Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pierre-Laurent Aimard

Interprète majeur de la musique pour piano des XXe et XXIe siècles, Pierre-Laurent Aimard est également professeur au Collège de France où il donne une série de cours en 2009, il enseigne la musique de chambre au Conservatoire de Paris (CNSMDP) et le piano à Cologne et à Londres.

Né en 1957 à Lyon, ce musicien discret parcourt le monde. Enfant précoce exceptionnellement doué, il ne veut pas être l’enfant prodige qu’on manipule et, malgré ses premiers concerts à l’âge de 16 ans, ne désire pas faire une carrière de soliste. Trois ans plus tard, il est choisi par Pierre Boulez, « la personnalité la plus fascinante de l’époque », comme pianiste soliste de l’Ensemble Intercontemporain. Une cause qu’il sert de toutes ses forces. Dès lors étiqueté « pianiste de musique contemporaine », il travaille étroitement avec Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, György Kurtag, Elliott Carter, George Benjamin, Marco Stroppa puis, à partir du milieu des années 1980, avec György Ligeti, dont il crée toutes les nouvelles œuvres pour piano. Sa rencontre avec Olivier Messiaen a été vécue comme « une illumination ». Depuis, il n’a de cesse d’interpréter cette musique « de nature surdimensionnée, qu’il faut sans cesse ramener dans la main sous peine d’éclatement. »

La parution au début des années 2000 des 5 concertos de Beethoven enregistrés en concert avec Nikolaus Harnoncourt et le Chamber Orchestra of Europe a montré que Pierre-Laurent Aimard était à l’aise dans un répertoire où personne ne l’attendait. Cette nouvelle intégrale a été accueillie avec enthousiasme, notamment au Royaume-Uni où les critiques ont loué la « fraîcheur et la force » d’Harnoncourt et d’Aimard, tous deux « explorateurs intrépides » au même diapason, redonnant toute sa nouveauté à des œuvres mille et mille fois rabâchées.

Ses enregistrements pour DG de L’Art de la fugue et du Clavier bien tempéré de Bach ont achevé de dessiner les contours d’un artiste d’un extraordinaire éclectisme, passant avec une facilité déconcertante des œuvres de Messiaen, Ligeti et de Carter à celles du répertoire pianistique. La discographie de Pierre-Laurent Aimard est abondante et variée. On y trouve les concertos de Ravel ou de Bartok avec Pierre Boulez, des œuvres de Schumann, Carter ou Lachenmann. Il a également enregistré les Préludes, les Etudes et les Images de Debussy.

La parution, en mars 2018, de l’intégralité du Catalogue d’oiseaux d’Olivier Messiaen pour PENTATONE est parallèle à une nouvelle tournée aux Etats-Unis au cours de laquelle Pierre-Laurent Aimard joue bien sûr Messiaen, mais aussi Liszt, Scriabine, Obukhov et la Sonate « Hammerklavier » de Beethoven, comble du modernisme et de l’avant-garde du XIXe siècle. Les plus grandes salles du monde lui confient des « cartes blanches » : le Carnegie Hall de New York, l'Orchestre Philharmonique de Berlin, le Konzerthaus de Vienne, l'Opéra et la Cité de la Musique de Paris, le Festival de Lucerne. Pierre-Laurent Aimard est également le directeur du Festival d’Aldeburgh depuis 2009. © François Hudry/QOBUZ

Lire plus

Discographie

30 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums