Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Dreyfus Jazz

CD13,49 €

Jazz - Paru le 8 avril 2013 | Dreyfus Jazz

CD13,49 €

Jazz - Paru le 18 février 2013 | Dreyfus Jazz

Relecture du disque "The Connection" dont la musique fut signée, en 1960, par Freddie Redd pour le label Blue Note et qui illustrait la pièce éponyme de Jack Gelber pour le compte du Living Theater. La connexion tant attendu est la drogue que des musiciens toxicomanes attendent avec une impatience douloureuse. Aldo Romano a grandi avec ce disque jusqu'à l'obsession de le rejouer un jour. Sa participation, en 1961, au quartet du soliste du disque Blue Note, Jackie McLean, n'a fait qu'aiguiller son désir. Voici enfin cette envie exaucée avec un quartet constitué de deux jeunes solistes de premier ordre, Baptiste Herbin au saxophone alto et Alessandro Lanzoni au piano, et d'un compatriote solide et fidèle à la contrebasse, Michel Benita. Une musique tendue, d'un hard bop sans concessions, merveilleusement servie par des musiciens qui ont su redonner ce "New Blood", ce sang neuf au batteur italien, miraculé de n'être pas tombé dans la drogue dont il était entouré durant toute sa carrière..
CD13,49 €

Jazz - Paru le 28 janvier 2013 | Dreyfus Jazz

CD13,49 €

Jazz - Paru le 28 janvier 2013 | Dreyfus Jazz

CD13,49 €

Jazz - Paru le 28 janvier 2013 | Dreyfus Jazz

CD13,49 €

Jazz - Paru le 28 janvier 2013 | Dreyfus Jazz

Décoré de toutes parts dans les années 1990 d’un déluge de distinctions qu’il convient de comparer à une sanctification que beaucoup manquent de leur vivant, The Royal of Haynes entame le troisième millénaire gonflé à bloc, toujours porté par son célèbre enthousiasme, décidé à prouver que la légende musicale ne se célèbre pas par quelque cérémonie ou remise de prix moribondes mais en jouant, encore et toujours, de la musique.  Donc, en 2001, Roy Haynes, légende bien vivante du bop, rend hommage à une autre grande figure du jazz partie trop tôt, le saxophoniste Charlie Parker, qui l’avait désigné comme son batteur favori. On pourrait croire que la mission la plus difficile revient à au saxophoniste alto, Kenny Garret, qui reprend le rôle de Parker, l’un des musiciens les plus respectés de l’histoire. Mais aucune difficulté ou timidité ne transparait. La formation menée par Haynes pour célébrer Bird et sa philosophie, est un quintette qui brille par son équilibre. Dave Holland à la contrebasse, Roy Hargrove à la trompette aux côtés de Garret et enfin David Kiloski au piano (tous parfaits dans le sublime « April in Paris »), sont cinq étoiles qui se partagent la vedette mais ne la volent jamais à l’oiseau. © ©Copyright Music Story Anne Yven 2015