Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

HI-RES17,99 €
CD14,99 €

Chanson francophone - À paraître le 20 novembre 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD12,49 €

Chanson francophone - À paraître le 6 novembre 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 octobre 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Chanson francophone - Paru le 9 octobre 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 9 septembre 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES26,49 €
CD20,49 €

Chanson francophone - Paru le 9 juillet 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
Le confinement imposé lors de l’épidémie de Covid-19 en 2020 aura été artistiquement bénéfique pour -M-. Quelques mois après la publication de son Grand Petit Concert, qui retraçait sa tournée 2019, Matthieu Chedid propose un nouveau « live », sans public donc. Pas moins de 35 chansons ont été sélectionnées par le chanteur à la voix suave et délicate. On retiendra son interprétation de Que reste-t-il de nos amours de Charles Trenet, une reprise à laquelle Matthieu Chedid a donné une pulsation reggae, et qu’il interprète en compagnie de sa sœur Nach, son frère Joseph et la chanteuse Chat. Billie, la fille de -M-, fait également partie de cette aventure atypique, notamment dans La Bonne Etoile (paru dans l’album Qui de nous deux en 2003), Soudain il neige en avril (hommage à Prince) et le tube Superchérie. Afin d’apporter un certain apaisement dans cette période difficile, -M- a mis l’accent sur la douceur, à commencer, précisément, par La Chanson douce d’Henri Salvador (également connue sous le titre Le Loup, la biche et le chevalier). On retiendra également Les Mots bleus de Christophe (décédé durant le confinement), ainsi que Mistral gagnant de Renaud et Madame rêve d’Alain Bashung. Toujours dans le registre des reprises, il faut enfin citer La pluie fait des claquettes de Claude Nougaro, dont les notes piquées de guitare s’accordent parfaitement aux paroles sublimes du poète toulousain. ©Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 3 juillet 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES10,49 €
CD8,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 22 mai 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
Depuis ses débuts discographiques en 2017, Lonepsi a toujours évolué en sous-marin et, par son écriture, en marge du rap français. Il ne répond pas aux modèles du genre, mise sur des textes contant les questionnements amoureux, et parfois existentiels. As de la figure de style, on lui a parfois reproché d’en abuser. Mais limiter sa musique à ces seuls points serait une erreur.Sur son nouveau projet sept titres Toutes les nuits du monde, le rappeur francilien fait dans la volupté. Les productions, plus proches de l'electronica que des formats rap habituels, sont uniquement destinées à mettre les textes en valeur. Les pianos et les structures linéaires (Incendie) accompagnent des doutes, des refrains chantés, et quand les BPM s’accélèrent et que les mélodies de guitare retentissent (Sous une averse), Lonepsi se questionne sur la notion de départ et de volonté de tout quitter. Toujours dans cette mélancolie et cette beauté qu’on lui connaît. © Brice Miclet/Qobuz
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 mai 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

R&B - Paru le 20 mai 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Chanson francophone - Paru le 15 mai 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

R&B - Paru le 6 mai 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES5,49 €
CD3,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 24 avril 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Pop - Paru le 24 avril 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 9 avril 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 2 avril 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 18 février 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD12,49 €

R&B - Paru le 31 janvier 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
Son label lui a d’abord proposé un album de reprises, mais Ayo a trop de choses personnelles à exprimer pour accepter une telle offre. Tels des vestiges de cette première idée, trois chansons préexistantes sont toutefois présentes dans ce 5e opus de la chanteuse germano-nigériane : Né quelque part de Maxime Le Forestier, Throw It Away d’Abbey Lincoln et Fool’s Gold de la regrettée Lhasa. Celle qui se fit connaître en 2007 avec le tube Down On My Knees met ici au placard la guitare folk dont elle semblait pourtant inséparable, afin de se concentrer sur sa voix, laquelle est mise en lumière par les arrangements dépouillés de Freddy Koella. Ayo promène son timbre clair et son interprétation chaleureuse au sein de chansons infiniment délicates (Rest Assured, avec son piano hésitant), tendrement écorchées (Fix Me Up et ses guitares bluesy), mais aussi, à l’occasion, groovy (Afro Blue, dont l’orchestration ne comprend qu’une cymbale et une contrebasse pizz). Parmi les autres pépites de l’album, on trouvera également un slow à la fibre rétro (Just Like I Can’t) et un morceau étonnant qui mélange rythmique reggae et jazz nostalgique (I’m in Love). À la croisée de la soul et du folk, les mélodies gracieuses, sensibles et intimistes d’Ayo ne font absolument pas regretter son choix – royal – de nous présenter des chansons inédites. © Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD12,49 €

Chanson francophone - Paru le 24 janvier 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
Après Mireille Mathieu, Suzane rejoint le cercle très fermé des chanteuses avignonnaises à voix. Dans le panthéon de la jeune femme se trouve également Édith Piaf, puisqu’elle aime rappeler à chaque concert et interview qu’avant de percer dans la musique, elle essuyait les verres au fond des cafés. Mais comment renouvelle-t-elle cet imaginaire à la fois régionaliste et naturaliste ? Suzane est la fusion apparemment improbable entre « la fleur de province » et un certain courant électro-réaliste de la chanson française, dont Eddy de Pretto est l’un des emblèmes. Au-delà de l’inventaire des verres, Suzane fait surtout celui des maux de notre époque. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la liste est exhaustive, à tel point qu’on pourrait en faire une série façon « Martine » : Suzane se plaint des discriminations physiques (Pas beaux), du harcèlement de rue (SLT), de l’addiction aux smartphones (Monsieur Pomme) et du réchauffement climatique (Il est où le SAV ?), Suzane rêve d’avoir les moyens de faire le tour du monde (Quatre Coins du globe), Suzane rend hommage aux victimes du Bataclan (Novembre), Suzane pourfend l’homophobie crasse (P’tit Gars)… Le menu n’est donc pas des plus digeste, mais c’est ce qui fait aussi, sans doute, la force de Suzane : elle met les pieds dans le plat avec une touchante naïveté qui n’est pas dépourvue de générosité.Quant aux rythmiques électroniques, elles cherchent systématiquement le contraste avec cet univers terre à terre, tandis que des mélodies lancinantes et mélancoliques à la Stromae accompagnent les exposés de Suzane. Citons L’Insatisfait, portrait d’un chômeur qui cherche à oublier sa condition en fumant des joints, le refrain étant illustré par un gimmick instrumental faisant clairement écho à celui d’Alors on danse. « Vaste programme », comme disait le général de Gaulle. Il faut attendre la dernière chanson, Anouchka, pour que les beats s’effacent et laissent la place à un simple melodica, mais aussi à des paroles plus imagées qui dessinent un portrait subtilement féministe. ©Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

R&B - Paru le 17 janvier 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res