Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

5661 albums triés par Prix : du plus cher au moins cher et filtrés par Musiques du monde
55,99 €
48,99 €

Asie - Paru le 1 février 2018 | WM Taiwan

Hi-Res
37,49 €
31,99 €

Amérique latine - Paru le 3 novembre 2014 | Legacy Recordings

Hi-Res
44,99 €
29,99 €

Reggae - Paru le 28 avril 2017 | Tad's Record - African Museum

Hi-Res
44,99 €
29,99 €

Reggae - Paru le 16 décembre 2016 | Upstairs Music

Hi-Res
48,99 €
34,99 €

Asie - Paru le 22 janvier 2018 | Universal Music Taiwan

Hi-Res
30,99 €
26,99 €

Amérique latine - Paru le 26 janvier 2018 | Alma Records HD

Hi-Res
30,99 €
26,99 €

Amérique latine - Paru le 22 septembre 2017 | Alma Records HD

Hi-Res
30,99 €
26,99 €

Amérique latine - Paru le 22 septembre 2017 | Alma Records HD

Hi-Res
36,99 €
26,49 €

Asie - Paru le 19 octobre 2018 | Universal Music Ltd.

Hi-Res
28,99 €
24,49 €

Allemagne - Paru le 3 août 2018 | Ariola

Hi-Res
28,99 €
24,49 €

Asie - Paru le 29 mai 2015 | Sony Music Entertainment

Hi-Res
30,99 €
21,99 €

Reggae - Paru le 5 décembre 1975 | Tuff Gong

Hi-Res
Même s’il ne s’agit « que » d’un live, cet album possède une saveur particulière pour Bob Marley car le single No Woman, No Cry qui en est tiré sera le premier titre du pape du reggae à entrer dans le Top 40 britannique ! Enregistré le 18 juillet 1975 au Lyceum de Londres lors de la tournée Natty Dread, il prouve surtout que la scène apporte aux chansons déjà magiques de Marley une saveur encore plus puissante. Avec des versions inspirées de classiques comme I Shot the Sheriff ou Get Up, Stand Up, Live! est également un joli témoignage du niveau des Wailers, alors au sommet de leur art. Cette réédition remastérisée propose, en plus des sept titres de l’album d’origine paru en décembre 1975, quinze chansons supplémentaires captée lors du concert de la veille, le 17 juillet. Bref, un must pour tous les aficionados du grand Bob. © CM/Qobuz
30,99 €
21,99 €

Flamenco - Paru le 25 novembre 2016 | Universal Music Spain S.L.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Publié en 1996, Omega est non seulement un album primordial dans la discographie du cantaor Enrique Morente, mais il a aussi été décisif pour le flamenco contemporain. Au départ, il s’agissait pour le chanteur de Grenade d’adapter au flamenco quelques chansons de Leonard Cohen, à l’occasion des 60 ans du poète canadien. Cohen, qui a d’ailleurs adapté le poème Pequeño Vals Vienes en Take This Waltz, ici repris, attribuait sa vocation d’écrivain à Federico García Lorca. L’apprentissage de la guitare auprès d’un musicien flamenco égaré à Montréal fut décisif pour Leonard Cohen et l’influence de García Lorca fut déterminante pour l’évolution du flamenco. Morente a finalement décidé de mêler des œuvres des deux hommes. A côté de ses reprises d’Hallelujah (Aleluya), Priest (Sacerdotes) ou First We Take Manhattan (Manhattan), il a travaillé de nouvelles compositions basées sur des poèmes extraits du recueil Poeta en Nueva York, écrit par Lorca lors d’un exil new-yorkais, à la charnière des années 20 et 30 et publié de façon posthume. Pour célébrer le rapprochement des deux légendes éprises de flamenco, Morente n’a rien laissé au hasard et retrace sa vision de l’histoire de cet art. Avec Omega, titre de l’album et premier morceau du disque, Morente ouvre une nouvelle voie. La dernière lettre de l’alphabet grec peut précéder une nouvelle histoire. Pour cette adaptation du Poema para los Muertos, il invoque, via des samples, les esprits des grands pionniers que furent Antonio Chacón, Manuel Torre, Manolo Caracol, Manuel Vallejo ou La Niña de los Peines. Une fois l’hommage rendu, Morente va de l’avant, entraînant avec lui sa famille, sa fille Estrella, sa femme Aurora et les frères de cette dernière, le guitariste Montoyita et le chanteur Antonio, membres de la dynastie flamenca madrilène Carbonell. On retrouve aussi Tomatito, le dernier guitariste de son ancien confrère, ami et rival, Camaron de la Isla. Aux figures du passé récent, s’ajoutent des musiciens plus contemporains : les guitaristes et compositeurs Vicente Amigo, Juan Antonio Salazar ou Isidro Muñoz et surtout le groupe, Lagartija Nick, dont le rock abrasif apporte l’ambiance générale à ce disque et aux concerts qui suivront. Aux morceaux purement flamencos, alternent des créations lors desquelles l’art andalou est assailli par des déluges de guitares, des voix fantomatiques et des martellements rythmiques appuyés. La douceur répond à la violence, le folklore est terrassé, l’art libre s’exprime. Les puristes du flamenco s’offusquent, dénigrent et sortent bruyamment des salles où le projet est présenté, mais les progressistes acclament le manifeste. Vingt ans après sort une édition augmentée d’un disque d’inédits et de prises alternatives. II y a deux adaptations de Cohen, inconnus du public : Oye, Esta No Es Manera De Decir Adiós (Hey That’s No Way To Say Goodbye), Un Cantaor Debe Morir (A Singer Must Die) et aussi un enregistrement d’une rencontre publique entre Enrique Morente et le groupe bruitiste new-yorkais Sonic Youth en 2005. Cet anniversaire a aussi été l’occasion de la sortie d’un documentaire lié à la genèse de cette œuvre, devenue un jalon pour de jeunes créateurs espagnols désireux de mettre à jour les frontières de leurs racines, comme le chorégraphe Israel Galván ou les chanteurs Arcangel, Rocío Márquez ou Sílvia Pérez Cruz. © BM/Qobuz
30,99 €
21,99 €

Asie - Paru le 13 février 2018 | Cinepoly Records Co. Ltd.

Hi-Res
26,99 €
20,24 €

Musiques du monde - Paru le 4 juin 2018 | Ristemi Gezim

Hi-Res
26,99 €
20,24 €

Musiques du monde - Paru le 7 décembre 2018 | Housemaster Records

Hi-Res
29,99 €
19,99 €

Allemagne - Paru le 15 septembre 2017 | Jube Pops

Hi-Res
29,98 €
19,98 €

Musiques du monde - Paru le 1 juin 2018 | Casa Limon America, LLC

Hi-Res
29,98 €
19,98 €

Amérique latine - Paru le 9 novembre 2018 | Craft Recordings

Hi-Res
29,98 €
19,98 €

Afrique - Paru le 5 octobre 2018 | Just Music

Hi-Res