Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Jazz - Paru le 26 avril 2013 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Pour ce premier opus en leader, l'accompagnateur de Youn Sun Nah présente un trio original, né de rencontres impromptues : Michael Wollny au piano, Michel Benita à la contrebasse et quelques invités triés sur le volet, Michel Portal (accordéoniste et clarinettiste, tout comme lui) et Emile Parisien au saxophone. Mais c'est par le répertoire qu'il affirme son originalité, puisant tour à tour dans les folk songs de l'Ouest américain (Shenandoah, Goodnight Irene), les thèmes de jazz (Waltz for JB de Brad Mehldau, I mean you de Thelonious Monk), la ballade de jazz (Throw it away d'Abbey Lincoln), la mélodie classique (Baïlero de Joseph Canteloube), la tsarda (Balkanski Cocek) + quatre compositions à lui, dont l'une, Choral, est poignante, et une autre, 3 temps pour Michel P, rappelle avec humour ce passé incontournable ancré dans la valse musette.
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 31 août 2018 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Dire que Vincent Peirani a secoué la planète de l’accordéon jazz est un doux euphémisme… En 2015, son album Living Being libérait encore plus le piano à bretelles du carcan des stéréotypes. « Je voulais monter mon propre groupe, au sein duquel j’avais besoin de me sentir en confiance, expliquait alors l’accordéoniste. Je voulais me sentir en "famille". Pour ces raisons, j'ai fait appel à quatre musiciens, qui sont des amis de longue date. » Naturellement, Peirani s’entourait d’Emile Parisien, son binôme du duo Belle Epoque, et choisissait également le bassiste Julien Herné, le batteur Yoann Serra et le claviériste Tony Paeleman… Les compositions signées Peirani et les reprises de Michel Portal et Jeff Buckley faisaient de ce Living Being un laboratoire incroyablement organique. Une aire de jeu sur laquelle ces jeunes musiciens comblaient le fossé parfois existant entre composition et improvisation, harmonies classiques et rythmes jazz.L’écriture de Vincent Peirani sait être touchante et débordante d’imagination mais aussi surprenante et insaisissable. L’accordéoniste est d’une génération s’abreuvant à tant de sources musicales qu’on comprend l’origine d’une telle densité. Trois ans plus tard, avec les mêmes complices, Living Being II (Night Walker) est aussi sacrément dense. Et Peirani s’amuse là encore à faire le grand écart côté répertoire en glissant quatre reprises aux côtés de ses huit compositions : Bang Bang de Sonny Bono, What Power Art Thou extrait de King Arthur de Purcell et deux tubes de Led Zep, Kashmir et Stairway to Heaven. Sur ces relectures atypiques d’ailleurs, son approche est fascinante. Comme la manière avec laquelle son instrument s’approprie la partition de Jimmy Page et Robert Plant. Living Being II (Night Walker) est surtout la réussite d’une formation guidée par la complicité. L’osmose à son zénith. © Max Dembo/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Jazz contemporain - Paru le 30 janvier 2015 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Dire que Vincent Peirani a secoué la planète de l’accordéon jazz est un doux euphémisme… Et Living Being libère encore un peu plus le piano à bretelles du carcan des stéréotypes. « Je voulais monter mon propre groupe, au sein duquel j’avais besoin de me sentir en confiance, explique l’accordéoniste. Je voulais me sentir en "famille". Pour ces raisons, j'ai fait appel à quatre musiciens, qui sont des amis de longue date ». Naturellement, Peirani s’entoure d’Emile Parisien, son binôme du duo Belle Epoque, et choisit également le bassiste Julien Herné, le batteur Yoann Serra et le claviériste Tony Paeleman. « Je connais Yoann depuis 20 ans mais je n'avais jamais joué avec lui. J’ai joué quelques fois avec Tony et j’avais participé avec Julien, il y a quelques années, à un groupe de musiques des Balkans, les Yeux Noirs. Living Being a donc été un tout nouveau départ pour moi. Notre répertoire a considérablement évolué durant ces quatre dernières années passées ensemble. C'est le temps qu'il nous a fallu pour nous harmoniser au mieux ». Les six compositions signées Vincent Peirani et les deux reprises réarrangées par ses soins (des titres de Michel Portal et Jeff Buckley) le prouvent. Living Being est un laboratoire follement organique. Une aire de jeu sur laquelle ces jeunes musiciens comblent le fossé parfois existant entre composition et improvisation, entre harmonies classiques et rythmes jazz. L’écriture de Peirani sait être touchante et débordant d’imagination mais aussi surprenante et insaisissable. L’accordéoniste trentenaire est d’une génération s’abreuvant à tant de sources musicales qu’on comprend l’origine d’une telle densité. Et Living Being est sacrément dense. Impressionnant. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 avril 2013 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
François Salque s'émancipe des Suites de Bach et du répertoire classique du violoncelle en faisant l'école buissonnière. Il est en bonne compagnie avec l'accordéoniste et compositeur Vincent Peirani. Ensemble ils revisitent Astor Piazzolla et proposent des compositions originales. Dépaysement garanti !
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 28 août 2020 | ACT Music

