Catégories :

Les albums

HI-RES25,99 €
CD22,49 €

Bandes originales de films - Paru le 21 septembre 2018 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Pour cette troisième et dernière partie du Seigneur des Anneaux sortie en 2003 et adaptée du célèbre livre de Tolkien, Howard Shore a une nouvelle fois bénéficié de moyens exceptionnels pour mettre en boîte 3h50 de musique (laquelle couvre 90 % du film!). Outre le London Philarmonic Orchestra au grand complet, on pourra apprécier les interventions de chœurs divers et variés et de solistes prestigieux. Ces derniers sont parfois les acteurs du film eux-mêmes. Ainsi, le morceau The Green Dragon est un air d’inspiration irlandaise, interprété par le comédien Billy Boyd, alias Pippin. Parmi les autres solistes (qu’ils soient acteurs ou non), citons l’incontournable flûtiste James Galway, ainsi que Viggo Mortensen et Renée Fleming. Tous trois sont d’ailleurs présents dans The Fellowship Reunited.Côté musique instrumentale, on compte un certain nombre de leitmotivs, certains étant déjà connus (et parfois développés), d’autres totalement nouveaux. L’une des plus belles phrases liées à l’anneau apparaît dès le premier morceau, Roots and Beginnings, et évoque lointainement le propre thème de l’anneau de Richard Wagner dans l’opéra Der Ring des Nibelungen. La simplicité de cette petite phrase mélodique de seulement neuf notes montre qu'Howard Shore a voulu personnifier l’anneau en lui-même et non pas les enjeux faramineux qu’il représente. Loin du calme étrange de cette musique, on croise également des plages plus épiques, voire horrifiques, comme l’étonnant Shelob's Lair. Rappelons qu'Howard Shore est le compositeur attitré de David Cronenberg, et en cela, un spécialiste indéniable de la question. Signalons enfin la majestueuse complainte Into the West en guise de générique de fin, avec Annie Lennox au micro. ©Nicolas Magenham/Qobuz
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 20 avril 2018 | Rhino - Warner Records

HI-RES25,99 €
CD22,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 juillet 2016 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Déjà qu’il est difficile de trouver du mauvais dans les éditions passées du festival blues rock Crossroads organisé par Eric Clapton depuis 2004, mais il le sera encore plus dans cette compilation ! Triés parmi la pléthore de bons moments des procurés par les éditions 2004, 2007, 2010 et 2013, les titres de cette sélection permettent de côtoyer Buddy Guy, B.B King, Gary Clark Jr, Jeff Beck, Robert Cray, God lui-même et tant d’autres. La guitare est évidemment de rigueur et les musiciens enchaînent des prestations de haut vol alors que les trois volumes, contenant en tout 41 musiques, défilent à grande vitesse. Il est bon d’entendre des associations inédites entre musiciens de légende. Le blues prouve une fois de plus que de belles heures l’attendent. © AR/Qobuz
HI-RES25,99 €
CD22,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 juillet 2016 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
En 1999, Eric Clapton fonde le Crossroads Guitar Festival dans le but de lever des fonds pour son centre de désintoxication Crossroad Centre Antigua inauguré l'année précédente. En quatorze années d'existence, le festival est devenu plus ou moins régulier et nombre de personnalités de la six cordes s'y sont succédé. Documentées en CD et DVD à chacune de ses occurences, à l'exception de la première, plusieurs prestations scéniques auront marqué les esprits, et c'est un florilège de celles-ci que propose ce triple album voyant défiler Jeff Beck, B.B. King, Hubert Sumlin, J.J. Cale et bien sûr Eric Clapton en personne et laissant transparaître le plaisir de jouer ensemble de ses nombreux intervenants. © TiVo
CD22,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 juillet 2016 | Rhino - Warner Records

Déjà qu’il est difficile de trouver du mauvais dans les éditions passées du festival blues rock Crossroads organisé par Eric Clapton depuis 2004, mais il le sera encore plus dans cette compilation ! Triés parmi la pléthore de bons moments des procurés par les éditions 2004, 2007, 2010 et 2013, les titres de cette sélection permettent de côtoyer Buddy Guy, B.B King, Gary Clark Jr, Jeff Beck, Robert Cray, God lui-même et tant d’autres. La guitare est évidemment de rigueur et les musiciens enchaînent des prestations de haut vol alors que les trois volumes, contenant en tout 41 musiques, défilent à grande vitesse. Il est bon d’entendre des associations inédites entre musiciens de légende. Le blues prouve une fois de plus que de belles heures l’attendent. © AR/Qobuz
CD13,99 €

