Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Steven Tyler

Lorsque la ville de Yonkers accueille en 1948 le nouveau-né Steven Tyler, elle ne s’attend probablement pas à élever l’une des plus grandes stars du hard-rock.  C’est à la batterie qu’il entame sa formation alors qu’il n’est qu’adolescent. Dans les années 60, Steven Tyler joue des cordes vocales dans deux groupes en même temps : Dantes et les Strangeurs. Le second finit par percer et commence par jouer en première partie des Beach Boys. Les Strangeurs changent de nom et deviennent Chain Reaction. A partir de ce moment, ils sont invités à jouer pour Sly And The Family Stone, les Byrds et même les Yardbirds de Beck et Page. Malgré tout, la formation met fin à l’expérience et Steven Tyler rencontre dans la foulée Joey Kramer, le futur batteur d’Aerosmith, à l’édition 69 de Woodstock. Les deux compères se retrouvent à jammer avec le guitariste Joe Perry qui habite à proximité de la famille de Steven. De fil en aiguille, un gang de musiciens se proclame Aerosmith et il file emménager dans le Massachusetts. Avec Boston pour refuge, Aerosmith se forge une solide réputation locale en tournant dans tous les bars possibles. Il faut attendre 1972 pour voir le groupe décrocher son premier gros contrat. L’aventure connaitra des rebondissements, des hits, de la drogue, des femmes et quinze albums au total.


Steven Tyler redonne un nouveau souffle à sa carrière en 2016 en sortant ses premières productions solo sur l’opus We’re All Somebody From Somewhere. Quand il annonce que son premier album solo sera country, mieux vaut prendre des pincettes. Surtout que les premières notes de We’re All Somebody From Somewhere s’inscrivent dans la lignée de la musique de son groupe, Aerosmith. Certes, on entend ça-et-là quelques ponctuations roots mais Tyler n’a pas réellement sorti sa panoplie 100% cowboy. « Je me suis rendu à Nashville au printemps dernier pour commencer à travailler sur ce projet raconte pourtant l’intéressé, écrire des chansons qui dépotent avec les meilleures plumes de Music City (le surnom de Nashville, NDR) et il fallait que je les partage avec le reste du monde… La country music est le nouveau rock’n’roll ! Ça n’est pas juste une histoire de porches, de chiens et de santiags ! C’est bien plus que tout ça. C’est aussi un truc vrai ! » Enregistré avec l’excellent T Bone Burnett mais aussi Dan Huff, Marti Fredriksen et Jaren Johnston, le disque possède un classicisme rock’n’roll assez salvateur, épuré de la testostérone des derniers disques d’Aerosmith, avec ces quelques touches de banjo ici, de fiddle là et de pedal steel un peu plus loin, qui peuvent parfois lui donner ce parfum country qu’évoque le père de Liv Tyler… Côté musiciens, ce dernier s’est bien entouré puisque l’on croise des gens comme Buddy Miller, excellent guitariste d’Emmylou Harris. Notre Jagger américain signe également une belle reprise de Piece Of My Heart chanté par Erma Franklin en 1967 mais popularisé, l’année suivante, par Janis Joplin. Il ose même revisiter Janie’s Got A Gun chanté en 1989 par un groupe nommé Aerosmith… © AR/Qobuz

Lire plus

Discographie

6 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums