux Smartphones de s’aventurer sur un terre qui n’est désormais plus une steppe aride de leur côté. C’est avant tout ce que l’on doit en retenir à l'heure de ce papier (ndlr : 24 septembre 2013).

Capacité des deux modèles testés : petits bateaux…et petites cales.
Nous avons sous les yeux et dans les oreilles : les Smartphones HTC One (compatibilité jusqu’au 96 kHz à notre connaissance – WAV & FLAC) et LG G2 (pleine compatibilité 24-bit/192 kHz – WAV & FLAC). Ce sont à la base deux excellents Smartphones sous Android : rapides, bel écran, beau capteur photo, brillants processeurs (Snapdragon 600 pour le HTC, 800 pour LG) et navigation splendide. Côté capacité, le HTC One est disponible en 32 ou 64 Go, et ne dispose pas d’un slot pour carte micro-SD (pas d’extension de mémoire donc).

Le LG G2 est proposé en versions 16 et 32 Go, et n’offre pas de lecteur de carte mémoire non plus. En clair, dans le texte, si ces modèles vous intéressent en raison de leur aspect audio-HD en nomade, nous vous conseillons de les choisir avec la plus grande capacité de stockage possible, car une fois qu’ils seront chargés de vos photos et vidéos, ils devront encore disposer d’une cale suffisamment profonde pour se coltiner avec grâce des albums d’un poids de 1 Go, voire plus. On dit ça, on dit rien (le problème se pose également sur certains baladeurs, nous y reviendrons dans Qobuz Hi-Fi).

Qualité audio : le son en « 24-bit » est-il une tolérance empressée de la part de l’électronique ou un vrai boulot de pro des dB ?
Qobuz sent venir le vent d’une volée de bois vert à l’endroit de ces Smartphones de tous les jours. Il s’agit plutôt d’une inquiétude, justifiée, quant à la qualité du convertisseur numérique/analogique intégré, et de l’amplification. Nous ne voilons pas la face telle l’autruche moyenne effrayée par le tonnerre.
Pour l’heure, cette première fournée de Smartphones compatibles 24-bit n’embarque pas à son bord de circuits « audiophiles » à la Astell&Kern, mais bel et bien un travail sur l’audio qui peut être qualifié comme allant de basique à plutôt méritoire pour un des deux candidat. Il est cependant respectable dans le sens où ces circuits ont le mérite d’exister sur de tels produits ultra vendus, et donc, de titiller les esprits qui ne sauraient pas (encore) ce qu’est ce nouveau type de signal audio.

Histoire d'attaquer fort l'interface LG PC suite, nous lui avons demandé de transférer des fichiers très lourds afin de détecter d'éventuels bugues de transferts sur le LG G2, qui s'est en tiré à merveille. Il est cependant arrivé que l'interface nous mette en garde sur un problème de fichier musical (format ou débit) alors que le G2 a tout lu sans encombre

Le modèle LG a ceci d’intéressant que, une fois connecté à un PC, son interface de gestion des médias (LG « PC Suite ») est plutôt bien fichue. Elle prend l’utilisateur par la main dans le transfert des fichiers audio, qu’ils soient 24-bit ou pas. C’est clair, et net. Aucun refus, aucun bugue à l’horizon lors de nos transferts.
L’interface du HTC One n’a pas eu la grâce de récompenser nos efforts en termes de convivialité à son égard. De nombreux fichiers se sont pris des fins de non recevoir : le One s’est comporté de façon aléatoire, refusant certains fichiers 24-bit/44.1 en WAV, les acceptant en WMA – alors que ce n’était pas prévu dans sa charte -, puis refusant certains 24-bit/96 kHz en WAV, mais pas en FLAC… il n’y a eu aucune règle, cela dépendait du fichier qu’on lui mettait sous le nez, et pas de tel ou tel format… Officiellement, le HTC One est compatible 24-bit / 96 kHz (max) en WAV et FLAC. « Officiellement » répondit l’écho avec une exclamation appuyée…

L'interface PC du HTC One s'est montrée capricieuse avec les fichiers 24-bit - max 96 kHz. Tantôt elle nous demandait de les convertir sous peine d'incompatibilité - alors que sans la conversion, le HTC One les diffuse -, tantôt elle laissait passer des fichiers qui n'étaient pas lus par le Smartphone. Aucune règle, tant en WAV que FLAC ou WMA

Le son sur le terrain 1 : le LG G2 est compatible avec tout, mais n’en tire pas parti côté audio.
Le LG G2 est livré avec d’écouteurs intra-auriculaires qu’il sera préférables de solliciter de façon timide au bénéfice d’un casque qui saura se tirer avec une grâce plus aérienne des sons envoyés par cet excellent Smartphone Android (en 4.2.2). Il a été écouté avec les LP de Daft Punk, London Grammar, Michael Jackson / Thriller et Mike Oldfield / Crises, et ce, en versions Studio Master 24-bit et signal FLAC qualité CD. Comme nous le supputions, pour l’heure, ce modèle est en effet compatible, mais n’embarque pas à son bord une électronique capable de retranscrire les subtilités de la musique qu’il stocke dans ses tiroirs.

