Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 22 août 2014 | Okeh

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 25 octobre 2019 | Edition Records

Hi-Res
Difficile de ne pas tiquer lorsque l’élément central d’une formation mythique a quitté un navire qui continue à voguer. Pourtant, le départ du pianiste Ethan Iverson de The Bad Plus n’a pas empêché ses complices Reid Anderson et David King de poursuivre une aventure qui leur appartenait aussi. Depuis 2018, le contrebassiste et le batteur font désormais équipe avec Orrin Evans. À 44 ans passés, cet ancien élève de Kenny Barron et Joanne Brackeen, auteur d’une vingtaine d’albums en tant que leader, est loin d’être un bleu même si sa notoriété demeure confidentielle. L’identité pianistique de ce musicien de Philadelphie est d’ailleurs telle qu’il n’a pas besoin de « remplacer » Iverson mais plutôt d’écrire une nouvelle histoire avec Anderson et King. Pour le label britannique Edition Records, cette V2 de The Bad Plus signe un album qui tranche. Tout au long d’Activate Infinity, Orrin Evans est capable d’apporter une rondeur différente de celle de son prédécesseur mais peut aussi basculer en une fraction de seconde dans des improvisations plus avant-gardistes. Il a surtout trouvé le juste équilibre entre rester lui-même et intégrer dans son ADN les valeurs rythmiques de Reid Anderson et David King. Bref, la saga continue… © Marc Zisman/Qobuz
CD14,49 €

Jazz - Paru le 11 février 2003 | Columbia

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 21 août 2019 | Edition Records

Hi-Res
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Group International

Sixième album studio du groupe / The Bad Plus
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 26 août 2016 | Okeh - Sony Masterworks

Hi-Res Livret
Terrains de prédilection du jazz, la relecture et la reprise sont au cœur de ce douzième album de The Bad Plus. Et comme à l’accoutumée avec le pianiste Ethan Iverson, le contrebassiste Reid Anderson et le batteur David King, la sélection des pièces est d’un éclectisme on ne peut plus choc. It’s Hard réunit ainsi des chansons de Johnny Cash, Prince, Cyndi Lauper, Peter Gabriel mais aussi des Yeah Yeah Yeah, TV On The Radio et même Kraftwerk ! Un disque qui sonne donc comme un retour aux sources après de récents albums essentiellement construits autour de compositions originales. Mais que la matière soit d’eux ou d’un autre, les trois Américains se l’approprient en un claquement de doigt. Leur complicité qui n’est plus à démontrer atteint même ici de vrais sommets. Quelques pointes d’humour par-ci (jouissif sur le mythique I Walk The Line de Johnny Cash), des embardées furibardes par-là (le Maps des Yeah Yeah Yeah ouvre le disque sur les chapeaux de roues) et des improvisations toujours hautement inspirées (superbe travail sur le minimaliste The Robots de Kraftwerk), The Bad Plus confirme sa belle singularité au pays des trios à l’uppercut (Esbjörn Svensson Trio, Neil Cowley Trio, etc.) et réussit surtout à se renouveler. © MD/Qobuz
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Jazz - Paru le 5 août 2016 | Okeh

Hi-Res
CD14,49 €

Jazz - Paru le 24 février 2004 | Columbia

CD12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Group International

Never Stop est le premier disque de The Bad Plus à ne contenir que des titres originaux. Formation acoustique traditionnelle pour un jazz extra-planétaire, The Bad Plus fait pour certains du loud jazz, et du power jazz pour d'autres encore. Le trio constitue surtout une véritable aventure sonore, aux travers de ses influences pop-rock, le tout mixé à la sauce jazz. Mais des clandestins du jazz qui se jouent des conventions en projetant une musique déstructurée et inventive...
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Group International

CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Group International

CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Music Group International

Cela fait dix ans que le trio The Bad Plus s'efforce de faire tomber les murs du jazz conventionnel. Ils créent ici une nouvelle fois un opus sans compromis, expérimental, innovant et ouvert sur d'autres horizons (le hip hop, la pop, l'électro). Ils ont fondé leur style sur une croyance en une imagination collective, fondée sur une synergie totale, d'où émergent des fusées de sons, de timbres, de rythmes. Avec eux, le jazz est violemment attrapé par le revers de la veste et embarqué dans une course folle à l’esprit rock’n’roll. Point de jazz rock ni de fusion chez le pianiste Ethan Iverson, le contrebassiste Reid Anderson et le batteur Dave King mais la volonté première de parler d’une voix et d’une seule. Et cette cuvée 2012 du trio américain célèbre une fois de plus cette unité comme cette verve hors norme. Une nouvelle façon d’empêcher le jazz de tourner en rond. © CM/Qobuz
CD14,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Columbia

CD14,49 €

Jazz contemporain - Paru le 7 février 2003 | Columbia

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 6 septembre 2019 | Edition Records

Hi-Res
CD14,49 €

Jazz - Paru le 20 septembre 2005 | Columbia

CD14,49 €

Jazz - Paru le 29 août 2006 | Columbia

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Group International

HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 15 juillet 2016 | Okeh

Hi-Res

L'interprète

The Bad Plus dans le magazine