Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Trio Wanderer

Les Wanderer sont des bien nommés. Ce n'est pas sans raison qu'ils se sont ainsi baptisés, mais en hommage à Schubert et par affinité avec le romantisme allemand dont le thème du "voyageur errant" est le leitmotiv. Vagabonds curieux, les musiciens français le sont aussi par leur esprit d'exploration musicale qui les conduit à sillonner les siècles de Haydn à nos jours. Célébré dans la presse internationale pour un jeu d'une extraordinaire sensibilité, une complicité presque télépathique et une parfaite maîtrise instrumentale, le Trio Wanderer est aujourd'hui internationalement reconnu comme une des toutes meilleures formations de musique de chambre.


Phillips-Varjabédian et Raphaël Pidoux compléteront leur formation aux Etats-Unis auprès de grands maîtres tels que de György Sebök, Dorothy Delay et János Starker, travaillant durant deux années supplémentaires les pages majeures de son répertoire avec Menahem Pressler du Beaux-Arts Trio et les membres du Quatuor Amadeus. Créé en 1987 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le trio travaillera avec Jean-Claude Pennetier et Jean Hubeau, et remportera le concours ARD de Münich en 1988 et la Fischoff Chamber Music Competition aux Etats-Unis en 1990.


" Wandering Star" (The Strad Magazine), le Trio Wanderer se produit sur les plus grandes scènes internationales - Philharmonie de Berlin, Théâtre des Champs-Élysées de Paris, Wigmore Hall de Londres, Teatro Municipal de Rio de Janeiro, Palau de la Musica de Barcelone, Scala de Milan, Grande Salle Tchaïkovski de Moscou, Library of Congress de Washington, Concertgebouw d'Amsterdam, Gewandhaus de Leipzig, Kioi Hall de Tokyo, Tonhalle de Zürich et dans de prestigieux festivals - Edimbourg, Montreux, Feldkirch, Schleswig Holstein, la Roque d'Anthéron, Settimane Musicali di Stresa, Granada, Osaka, les Folles Journées de Nantes, Rheingau Musiksommer, Schwetzinger Festspiele, et à trois reprises au Festival de Salzbourg.


Dans le répertoire de triples et doubles concertos, le trio a joué sous la direction de Yehudi Menuhin, Christopher Hogwood, James Loughran, François-Xavier Roth, Marco Guidarini, Charles Dutoit et James Conlon, avec l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, les orchestres de Toulouse, Nice, Pays de Loire, Montpellier, Liège, Teneriffe, Santiago de Chile, La Coruna, le Radio Symphonie Orchester de Berlin, le Sinfonia Varsovia, le Grazer Philharmoniker Orchester, le Stockholm Chamber Orchestra, le Gürzenich-Orchester de Cologne.


Après deux disques pour Sony Classical, le Trio Wanderer débute en 1999 une collaboration régulière avec Harmonia Mundi et Le Chant du Monde, riche à ce jour de plusieurs enregistrements maintes fois récompensés par la critique - Critic's Choice de Gramophone, CD des Monat de Fono Forum, Classical Internet Award, CD of the Month du BBC Music Magazine -, avec notamment un « Choc de l'année 2002 » pour les Trios de Haydn (Le Monde de la Musique), et de nombreuses récompenses internationales pour le Quintette « La Truite » de Schubert et les Trios de Chostakovitch et de Saint-Saëns. Pour son enregistrement consacré aux Trios de Brahms, le Trio Wanderer a été distingué par un « Diapason d'or de l'année 2006 » et par un « Midem Classical Award », catégorie musique de chambre, en janvier 2007. En février 2009 il recevait pour la troisième fois (après 1997 et 2000) la "Victoire de la Musique" du meilleur ensemble instrumental de l'année.


Récemment, à l'occasion d'un grand dossier consacré au bicentenaire de la naissance de Mendelssohn, le New York Times a choisi le disque du Trio Wanderer consacré aux Trios op. 49 et op. 66 (Harmonia Mundi) comme enregistrement de référence pour ces deux chefs-d'oeuvre.


Outre de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision (Radio France, BBC, ARD, DSR, Mezzo...), un film documentaire lui a été consacré en 2003 par la chaîne franco-allemande ARTE. Il a également enregistré trois émissions « Presto » pour France 2 autour de Schubert, Messiaen et Mendelssohn.


Jean-Marc Phillips-Varjabédian joue sur un violon de Petrus Guarnerius (Venise 1748), Jean-Marc Phillips sur un violon de Giovanni Battista Guadagnini (1738) et Raphaël Pidoux sur un violoncelle de Goffredo Cappa (Saluzzo 1680).
Lire plus

Discographie

22 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums