Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

QIBUZ / Lundi 4 septembre 2017

Confidences, news cocasses, bruits de couloirs, brèves de comptoir et buzz en tous genres : chaque lundi, QIBUZ zoome sur l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 4 septembre 2017
Réagir
Qobuz







Steely Dan en deuil

Il y a ceux qui font l’unanimité aux quatre coins du monde. Les Stones, Bowie, Beatles et autres Hendrix… Et il y a les ovnis. Ceux dont les fans tueraient pères et mères, mais qui attirent aussi pas mal d’ennemis. Steely Dan est de cette seconde famille. Le groupe composé de Donald Fagen et Walter Becker a définitivement mis la clef sous le paillasson, Beckerayant passé l’arme à gauche le 3 septembre 2017 à l’âge de 67 ans. Ce New-yorkais né dans le Queens le 20 février 1950 avait rencontré son futur complice sur les bancs du Bard College en 1967. Mais c’est sous le soleil de Californie que les deux musiciens monteront leur affaire en compagnie des guitaristes Jeff “Skunk” Baxter et Denny Dias, du batteur Jim Hodder et du chanteur David Palmer (qui partagera en fait le micro avec Fagen). Steely Dan prirent rapidement d’assaut le sommet des charts grâce à leur mélange de rock, de blues et de smooth jazz, avec des singles comme Dirty Work, Do It Again et Reelin’ In The Years extraits de leur premier album de 1972 Can’t Buy a Thrill, ou bien encore Rikki Don’t Lose That Number sur le suivant qu’ils publieront en 1974, Pretzel Logic. C’est la sophistication de cette musique et ses escapades proches du jazz fusion qui irritera certains fans de rock pur. Mais cette B.O. que ces derniers trouvaient lice habillait des paroles souvent hilarantes et d’un cynisme sans égal. Comme une forme de pop subversive… Becker et Fagen maintiendront la cadence avec Katy Lied en 1975, The Royal Scam en 1976, Aja en 1977 et Gaucho en 1980. Après quelques années de break, ils recolleront les morceaux en 1993 et enregistreront même deux derniers opus : Two Against Nature en 2000 et Everything Must Go, trois ans plus tard… Dans un communiqué officiel, Donald Fagen a notamment écrit ses touchantes lignes : « Avec Walter, nous avions beaucoup de goûts communs : le jazz (des années 20 au milieu des années 60), W.C. Fields, les Marx Brothers, la science-fiction, Nabokov, Kurt Vonnegut, Thomas Berger et les films de Robert Altman sont les premières choses qui me viennent à l’esprit. Sans oublier la soul music et le blues de Chicago… Walter a eu une enfance très dure, je vous passe les détails. Heureusement, il était très intelligent, excellent guitariste et excellent songwriter. Il était assez cynique sur la nature humaine – y compris la sienne – et était hystériquement drôle. Comme beaucoup d'enfants venus de familles fissurées, il avait un vrai talent créatif, cernait la psychologie cachée des gens et transformait ce qu'il voyait en art incandescent et pétillant. Il avait l'habitude d'écrire des lettres (jamais destinées à être postées) en utilisant la voix singulière de ma femme Libby, ce qui nous faisait hurler de rire tous les trois. »






Une comédie-musicale pour Adele ?

La chanteuse Adele envisage sérieusement de revisiter la célèbre comédie-musicale Oliver !. La Britannique serait en pourparlers avec l’agent Sir Cameron Mackintosh pour interpréter Nancy, la femme du méchant Bill Sykes dans l’adaptation d’Oliver Twist de Charles Dickens. Selon le Sun, Adele verrait ce rôle comme « un nouveau challenge » et comme un rôle qui pourrait plaire à son fils de quatre ans, Angelo. Créée par Lionel Bart d'après le roman de Dickens, la pièce a été présentée pour la première fois à Londres en 1960 puis à Broadway trois ans plus tard. En 1968, Carol Reed a adapté cet Oliver ! au cinéma.






