Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 10 septembre 2021 | Ninja Tune

Hi-Res Distinctions Qobuzissime
Après avoir fait sensation en 2018 avec son premier maxi If U Want It, qui contenait notamment les tubes ABC et I DON'T CARE, la Sud-Coréenne avait ensuite intrigué le public avec ses performances live, durant lesquelles elle saisissait le micro pour chanter/rapper sur ce qu’elle mixait aux platines. Trop vite estampillée nouvelle prodige la house lo-fi, Park Hye Jin démontre sur son premier album qu’elle a une palette bien plus vaste. Installée à Los Angeles, on sent l’esprit laid back du rap californien planer au-dessus de ce disque, qui démarre par une ambiance UK garage (mais avec un kick droit) sur Let’s Sing Let’s Dance. Park Hye Jin rappe durant toute la première partie de l’album, avec des refrains bouffis de torpeur comme sur Good Morning Good Night, avec ces lyrics scandés sur un boom bap étouffé et une guitare en réverb, comme pour accentuer le côté solaire du titre. Dans le même genre, on retiendra l’hypnotisant I Need You ou Where Did I Go, et surtout une capacité à créer des refrains simples et catchy, toujours avec ce flow nonchalant qui fait des allers-retours entre le devant et le fond de la scène sonore.Mais si le flow est rap, la house n’est jamais loin. On en entend des petits éléments, sur Whatchu Doin Later comme sur Can I Get Your Number (à remixer très vite), dans sa façon de scander les refrains, ou dans les effets sur sa voix. La seconde partie du disque est plus franche avec des beats 4/4 assumés sur Sex With Me (DEFG), qui reprend le principe de son tube ABC avec des lyrics un peu plus osés, ou sur Where Are You Think, un modèle de house lo-fi beaucoup trop court, tandis que Hey, Hey, Hey et Never Die montent les BPM jusqu’à la techno, le dernier scandé par un accord de piano dubbé et cette voix qui se disperse comme la vapeur sortie des lèvres en hiver. Et tout ça se termine dans une fusion totale façon trap vaporeuse sur Sunday ASAP et i jus wanna be happy, un titre cotonneux jusqu’à l’os. Sans crier gare, Park Hye Jin vient de construire un nouveau pont entre hip-hop et musique électronique. Voilà qui mérite bien un Qobuzissime. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
HI-RES9,99 €
CD6,66 €

Électronique - Paru le 26 juin 2020 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
CD5,99 €

Downtempo - Paru le 13 décembre 2018 | Clipp.Art

A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 9 décembre 2020 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,24 €
CD1,49 €

Électronique - Paru le 17 août 2021 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 26 juillet 2021 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 6 juillet 2021 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 24 mai 2021 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,24 €
CD1,49 €

Électronique - Paru le 14 octobre 2020 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 9 juin 2020 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 19 mai 2020 | Ninja Tune

Hi-Res

L'interprète

박혜진 park hye jin dans le magazine
  • Park Hye Jin, entre house et rap
    Park Hye Jin, entre house et rap Qobuzissime pour "Before I Die", fascinant premier album de la jeune Sud-Coréenne installée à L.A. et qui mêle house lo-fi, rap californien laid back et UK garage. Le pont idéal entre hip-hop et mu...