Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Symphonies - Paru le 11 décembre 2015 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Il y a quelques semaines paraissait chez BIS le dernier volume de l'intégrale des six symphonies de Nielsen par Sakari Oramo, en tous points passionnante. Depuis quelques saisons, Paavo Järvi, à la tête du Frankfurt Radio Symphony, se plonge lui aussi dans l'univers puissant, bigarré du compositeur danois, et le fruit de son travail paraît donc aujourd'hui sous étiquette RCA. Premier atout majeur du cycle élaboré par le chef estonien, la prise de son de Rüdiger Orth et Udo Wüstendorfer, dont la qualité de définition permet une grande clarté des pupitres. De multiples détails deviennent soudain perceptibles, modifiant la perception même du style riche et foisonnant de Nielsen. La direction de Paavo Järvi insiste pareillement sur l'inventivité inépuisable de l'orchestre de Nielsen, qui devient alors un créateur à la croisée des esthétiques les plus diverses. La plus complexe de toutes, la Sixième est simplement incroyable (extraordinaire troisième mouvement, Proposta seria. Adagio). L'esthétique de «collage» propre au Danois prend par ailleurs une authentique dimension expressive : rien ne prend l'apparence du factice. Un vrai discours prend forme sous la direction du chef estonien. C'est si rare ! Dans la Cinquième, Nielsen n'est pas loin de rendre parfois un hommage attendri à son ami Sibelius. Ailleurs, on croirait entendre parfois Amériques d'Edgard Varèse, et quelques envolées lyriques peuvent même évoquer Sir Edward Elgar. Certaines crudités de l'orchestre évoquent aussi le premier Chostakovitch. En réalité, Paavo Järvi saisit tout le caractère malicieux de l'œuvre du Danois, et donne une intégrale d’une incroyable pertinence musicale, constamment passionnante. Une très grande réussite. © TG/Qobuz« Hier Beethoven, Schumann, Dutilleux, Chostakovitch. Aux quatre Diapason d'or qui faisaient de Paavo Järvi notre Artiste de l'Année 2015 s'ajoute une intégrale glorieuse des symphonies de Nielsen.» (Diapason, avril 2016)
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
Il y a quelques semaines paraissait chez BIS le dernier volume de l'intégrale des six symphonies de Nielsen par Sakari Oramo, en tous points passionnante. Depuis quelques saisons, Paavo Järvi, à la tête du Frankfurt Radio Symphony, se plonge lui aussi dans l'univers puissant, bigarré du compositeur danois, et le fruit de son travail paraît donc aujourd'hui sous étiquette RCA. Premier atout majeur du cycle élaboré par le chef estonien, la prise de son de Rüdiger Orth et Udo Wüstendorfer, dont la qualité de définition permet une grande clarté des pupitres. De multiples détails deviennent soudain perceptibles, modifiant la perception même du style riche et foisonnant de Nielsen. La direction de Paavo Järvi insiste pareillement sur l'inventivité inépuisable de l'orchestre de Nielsen, qui devient alors un créateur à la croisée des esthétiques les plus diverses. La plus complexe de toutes, la Sixième est simplement incroyable (extraordinaire troisième mouvement, Proposta seria. Adagio). L'esthétique de «collage» propre au Danois prend par ailleurs une authentique dimension expressive : rien ne prend l'apparence du factice. Un vrai discours prend forme sous la direction du chef estonien. C'est si rare ! Dans la Cinquième, Nielsen n'est pas loin de rendre parfois un hommage attendri à son ami Sibelius. Ailleurs, on croirait entendre parfois Amériques d'Edgard Varèse, et quelques envolées lyriques peuvent même évoquer Sir Edward Elgar. Certaines crudités de l'orchestre évoquent aussi le premier Chostakovitch. En réalité, Paavo Järvi saisit tout le caractère malicieux de l'œuvre du Danois, et donne une intégrale d’une incroyable pertinence musicale, constamment passionnante. Une très grande réussite. © TG/Qobuz « Hier Beethoven, Schumann, Dutilleux, Chostakovitch. Aux quatre Diapason d'or qui faisaient de Paavo Järvi notre Artiste de l'Année 2015 s'ajoute une intégrale glorieuse des symphonies de Nielsen.» (Diapason, avril 2016)
A partir de :
CD24,49 €

Classique - Paru le 18 janvier 2019 | Sony Music Labels Inc.

« Divine surprise pour cette première intégrale des sept symphonies jamais enregistrée par un orchestre français (!). [...] Capté, sur une période de cinq ans, en concert salle Pleyel (Symphonies nos 1, 6, 7) et à la Philharmonie de Paris (nos 2, 3, 4, 5), ce cycle offre de nombreux atouts. [...] dans l’ensemble une belle réussite pour l’orchestre et celui qui a tenu ses rênes de 2010 à 2016. » (Diapason, mars 2019 / Patrick Szersnovicz)
A partir de :
HI-RES32,99 €
CD23,49 €

Symphonies - Paru le 11 septembre 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
The music of composer Franz Schmidt fell out of the repertory after it emerged that he had been hailed by the Nazis, although he apparently never asked for the honor and was less than comfortable with it. His essentially conservative style put him out of commission for several more decades during the period of modernist repression, but there have been modest signs of a revival, including a complete cycle from conductor Neeme Järvi, leading the Chicago and Detroit Symphony Orchestras (not yet heard by this writer). Now his son Paavo weighs in with this set, leading the Frankfurt Radio Symphony Orchestra. The music will be new to most listeners, and it's attractive stuff. Its most striking feature is a radiant, optimistic tone, defined right from the first movement of the Symphony No. 1 in E major. Järvi grabs the listener's attention here and doesn't release across substantial movements that are mostly between ten and 20 minutes long. A place to start sampling would be the entr'acte, an Intermezzo from the opera Notre Dame, which exemplifies the almost mystical tone Schmidt's music retained, even amid great personal tragedy. That tragedy is explicitly addressed in Schmidt's Symphony No. 4 in C major, designed "a requiem for my daughter" by the composer; the daughter died in childbirth in 1932. That work is perhaps the most Straussian of Schmidt's symphonies with its transfigured trumpet theme at the beginning and end, but Schmidt's style, although certainly conservative by the 1930s, was not derivative of anybody. It is not so much a matter of tonality, where he is, like Mahler, sometimes pushing the edges and, at other times, innocently diatonic. Instead, it is the historical scope of his music, encompassing styles as far back as Schubert (hear the echoes of the "Great" Symphony No. 9 in C major, D. 944) in the Symphony No. 3 in A major, while living very much in the world of Strauss and Bruckner overall. Järvi and the Frankfurt Radio Symphony catch the energy in the music and display no weaknesses over a very large orchestra in these live recordings. It seems possible that this release will expand the big symphonic repertory a bit. Try the music out and speculate on this possibility. © TiVo
A partir de :
CD20,49 €

Classique - Paru le 7 juin 2004 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD18,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 octobre 2011 | Sony Music Japan International

Distinctions 5 de Diapason
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Symphonies - Paru le 18 janvier 2019 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Divine surprise pour cette première intégrale des sept symphonies jamais enregistrée par un orchestre français (!). [...] Capté, sur une période de cinq ans, en concert salle Pleyel (Symphonies nos 1, 6, 7) et à la Philharmonie de Paris (nos 2, 3, 4, 5), ce cycle offre de nombreux atouts. [...] dans l’ensemble une belle réussite pour l’orchestre et celui qui a tenu ses rênes de 2010 à 2016. » (Diapason, mars 2019 / Patrick Szersnovicz)
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
" D'une cohésion et d'une élégance sonores magnifiques, l'interprétation de l'Orchestre de Paris rappelle combien la musique de Dutilleux — au moins autant que celle d'Olivier Messiaen ou de Pierre Boulez — domine la seconde moitié du xxe siècle. Cet enregistrement délivre aussi un réconfortant bulletin de santé de l'orchestre " (Télérama / Gilles Macassar, janvier 2015) " Pour qui veut découvrir la musique de Dutilleux, ce disque flamboyant de Paavo Järvi et l'Orchestre de Paris est incontournable" [...] Paavo Järvi, qui a fait de la musique française une priorité de son mandat à l'Orchestre de Paris, donne de ces différentes partitions une lecture très tenue. Acéré et flamboyant, voici l'Orchestre de Dutilleux à son meilleur. " (Classica, février 2015 / Bertrand Dermoncourt)" Quel autre chef que Paavo Järvi est aussi passionnant dans Schumann que Dutilleux ? [...] Les mélomanes habitués au geste incisif du chef estonien, à ses accents affirmés sans emphase, à ses phrasés peaufinés dans le moindre détail ne seront pas surpris par la réussite des Métaboles. [...] On attendait moins Järvi dans la Symphonie n° 1 [...] Il prend au mot le commentaire de Dutilleux : " c'est un peu comme la naissance et le déroulement d'un rêve." Il avance tel un funambule sur son fil, pied sûr et main vers le ciel." (Diapason, mars 2015 / François Laurent)
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2004 | Warner Classics

Because Ballets Russes covers much familiar material, this collection of Russian dance favorites is perhaps best suited for beginners, and serious balletomanes may pass it by. Some pieces, such as Tchaikovsky's Waltz of the Flowers and the Polonaise and Waltz from Eugene Onegin, Khachaturian's Sabre Dance, and Prokofiev's "Dance of the Knights" from Romeo and Juliet are so well known that their inclusion here is merely obligatory and are of little interest. Somewhat more intriguing are the Polka from The Age of Gold, the "Waltz No. 2" from the Suite for Jazz Orchestra No. 2, and the Tahiti Trot by Shostakovich, which lend a taste of the modern to this heavily Romantic program. The light pieces by Glazunov, Lyadov, and Glinka, seldom found on such ballet collections, are also welcome offerings. Missing from the mix, though, are any dance pieces by Stravinsky, surely the greatest Russian ballet composer since Tchaikovsky and one who deserves at least a token of recognition. Paavo Järvi and the Orchestre Philharmonique de Radio France give vigorous performances, but their energies seem scattered because of the brevity of the selections and the disc's random program. Virgin's recording is decent, but a little flat, lacking sonic depth and resonance. © TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2009 | Warner Classics

Totenfeier - Adagio - Blumine - What the Wild Flowers Tell Me / Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort - Paavo Jarvi, direction
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 20 août 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Après deux premiers volumes encensés par la presse internationale (Diapason d’Or, Preis der deutschen Schallplattenkritik…), la Tonhalle de Zürich présente le troisième opus de son cycle Tchaïkovski, consacré à la Sixième Symphonie et à Roméo et Juliette. Dans la Sixième Symphonie, dans laquelle Tchaïkovski a « mis toute son âme». Le compositeur a avoué que son programme était « plus que jamais imprégné de subjectivité » et qu’il lui était arrivé « souvent [...] de beaucoup pleurer » en y travaillant. L’atmosphère générale est ici créée par la sombre tonalité de si mineur et par un motif obsédant de soupir qui revient dans toute la symphonie. Dans Roméo et Juliette, Tchaïkovski s’est concentré sur des domaines thématiques qu’il a mis en musique de différentes manières : le geste pacifique et religieux de frère Laurent, à l’allure de choral (dans l’introduction), la lutte acharnée que se livrent les deux familles, Capulet et Montaigu, et l’amour enivré de Roméo et de Juliette. L’œuvre s’achève par le retour d’un choral de réconciliation et la transfiguration des amants. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 25 octobre 2019 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Paavo Järvi inaugure son nouveau mandat de chef de l’orchestre de la Tonhalle de Zürich avec un programme consacré à Messiaen. Alpha Classics va accompagner cette union extrêmement prometteuse : "J’ai toujours beaucoup admiré la musique française. […] Je considère Messiaen comme une voix très originale et absolument unique en son genre. Il suffit d’écouter trois secondes d’une de ses oeuvres pour avoir aussitôt la certitude que c’est du Messiaen. Son style est d’une clarté très reconnaissable. Dans les deux oeuvres de jeunesse de Messiaen, Les Offrandes oubliées et Le Tombeau resplendissant, la religion et le mysticisme jouent un rôle important. Si on les écoute attentivement, on remarque qu’une harmonie ne cesse de se transformer, de sorte que l’on ne peut jamais prévoir quelle note va suivre. L’harmonie de Messiaen ne produit pourtant pas l’effet de quelque chose d’expérimental, elle a un sens inéluctable et fait naître le sentiment que cette séquence d’accords n’aurait pu avoir été composée autrement." (Extraits d'un interview avec Paavo Järvi) © Alpha Classics
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2006 | Warner Classics

A partir de :
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 novembre 2002 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2021 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 août 2018 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 23 mars 2017 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 août 2016 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret

L'interprète

Paavo Järvi dans le magazine