Chance The Rapper fait dans le social

Dans sa ville natale de Chicago, Chance The Rapper a animé une reunion publique de SocialWorks, l’organisation qu’il a co-fondé et qui vise à responsabiliser les jeunes grâce aux arts, à l'éducation et à l'engagement civique tout en favorisant le leadership, l'accessibilité et la positivité. Lors de ce rassemblement, le rappeur âgé de 24 ans a évoqué les résultats et les accomplissements de l’organisation. Chance The Rapper a ainsi déjà levé plus de 2 millions de dollars afin d’attribuer vingt bourses de 100.000 dollars chacune à des écoles publiques de Chicago. Il a également annoncé les premiers prix liés à SocialWorks, les Twilight Awards, qui seront attribué en juin 2018 à des enseignants, des parents et des étudiants. La cérémonie sera animée par James Corden et accueillera de nombreux invités surprises…






Quand Steinway s’attaque à Harvey…

Les impressionnantes inondations qui accablent actuellement le Texas n’épargnent évidemment personne. Même pas les possesseurs de pianos Steinway ! C’est sans doute pour cela que la célèbre marque hambourgeoise a publié sur son site des conseils si votre instrument a pris l’eau. Et surtout des indications sur les conséquences à venir. Steinway indique ainsi ce à quoi vous attendre si votre piano est recouvert de quelques goûtes ou s’il a totalement bu la tasse… Steinway met à disposition un formulaire en ligne pour que les propriétaires puissent recevoir une lettre officielle de la firme estimant leur piano pour d’éventuelles démarches auprès des assurances. Et surtout pour en racheter un ?






Kurt et Courtney, c’est parti !

Un rêve humide pour les fans de rock indé anglo-saxon ! Courtney Barnett et Kurt Vile unis à la scène mais surtout au disque ! L’Australienne et l’Américain seront en tournée à travers les Etats-Unis en octobre et novembre prochains, épaulés pour l’occasion par une sorte de super groupe baptisé The Sea Lice et composé de Janet Weiss (Sleater-Kinney, Wild Flag), Rob Laakso (Violators, Swirlies, Mice Parade), Stella Mozgawa (Warpaint) et Katie Harkin (Sky Larkin). Un dollar de chaque billet vendu sera reversé à l’ACLU (American Civil Liberties Union/ Union Américaine pour les Libertés Civiles), importante association à but non lucratif américaine basée à New York et fondée en 1920 et dont la mission est de « défendre et préserver les droits et libertés individuelles garanties à chaque personne dans ce pays par la Constitution et les lois des États-Unis. » Mais surtout, Kurt Vile et Courtney Barnett publieront un album commun le 13 octobre prochain, conjointement édité par Marathon Artists, Matador Records et Milk! Records et intitulé Lotta Sea Lice. Enregistré au Newmarket Studio de Melbourne en Australie, il sera produit par Callum John Barter et offrira le tracklisting suivant : Over Everything, Let It Go, Fear Is Like a Forest, Outta The Woodwork, Continental Breakfast, On Script, Blue Cheese, Peepin’ Tom et Untogether. Mick Turner et Jim White de Dirty Three, Stella Mozgawa de Warpaint et l'ancien Bad Seeds Mick Harvey auraient participé à l’album. Pour patienter jusqu’au 13 octobre, petite mise en bouche avec un premier brillant single intitulé Over Everything et dont le clip a été réalisé par Danny Cohen, qui a notamment œuvré pour King Gizzard & The Lizard Wizard et Mac DeMarco.






Jurjen Hempel, un hollandais toulonnais

L’Opéra de Toulon connait sa nouvelle baguette : Jurjen Hempel. Le chef hollandais prendra ses fonctions de directeur musical en septembre 2018. Il succèdera alors à Giuliano Carella, en poste depuis 2003. Selon un communiqué de presse de l’établissement, cette nomination « marque une nouvelle étape dans le développement musical et artistique » de l’institution. Né en 1961, Hempel qui a étudié la direction d'orchestre avec David Porcelijn et Kenneth Montgomery et s'est perfectionné avec Lorin Maazel et Bernard Haitink, dirigera au moins trois opéras et deux concerts symphoniques par saison. Dès aujourd’hui, il occupe la fonction de directeur musical désigné auprès du Chœur et de l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon. Egalement directeur musical et artistique du Joensuu City Orchestra en Finlande, le chef hollandais a notamment été chef assistant de Valery Gergiev avec l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam.





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

À lire dans la rubrique Pop/Rock

À lire dans la rubrique Chanson française

À lire dans la rubrique Electro

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

À lire dans la rubrique Rap

À lire dans la rubrique Blues/Country/Folk

À lire dans la rubrique Film

À lire dans la rubrique Classique

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Musiques du monde

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters