Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 22 avril 2013 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Un nouvel album de Richard Bona se guette comme une nouvelle perle de Marcus Miller ou Meshell Ndegeocelo lit-on sur les blogs qui pullulent sur internet. On ne loupera pas donc cette « nouvelle perle » du bassiste et chanteur camerounais. Le musicien, compagnon de route d'Herbie Hancock, fait l'admiration de tous de Bobby McFerrin à Quincy Jones. Bonafied est son septième album, en grande partie acoustique pour mieux porter l'intimité qu'il recèle. Bonafied parle des choses de la vie, à l'instar du joyaux : "Mulema", une ballade lyrique qui donne le ton du paysage sonore dépouillé de ce disque. Ici s'expose tout l'art du musicien, où chaque note est essentielle. Du latin jazz au tango, en passant par la pop africaine, il y a même un climat de cabaret parisien. On découvre une reprise instrumentale "cool jazz" du titre de James Taylor On The Fourth Of July, une berceuse pour laquelle le bassiste a invité la chanteuse Camille. Une guitare acoustique simple ponctuée par la légèreté des percussions, un soupçon de balafon, quelques cordes retenues, et l'ensemble est transporté par les lignes vocales de Bona. © JMP/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2003 | Universal Music Division Decca Records France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le titre du troisième album du bassiste et chanteur camerounais Richard Bona, n'est pas anodin ; Munia (The Tale), le « conte », ou la « fable ». Il s'agit bien sûr d'une invitation au voyage que se veut-être l'album, mais aussi d'une référence à cette tradition du sud du Cameroun qu'est la chantefable . Cette tradition dont le but est la sauvegarde et la transmission, sous forme de fable chantée, de la culture collective (arts, mythes, entre autres) est ici stylisée et modernisée, et traverse l'album, un album aux échappées, jazzistiques (Painting a Wish) , fusion et funk (Engingilaye), nombreuses et toujours très réussie. Peut-on du reste parler d'échappées, pour un musicien qui maitrise tous ses genres à la perfection depuis longtemps, les réunissant même parfois en un seul morceau (le très pop, très funk, très jazzy, et en définitive très fusion Balemba Na Bwenba). C'est avec une technique, un contrôle et une élégance hors du commun que Richard Bona se fait fabuliste, nous transportant dans les contrées paisibles, satinées et oniriques du Cameroun.© René Obe/Qobuz
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 22 avril 2013 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Un nouvel album de Richard Bona se guette comme une nouvelle perle de Marcus Miller ou Meshell Ndegeocelo lit-on sur les blogs qui pullulent sur internet. On ne loupera pas donc cette « nouvelle perle » du bassiste et chanteur camerounais. Le musicien, compagnon de route d'Herbie Hancock, fait l'admiration de tous de Bobby McFerrin à Quincy Jones. Bonafied est son septième album, en grande partie acoustique pour mieux porter l'intimité qu'il recèle. Bonafied parle des choses de la vie, à l'instar du joyaux : "Mulema", une ballade lyrique qui donne le ton du paysage sonore dépouillé de ce disque. Ici s'expose tout l'art du musicien, où chaque note est essentielle. Du latin jazz au tango, en passant par la pop africaine, il y a même un climat de cabaret parisien. On découvre une reprise instrumentale "cool jazz" du titre de James Taylor On The Fourth Of July, une berceuse pour laquelle le bassiste a invité la chanteuse Camille. Une guitare acoustique simple ponctuée par la légèreté des percussions, un soupçon de balafon, quelques cordes retenues, et l'ensemble est transporté par les lignes vocales de Bona. © JMP/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 18 septembre 2001 | Columbia

Richard Bona was born in a little village in West Africa. His mother was a singer and his grandfather was both a singer and musician. Those talents were passed down naturally. By the time Bona was of school age, he spent plenty of hours performing at church. At home, his hunger for the world of music found him making his own flutes, drums, and even a decent guitar. As a teenager he moved to a large city where he soon found a way to get his fill of jazz and the chance to play real instruments and learn to read and write music. On this 2001 album, Reverence, his second full-length recording, all of those years of surrounding himself with music shine through. Even though the lyrics aren't in English, fans from the United States seem to enjoy the album. Bona's songs on Reverence are jazz, but done in a world style, with the flavor of his homeland proudly holding a large spot. The numbers on this recording carry styles of fusion and American jazz, but also offer African pop, Latin, jazz-rock, and even some orchestral arrangements. © Charlotte Dillon /TiVo
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Amérique latine - Paru le 24 juin 2016 | 2016 Qwest Records