Suivant les fichiers, le métadonnées du visuel et du nom de l'artiste ou de l'album suivaient, ou pas, ou n'étaient pas au bon emplacement. Sur ce point, aucune règle non plus

L’appareil délivre une sonorité axée sur le grave, mettant le médium en avant en ne laissant pas de place franche à un aigu net. C’est déjà mieux que les MP3 qui bourrent les conduits auditifs, mais le G2 a tout de même était capable de nous trouver du souffle là où il n’y en a pas, et s’est de toute façon senti à l’aise avec les signaux assez « simples », façon piano + synthés et voix, et a commencé à patauger dès que l’artillerie de Daft Punk a ouvert le tir, faisant grimper la distorsion de façon probante. Avec Mike Oldfield, quelques minuscules subtilités ont réchappé (guitare), mais le souffle, aléatoire de surcroit, est important lors des pianissimo. De plus, son impédance de sortie ne conviendra pas à tous les casques, ou alors, vous aimez à avoir à tendre l’oreille sans réserve de puissance sous la pédale. La dynamique, écrasée, donnera la coup de grâce à une section audio très moyenne.

Bref, nous n’allons pas vous en écrire des tirades, mais vous dire que ce G2 est compatible 24-bit, rendra service en autorisant un transfert de vos fichiers 24-bit sans que vous ayez à les convertir, mais que la bestiole n’est vraiment pas (du tout) une grande mélomane dans l’âme.

Le son sur le terrain 2 : le HTC One fait le difficile avec de nombreux fichiers 24-bit, mais sonne superbement bien.
Surprise sur la prise de son et sa retranscription avec le HTC One. Nous lui avons notamment infusé l’album de London Grammar en 24-bit/44.1 kHz (en WMA), et là, oups, petit coup de chaud car ce Smartphone sonne plutôt bien, sans souffle ni décibels qui se marchent les uns sur les autres, façon faux départ de marathoniens. Le son est clair, net, avec une véritable dynamique et une belle aération.
Côté niveau audio, le One dispose d’une bonne réserve de puissance, et sa texture sonore, avec de bons fichiers, est très bonne, plutôt équilibrée. Dommage qu’il soit si capricieux avec certains fichiers 24-bit, et ce, sans que nous puissions réellement vous donner de règle quant à sa tolérance ou ses intolérances. HTC ne sera pas sans faire évoluer son One en lui offrant une pleine compatibilité avec tous les fichiers 24-bit en WAV et FLAC jusqu'au 192 khz, à l’instar du LG G2, beaucoup moins doué en audio, mais un cador de la souplesse de transfert (et un des meilleurs Smartphones Android actuels dans ses fonctions interactives et connectées).


Une solution à envisager : le petit convertisseur numérique / analogique nomade (DAC).
Le Smartphone compatible audio 24-bit peut être utilisé comme un container à musique, que l’on pourra récupérer en numérique via sa sortie mini-USB. Il suffira alors d’y relier un DAC équipé d’un port USB, puis d’y connecter le casque. On n’utilisera ainsi, ni le convertisseur du Smartphone, ni son amplification, tout étant confié au petit DAC nomade. Il s’agit d’une solution à envisager dans le cas où vous désirez vous émanciper de l’électronique du Smartphone compatible 24-bit audio. Nous y reviendrons.

Que faut-il retenir, et quel est l’avenir des Smartphones compatibles 24-bit ?
Pour la faire bref. Si les Smartphones compatibles audio-HD sont désormais une réalité qui permettra tôt ou tard au public de se questionner sur la qualité de ce qu’il écoute, tous les modèles ne semblent pas égaux, tant sur leur plage de compatibilité que dans la qualité de retranscription de la musique en audio-HD. On assiste donc à un jovial et courageux essuyage de plâtres, et Qobuz attend de tester également les modèles Samsung, et Google Nexus 7 (annoncée comme capable de 24-bit, mais pas encore vérifié par nos soins), pour en savoir encore plus. Selon nous, l’avenir qui se dessine ne peut être que glorieux pour le nomadisme audio-HD via le Smartphone.

Le véritable boum pourrait provenir de certaines marques qui décideraient de lancer des modèles « audiophiles », au même titre qu’un fabricant de l’étoffe de Nokia a été capable de lancer un Smartphone dédié à la photo avec le Lumia 1020 (41 Mpx).

En partant du principe que le Smartphone est un objet puzzle polymorphique dans ses équipements et spécificités, tout est possible, y compris des modèles pensées en association avec des grandes marques de Hi-Fi. Comme nous ne cessons de le répéter, nous sommes des défenseurs du beau son et des beaux matériels, et dans cette optique, il est désormais important de scruter l'avenir de l'univers des Smartphones, car leur pouvoir de séduction en fait de parfaits outils de démocratisation à large spectre.

PP Garcia pour Qobuz
Twitter @ppgarcia75

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters