Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 juillet 1987 | Chandos

A partir de :
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 novembre 2002 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2004 | Warner Classics

Because Ballets Russes covers much familiar material, this collection of Russian dance favorites is perhaps best suited for beginners, and serious balletomanes may pass it by. Some pieces, such as Tchaikovsky's Waltz of the Flowers and the Polonaise and Waltz from Eugene Onegin, Khachaturian's Sabre Dance, and Prokofiev's "Dance of the Knights" from Romeo and Juliet are so well known that their inclusion here is merely obligatory and are of little interest. Somewhat more intriguing are the Polka from The Age of Gold, the "Waltz No. 2" from the Suite for Jazz Orchestra No. 2, and the Tahiti Trot by Shostakovich, which lend a taste of the modern to this heavily Romantic program. The light pieces by Glazunov, Lyadov, and Glinka, seldom found on such ballet collections, are also welcome offerings. Missing from the mix, though, are any dance pieces by Stravinsky, surely the greatest Russian ballet composer since Tchaikovsky and one who deserves at least a token of recognition. Paavo Järvi and the Orchestre Philharmonique de Radio France give vigorous performances, but their energies seem scattered because of the brevity of the selections and the disc's random program. Virgin's recording is decent, but a little flat, lacking sonic depth and resonance. © TiVo
A partir de :
CD20,49 €

Classique - Paru le 7 juin 2004 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2006 | Warner Classics

A partir de :
CD14,49 €

Musique symphonique - Paru le 7 avril 2008 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 29 septembre 2008 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 29 septembre 2008 | RCA Red Seal

Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2009 | Warner Classics

Totenfeier - Adagio - Blumine - What the Wild Flowers Tell Me / Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort - Paavo Jarvi, direction
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 juillet 2009 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 8 novembre 2010 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 31 octobre 2011 | Sony Music Labels Inc.

A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2011 | CSO Media

Livret Distinctions 5 de Diapason
L'Orchestre Symphonique de Cincinnati est le cinquième plus ancien orchestre des États-Unis et s'est construit une solide réputation dans la défense et la création de la musique contemporaine américaine. Sous la direction de Paavo Järvi, l'orchestre publie un premier volume sur son label maison : CSO Media, avec une série d'enregistrements d'oeuvres du compositeur Charles Coleman (né en 1968), dont les oeuvres Streetscape et Deepwoods sont des commandes de l'orchestre.
A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2011 | CSO Media

Distinctions Diapason d'or
Le chef d'orchestre finlandais Paavo Järvi a commencé sa collaboration avec l'Orchestre Symphonique de Cincinnati en 2001 et est à présent directeur musical honoraire de cette phalange. Le CSO a été créé en 1895 et depuis lors n'a cessé de créer de nouvelles oeuvres de compositeurs comme Debussy, Ravel, Mahler ou Bartok. Ce nouvel album, le second sur le propre label de l'orchestre, ne déroge pas à la règle, avec un programme d'oeuvres contemporaines de Erkki-Sven Tüür (né en 1959), Aulis Sallinen (né en 1935), Esa-Pekka-Salonen (né en 1958), Lepo Sumera (1950-2000) et enfin Arvo Pärt, le plus connu d'entre eux. L'atavisme du chef d'orchestre trouve là un terrain d'expression tout à fait propice et fructueux.
A partir de :
CD18,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 octobre 2011 | Sony Music Japan International

Distinctions 5 de Diapason
A partir de :
CD4,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2014 | Sony Music Labels Inc.

Avec cette nouvelle incursion dans l’univers brucknérien, Paavo Järvi entre de plain pied parmi les meilleurs interprètes. Voilà une 5e Symphonie (une des plus longues et des plus difficiles de toutes) grandiose, solennelle et mystique. Järvi nous propose une version remarquablement architecturée, dans laquelle les silences béants deviennent eux aussi expressifs. Une grande version moderne qui s’impose d’emblée en bonne place dans la très riche discographie de cette symphonie. FH
A partir de :
CD14,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 juin 2012 | RCA Red Seal

Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 3 mars 2014 | Sony Music Japan International

Livret
Avec cette nouvelle incursion dans l’univers brucknérien, Paavo Järvi entre de plain pied parmi les meilleurs interprètes. Voilà une 5e Symphonie (une des plus longues et des plus difficiles de toutes) grandiose, solennelle et mystique. Järvi nous propose une version remarquablement architecturée, dans laquelle les silences béants deviennent eux aussi expressifs. Une grande version moderne qui s’impose d’emblée en bonne place dans la très riche discographie de cette symphonie. FH
A partir de :
CD4,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Sony Music Labels Inc.

Voici paru le quatrième volume de ce projet d’intégrale discographique des Symphonies de Bruckner par Paavo Järvi et l’Orchestre de la Radio de Francfort, un orchestre dont il est le chef émérite après en avoir été le directeur musical de 2006 à 2013. La quatrième est connue sous le nom de « Romantique », une appellation utilisée par le compositeur lui-même qui concevait toutefois le romantisme comme une expression de la romance médiévale plutôt que comme celle de l’amour échevelé au XIXe siècle. Comme pour tant d’autres symphonies, Bruckner révisa maintes fois sa partition au cours des années, et la genèse de la Quatrième (« des » quatrièmes, pourrait-on presque dire) est même l’une des plus tortueuses. De nos jours, c’est la révision de 1878-80, plutôt que le premier jet de 1874, que l’on joue, et c’est celle qu’a enregistré Paavo Järvi – en direct et en public, mais avec quelques corrections puisées de-ci, de-là parmi les concerts de la série, histoire de gommer d’éventuels atchoums ou bruits de papiers de bonbons –, dans l’admirable acoustique du Vieil Opéra de Francfort, un imposant monument de 1880 entièrement détruit lors de la Seconde guerre mondiale, reconstruit après une initiative populaire, et rouvert cent un ans après sa fondation comme salle de concert plutôt que salle d’opéra. © SM/Qobuz
A partir de :
CD7,49 €

Classique - Paru le 23 octobre 2015 | Sony Music Labels Inc.

« [...] Sans vibrato ni artifice [...] Paavo Järvi soutient le regard d'acier de Beethoven sans jamais flancher. L'exactitude du geste frappe d'autant plus que les Brêmois sont également ultraprécis. Dans toutes leurs attaques, dans toutes leurs nuances, dans toutes leurs inflexions. [...] Un concentré de puissance vitale. Cependant, tout cela ne suffirait pas sans la logique implacable avec laquelle le chef construit chaque pièce. Et quel sens du drame. [...] Vous pensiez connaître ces partitions par cœur ? Ne sous-estimez pas la capacité du maestro à créer, mieux encore que la surprise en soi, une forme de suspense. Cinquante minutes de musique "seulement", mais cinquante minutes d'une intensité qui ne faiblit jamais.» (Diapason, juin 2015 / Nicolas Derny)

L'interprète

Paavo Järvi dans le magazine