Hi-Res Livret
A l’aube des années 2010, Vincent Peirani et Émile Parisien se croisent dans le quartet de Daniel Humair. Étincelle immédiate et Belle Époque gravera dans la cire en 2014 une amitié décuplée sur cet Abrazo chaud et beau. Un corps à corps de notes et de sons livré comme un tango improvisé. Une évidence puisque deux pièces sont signées Astor Piazzolla, l’intouchable maître du genre. Deux autres génies exotiques, Xavier Cugat et Jelly Roll Morton, viennent se glisser dans les partitions de l’accordéoniste niçois et du saxophoniste cadurcien dont la complicité n’a jamais été aussi flamboyante. Ils se croisent, s’évitent, se percutent, se chamaillent, rigolent, s’enlacent, se prélassent et on voudrait que ça ne s’arrête jamais. Et si l’ombre de Piazzolla – ou de son esprit – plane souvent tel un condor au-dessus de leurs têtes, Peirani comme Parisien ont assez de bouteille et de génie créatif pour faire parler leur propre poudre, notamment sur quatre compositions originales. Ce sublime disque en duo se referme sur une relecture féérique assez inattendue d’Army Dreamers de Kate Bush arrangé avec beaucoup de poésie par Peirani… Abrazo c’est l’étreinte, le baiser, l’accolade aussi. Difficile de trouver titre plus juste. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 31 mai 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
Enzo a 9 ans, Izao en a 3. Leurs parents sont si attentionnés qu’ils leur ont enregistré un album rien que pour eux. En même temps, papa n’est autre que l’accordéoniste de jazz Vincent Peirani et maman la chanteuse et créatrice de spectacles pour enfants Serena Fisseau. Ensemble, ils signent une parenthèse enchantée pour petits et grands. Dialogue subtil entre voix et accordéon bien plus que simple accompagnement de chansons, l’instant est empreint de réconfort et de douceur partagées. Serena Fisseau, chanteuse imprégnée de jazz, de musiques traditionnelles ou improvisées, passe ici avec grâce de l’anglais au portugais, du français à l’indonésien (ses deux langues maternelles) – s’offrant au passage une passerelle très personnelle entre Bengawan et la gainsbourienne Javanaise qui ouvrent le disque –, jusqu’à La Bourdique, envoûtante ballade occitane. Peirani, éclectique jazzman qui plastique les barrières stylistiques, prouve une fois de plus sa gourmandise musicale, d’Over the Rainbow échappé du Magicien d’Oz à La Tendresse popularisée par Bourvil, en passant par What a Wonderful World de Louis Amstrong et And I Love Her des Beatles. Et puis il ne joue pas que du piano à bretelles ici, s’amusant aussi avec un Wurlitzer et même avec des sacs en plastique ! Un régal. © Clotilde Maréchal/Qobuz
A partir de :
HI-RES1,39 €
CD1,07 €

Jazz - Paru le 25 septembre 2020 | ACT Music

Hi-Res

L'interprète

Vincent Peirani dans le magazine