Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yaron Herman

Yaron Herman est un pianiste de jazz israélien qui ne laisse personne indifférent. Son jeu phénoménal lui permet d’aborder chaque concert comme une véritable performance et de s’imposer dans les esprits par l’intensité de ses prestations. Repoussant sans cesse ses limites, le pianiste fait preuve d’une soif de dépassement et s’est imposé au fil des années comme l’un des instrumentistes les plus spectaculaires de la scène mondiale.

Yaron Herman, né en 1981 à Tel-Aviv, commence à étudier le piano à l’âge de seize ans avec le musicien de jazz Opher Brayer qui utilise une méthodologie unique basée sur la philosophie, les mathématiques et la psychologie. Yaron commence ensuite à se produire dans divers prestigieux lieux de la capitale israélienne. A 19 ans, il décide de s’installer à Boston pour suivre les cours de la très renommée Berklee College of Music. Mais l’aventure ne durera pas longtemps et Herman s’installe ensuite en France, à Paris, bien décidé à y faire carrière.

Son premier album, Takes 2 to Know 1, sort en 2003 sur le label Sketch Records. L’opus suivant arrive en 2006 et s’intitule Variations. Yaron Herman fonde ensuite le Yaron Herman trio et cette formation publie trois albums : A Time for Everything (2007), Muse (2009) et Follow The White Rabbit (2010). Le style du trio est marqué par un certain mélange entre jazz et pop, n’hésitant pas à reprendre des tubes d’artistes tels que Britney Spears ou The Police.

Yaron Herman revient ensuite en solo en 2012 avec l’album Alter Ego. Il signe ensuite chez le prestigieux label Blue Note et publie, en 2015, le disque Everyday. Cette œuvre marque une étape dans la carrière du musicien et représente l’aboutissement d’un imposant parcours et le début d’une nouvelle direction. L’album, entièrement conçu avec l’aide du batteur Ziv Ravitz, confirme le talent d’interprétation et de composition de Yaron Herman.


En 2017, il met en exergue le chant avec l'album Y, disque de chansons avec ou sans voix, avec ou sans paroles, avec ou sans refrains, mais avec la participation de –M–, du bassiste de The Dø Bastien Burger, de Dream Koala et de Hugh Coltman.


Deux ans plus tard, il revient à la source du trio piano/basse/batterie avec l'album Songs of the Degrees, conçu avec le batteur Ziv Ravitz (à ses côtés sur ses quatre précédents disques) et le contrebassiste irano-américain Sam Minaie (ancien élève de Charlie Haden qui a beaucoup œuvré avec Tigran Hamasyan). © LG/Qobuz

Lire plus

Discographie

16 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums