Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Hard Rock - Paru le 19 mai 2003 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Maintenant ! Now ! Tout de suite ! La révolution est là ! Pulvérisé le rêve hippie ! Plastiqué le pacifisme West Coast ! Avec ce premier album (un live) des grands terroristes soniques du Michigan, le rock’n’roll entre corps et âme dans une violence salvatrice et méchamment furibarde. Lors de ce concert enregistré au Grande Ballroom de Detroit en octobre 1968, Wayne Kramer et Fred ‘Sonic’ Smith tabassent leurs guitares comme des bouchers de génie. Micro au poing, Rob Tyner est un James Brown d’ivoire en transe. Evidemment, le génie rock’n’roll du Five ne se limite pas à ce simple tsunami électrique. Il puise son énergie comme sa folie dans le rock primitif des Troggs, le jazz libertaire de Sun Ra et le blues cru de John Lee Hooker. Avec les Stooges d’Iggy Pop, le MC5 fait régner sur l’industrielle Detroit la loi du bruit et de la fureur. Comme ils le scandaient alors, Motor City Is Burning : des décennies plus tard, les braises sont encore incandescentes… © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD16,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1970 | Rhino Atlantic

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Passé chez Atlantic Records après Kick Out The Jams, le MC5, qu’on savait pourtant imprévisible, prend de court ses fans et la critique en présentant cet ensemble de chansons courtes, au ton résolument fun (« High School ») mais pas encore tout à fait apolitique (« The American Ruse »), quand il n’est carrément pas contestataire (« The Human Being Lawnmower »), prises en sandwich entre deux reprises en apparence incongrues mais réussies : « Tutti Frutti » de Little Richard et « Back In The USA » de Chuck Berry, qui donne même son titre à l’album. Choisi comme producteur, le journaliste Jon Landau (futur découvreur de Bruce Springsteen) ne s’était jamais installé derrière une console et ça s’entend, mais qu’importe : le son rudimentaire et plat, avec ses guitares aigrelettes, sa batterie qui sonne comme un jouet et ses basses inexistantes, a contribué à la réputation du MC5, évoquant involontairement celui des disques des pionniers des fifties, qui avaient toujours fait rêver le groupe. En fin de compte, ce n’était que du rock n’roll, mais ils aimaient ça. Dommage que le public n’ait pas suivi… Le titre « Shakin’ Street » a donné son nom au groupe de hard rock Français (1976). © ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2021
A partir de :
CD13,99 €

Rock - Paru le 12 novembre 1991 | Rhino

Maintenant ! Now ! Tout de suite ! La révolution est là ! Pulvérisé le rêve hippie ! Plastiqué le pacifisme West Coast ! Avec ce premier album (un live) des grands terroristes soniques du Michigan, le rock’n’roll entre corps et âme dans une violence salvatrice et méchamment furibarde. Lors de ce concert enregistré au Grande Ballroom de Detroit en octobre 1968, Wayne Kramer et Fred ‘Sonic’ Smith tabassent leurs guitares comme des bouchers de génie. Micro au poing, Rob Tyner est un James Brown d’ivoire en transe. Evidemment, le génie rock’n’roll du Five ne se limite pas à ce simple tsunami électrique. Il puise son énergie comme sa folie dans le rock primitif des Troggs, le jazz libertaire de Sun Ra et le blues cru de John Lee Hooker. Avec les Stooges d’Iggy Pop, le MC5 fait régner sur l’industrielle Detroit la loi du bruit et de la fureur. Comme ils le scandaient alors, Motor City Is Burning : des décennies plus tard, les braises sont encore incandescentes… © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Hard Rock - Paru le 14 juillet 1992 | Rhino Atlantic