Hi-Res
L'héritage afro-cubain de Richard Bona est au cœur de cet Heritage. Un album du bassiste camerounais originaire de Douala et de son groupe Mandekan Cubano qui parait sur Qwest Records, le label de Quincy Jones. Entre musiques traditionnelles et jazz afro-cubain, Richard Bona et ses complices sud-américains mêlent groove torride et ballades mélancoliques avec beaucoup de subtilité. Heritage, c'est surtout la grande histoire des esclaves de langue Mandekan d'Afrique de l'Ouest débarqués à Cuba, apportant avec eux leur musique et leurs traditions. C'est la pulsation des social clubs connus sous le nom de Cabildos où les mythes culturels ont pu être préservés et partagés avec les Cubains et les immigrants venus d’Espagne à travers la musique, la danse, les rituels et la tradition orale. C'est enfin le battement éclatant de l'universalité de la musique que Bona, génie de la basse reconnu par les plus grands, continue inlassablement de faire rayonner… © MD/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Decca Records France

A partir de :
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 24 août 1999 | Columbia

Richard Bona's debut solo album Scenes from My Life is an unexpected delight, a first effort of such assurance that it's nearly irresistable. Bona blends a smooth production with fusions of contemporary jazz and music from his native country, Cameroon, West Africa. He has a warm, fluid style on bass and his voice is pure, high and lovely. To some undiscriminating ears, it may sound a little too smooth, but there is no calculation behind this music, only joy, and that is what makes Scenes from My Life a first-class debut. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD21,99 €

Musiques du monde - Paru le 27 avril 2015 | Universal Music Division Decca Records France

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2009 | Universal Music Division Decca Records France

A partir de :
CD14,49 €

Musiques du monde - Paru le 3 novembre 2017 | A+LSO

Le bien nommé Bondeko -amitié fraternelle en lingala- témoigne en 11 morceaux de l’exceptionnelle harmonie que ces trois musiciens aux riches carrières individuelles retrouvent, lorsque leur trio se reforme. Le Martiniquais Gérald Toto, le Camerounais Richard Bona et le Congolais Lokua Kanza ne s’étaient pas rassemblés en studio depuis 2004, mais la magie qui éclatait sur leur album éponyme opère à nouveau ici de la première à la dernière note. Pour ranimer cette jolie flamme, ils ont à nouveau mis en commun, leurs racines, leurs expériences et leurs talents. Leur amour de la musique sans œillère et leur complicité virtuose ont nourri chaque composition, qui à l’exception d’un titre de Toto, Love Train et d’un autre de Lokua, Bukavu, sont signé de leurs trois plumes. Les arrangements sont joyeusement partagés et toujours élégants. Les grooves où l’Afrique, le jazz et la folk se tutoient sont tranquillement épicées. Leurs chants rêveurs ou envoûtants se mêlent en douceur, ils se partagent les leads et les chœurs et vibrent d’une seule âme, ensoleillée, apaisante. © BM/Qobuz

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Division Decca Records France

Téléchargement indisponible
Combien de temps ? Il a été directeur musical d’Harry Belafonte (dont il reste l’un des protégés), a joué avec Joe Zawinul, Susheela Raman et Lokua Kanza (un étonnant et vertigineux album à trois voix en compagnie du Martiniquais Gérald Toto) et tente depuis ses débuts comme leader en 1999 de faire cohabiter ses passions pour le jazz, le rock et son scrupuleux respect de ses racines africaines. Alors, combien de temps encore pour que le bassiste (même si pratiquement auto-proclamé meilleur instrumentiste du monde à son pupitre) connaisse enfin la reconnaissance par ici ? On a voulu le suspecter de fadeur, il n’est que joie de chanter (haut, clair, et tendre), et d’offrir ces épousailles entre l’ancestral (tout un continent) et le moderne (un jazz fusion pour lequel il a les yeux de Chimène). On l’a accusé de mièvrerie alors qu’il sait imposer les dialectes de son pays à une audience internationale et décliner l’ensemble de ses attachements musicaux (musique latine, funk ou pop music), sans souci du musicalement correct. On a voulu le résumer à sa virtuosité alors qu’il sait toujours poser sa basse pour écouter ses invités, s’effaçant bien volontiers lorsque l’instant musical l’impose.On a voulu le réduire à sa prééminence de quadragénaire alors qu’il reste ce petit garçon pauvre de Monta (Cameroun), fabriquant un balafon avec trois bouts de bois et fixant des câbles de frein de bicyclette sur un supposé manche de guitare. Et, donc, on se gratte la tête, claque des doigts et s’interroge : combien de temps ? © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Universal Music Division Decca Records France

A partir de :
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 24 août 1999 | Columbia

Richard Bona's debut solo album Scenes from My Life is an unexpected delight, a first effort of such assurance that it's nearly irresistable. Bona blends a smooth production with fusions of contemporary jazz and music from his native country, Cameroon, West Africa. He has a warm, fluid style on bass and his voice is pure, high and lovely. To some undiscriminating ears, it may sound a little too smooth, but there is no calculation behind this music, only joy, and that is what makes Scenes from My Life a first-class debut. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD2,49 €

Musiques du monde - Paru le 6 octobre 2017 | A+LSO

A partir de :
HI-RES3,99 €
CD2,49 €

Amérique latine - Paru le 13 mai 2016 | Qwest Records

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Amérique latine - Paru le 27 août 2021 | Alisio Music

L'interprète

Richard Bona dans le magazine