Bandes originales de films - Paru le 28 avril 2015 | Rhino - Warner Records

CD11,49 €

Bandes originales de films - Paru le 28 avril 2015 | Rhino - Warner Records

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 14 avril 2015 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
CD13,99 €

Bandes originales de films - Paru le 24 février 2015 | Rhino - Warner Records

CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 24 novembre 2014 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Compositeur sous-estimé qui sera notamment victime du maccarthysme et inscrit sur la liste noire d’Hollywood dans les années 50, Jerry Fielding a travaillé à cinq reprises avec Sam Peckinpah. Pour le furieux cinéaste, ce natif de Pittsburgh a signé les partitions d’Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia, Junior Bonner, Les Chiens de paille, Tueur d’élite et, leur première collaboration, cette mythique Horde sauvage au casting aussi fou que son scénario : William Holden, Ernest Borgnine, Robert Ryan, Edmond O'Brien, Warren Oates, Jaime Sánchez et Ben Johnson ! Fielding joue ici sur les influences, entre saveurs mexicaines (l'action se déroule en 1913 sur la frontière entre Texas et Mexique) et lyrisme des cordes soulignant la mélancolie de loup solitaire de cette embardée de hors-la-loi. Une belle partition à redécouvrir. © MZ/Qobuz
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 27 octobre 2014 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Quintessence de la pop instrumentale des années 1960, la partition de Bullitt est composée par l’un des maîtres en la matière, l’Argentin Lalo Schifrin (Mission : Impossible, Dirty Harry). Indissociable des images de poursuites en voiture dans les rues de San Francisco, ainsi que de la figure charismatique de Steve McQueen, cette BO a la particularité d’allier des mélodies entêtantes interprétées par des cuivres, des guitares électriques et des flûtes (Main Title, The First Snowfall, Music to Interrogate By) et de l’action pure enrobée de cordes parfois dissonantes (On the Way to San Mateo, Ice Pick Mike, Shifting Gears). La rythmique est d’une importance considérable dans la partition de Schifrin : outre la batterie et la basse interprétées respectivement par Stan Levey et Ray Brown, la BO fait la part belle au bongo, dont la couleur est devenue indissociable des films élégamment musclés des années 1960. Enfin, Lalo Schifrin se tourne à l’occasion vers une écriture d’inspiration brésilienne (les bossas Hotel Daniels et The Aftermath of Love), genre très en vogue à cette époque et qui apporte quelques moments de répit au milieu de cette action si sophistiquée. © Nicolas Magenham/Qobuz
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 27 octobre 2014 | Rhino - Warner Records

CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 27 octobre 2014 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Au début des années 70, Hollywood s’est trouvé un nouveau passe-temps : le film catastrophe. Toutes les thématiques y passent et la surenchère des effets spéciaux est de mise. Même côté casting, les stars du jour côtoient celles d’hier, voire d’avant-hier… Après le triomphe de L'Aventure du Poséidon en 1972, La Tour infernale réalisée deux ans plus tard par John Guillermin et Irwin Allen atteint de nouveaux sommets de démesure, deux grands studios – la Fox et la Warner – s'étant exceptionnellement associés. Réalisme des effets spéciaux et scénario bien ficelé, le film de plus de deux heures et demie déballe surtout son casting pharaonique comptant notamment Paul Newman, Steve McQueen, Faye Dunaway, Fred Astaire, William Holden, Richard Chamberlain, Jennifer Jones, O. J. Simpson, Robert Vaughn et Robert Wagner. A la partition de cette superproduction, John Williams. Le compositeur qui sera associé par la suite à Steven Spielberg a alors la quarantaine passée et une sérieuse réputation. Ayant composé les musiques de L'Aventure du Poséidon et de Tremblement de terre, le New-yorkais maîtrise le film catastrophe. Ici, ses séquences symphoniques de toute beauté épaulent à la perfection les multiples tensions qui surgissent tout au long de cette Tour infernale. Chaque arrangement épouse les formes de l’action et dans les instants plus apaisés (les scènes de bar et de soirées notamment), on se laisse charmer par sa lounge music un brin kitsch et tellement seventies. A l’arrivée, une B.O. à (re)découvrir d’urgence, pas si anecdotique que cela dans la vaste discographie de son auteur. © MZ/Qobuz
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 30 septembre 2014 | Rhino - Warner Records

CD19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 27 mai 2014 | Rhino - Warner Records

CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 avril 2014 | Rhino - Warner Records

CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 avril 2014 | Rhino - Warner Records

CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 avril 2014 | Rhino - Warner Records

CD16,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 octobre 2013 | Rhino - Warner Records

CD16,99 €

Bandes originales de films - Paru le 24 septembre 2013 | Rhino - Warner Records