Le dernier album du MC5, le plus méconnu mais pas le moins intéressant - c’est d’ailleurs le seul où les chansons ne portent pas de signature collective : déjà la belle unité des débuts n’était plus qu’un souvenir. La hargne des guitares et la joie du riff sont toujours là, la voix de Rob Tyner et le son bordélique mais chaleureux aussi ; en fait, il n’y a strictement rien ici qui donne l’impression que le Five est alors sur le déclin. Quelques écarts aisément pardonnables au niveau des compositions (« Gotta Keep Movin’ », « Skunk (Sonicly Speaking) ») sont compensés par des morceaux de bravoure qu’on redécouvre toujours avec plaisir, comme « Over And Over », « Miss X » ou la très rythmée « Sister Anne » - sans doute pas la seule qui voyait venir l’inévitable dans cette histoire... Mais tout comme les deux précédents, cet album, qui parut en son temps dans l’indifférence quasi générale, assure au gang de Detroit la postérité : en fait le réveil de la pochette n’aurait pas dû indiquer d’heure, hélas pour le groupe la leur avait sonné depuis longtemps. © ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2021
A partir de :
CD7,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Cleopatra

A partir de :
CD9,99 €

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1983 | ROIR

Wayne Kramer assembled this collection of 15 rare MC5 tracks, and while trying to cover the career of a band who helped give birth to punk rock AND made it onto Spiro Agnew's enemies list might seem like a near-impossible task in less than an hour, Babes in Arms does a pretty respectable job of capturing what the MC5 were all about in one convenient package. Most of the cuts on Babes in Arms are alternate versions of songs from the band's three studio albums, but while the most of the tracks appear in variant mixes or longer edits, the differences are minimal enough that they can pass for the originals in a pinch (one crucial exception: a great acoustic version of Fred "Sonic" Smith's "Shakin' Street"), making Babes in Arms a solid "Best of the MC5" collection. Even more importantly, the set also includes several excellent and hard to find early single sides, including the amusing garage-protest nugget "One of the Guys" and a primal, in-the-red rave-up on "Looking at You" that leaves the version on Back in the U.S.A. in the dust. The one previously unreleased song, "Gold," is an unfocused jam that doesn't really go anywhere, and the sound quality of the source materials isn't all that hot (especially on the CD version), but otherwise Babes in Arms is a howling, furious blast of what made the MC5 one of the finest (and most dangerous) American rock bands of the 1960s. Crank it up loud -- the guys would want it that way. © Mark Deming /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 15 février 2000 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD8,49 €

Punk - New Wave - Paru le 1 octobre 2009 | Jungle Records

A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 26 mai 2005 | NKVD Records

A partir de :
CD8,49 €

Rock - Paru le 1 juin 2008 | Cleopatra

A partir de :
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1999 | Castle Communications

A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1983 | ROIR

Wayne Kramer assembled this collection of 15 rare MC5 tracks, and while trying to cover the career of a band who helped give birth to punk rock AND made it onto Spiro Agnew's enemies list might seem like a near-impossible task in less than an hour, Babes in Arms does a pretty respectable job of capturing what the MC5 were all about in one convenient package. Most of the cuts on Babes in Arms are alternate versions of songs from the band's three studio albums, but while the most of the tracks appear in variant mixes or longer edits, the differences are minimal enough that they can pass for the originals in a pinch (one crucial exception: a great acoustic version of Fred "Sonic" Smith's "Shakin' Street"), making Babes in Arms a solid "Best of the MC5" collection. Even more importantly, the set also includes several excellent and hard to find early single sides, including the amusing garage-protest nugget "One of the Guys" and a primal, in-the-red rave-up on "Looking at You" that leaves the version on Back in the U.S.A. in the dust. The one previously unreleased song, "Gold," is an unfocused jam that doesn't really go anywhere, and the sound quality of the source materials isn't all that hot (especially on the CD version), but otherwise Babes in Arms is a howling, furious blast of what made the MC5 one of the finest (and most dangerous) American rock bands of the 1960s. Crank it up loud -- the guys would want it that way. © Mark Deming /TiVo
A partir de :
CD5,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Cleopatra

A partir de :
CD22,49 €

Rock - Paru le 25 janvier 2005 | Castle Communications

A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 30 mars 2015 | Industrial Amusement

L'interprète

MC5 dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 20 février 2012
    QIBUZ / Lundi 20 février 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Guitare sur Scène, incontournable
    Guitare sur Scène, incontournable Guitare sur scène, le rendez vous incontournable des passionnés de guitare, se déroulera cette année du 29 au 31 juillet. Pour son cinquième anniversaire, le festival accueillera des légendes de la...