Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - À paraître le 27 novembre 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 20 novembre 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 20 novembre 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 16 octobre 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 16 octobre 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 9 octobre 2020 | Mass Appeal

CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 août 2020 | Mass Appeal

Nas était attendu au tournant. Après que les dures critiques qui ont accompagné la sortie de son précédent album produit par Kanye West, Nasir, il lui fallait faire honneur à son statut de légende du rap américain. Cette fois, c’est un autre producteur, poulain de KW, qui l’épaule : Hi-Boy, connu et reconnu pour son travail avec son boss, certes, mais aussi avec Jay-Z, A$AP Rocky ou Beyoncé. Sur King’s Disease, son treizième album, Nas revient à quelque chose de foncièrement plus terre à terre, presque comme s’il avait quelque chose à se faire pardonner. A 46 ans, le natif de Queensbridge place 13 titres empreints de questionnements sur les chemins à prendre, les pièges de la vie, et les erreurs passées. Il n’est jamais trop tard.On a parfois reproché à Nas de s’enliser dans un son daté, de faire de la résistance musicale. Cette critique ne tient plus depuis quelques albums, dont celui-ci. On peut l’entendre, par exemple, marier sa voix profonde à celle du prince de la drill Lil Durk (sur Til The War Is Won), ou s’aventurer sur des beats trap extrêmement bien sentis (27 Summers). Mais Nas est aussi un produit des années 1990, et tient à le rappeler, notamment en réunissant les membres de son ancien groupe The Firm (AZ et Foxy Brown) ainsi que son grand pote d’enfance Cormega sur le morceau Full Circle. Un tel événement aurait pu voir les quatre rappeurs envoyer une sauce monumentale, mais c’est finalement la retenue et la froideur qui priment avec brio. King’s Disease n’est pas prétentieux : il est juste. Juste dans son propos qui pourrait se résumer à la dénonciation des dérives capitalistes et de leur impact sur les individus. Et juste dans son équilibre entre les époques et les protagonistes de l’album. C’est le retour du très bon Nas, pour le plus grand bonheur des esthètes rap. © Brice Miclet/Qobuz
CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 août 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 14 août 2020 | Mass Appeal

CD3,99 €

Dance - Paru le 19 juin 2020 | Mass Appeal

CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 13 mars 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 6 mars 2020 | Mass Appeal

CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 28 février 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 février 2020 | Mass Appeal

CD1,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 novembre 2019 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 15 novembre 2019 | Mass Appeal

CD1,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 24 juillet 2019 | Mass Appeal

CD14,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 23 février 2018 | Mass Appeal

CD12,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 22 septembre 2017 | Mass Appeal

CD12,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 11 août 2017 | Mass Appeal