Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Marc Ducret

Il est l’un des guitaristes de jazz français le plus adulé mais aussi le plus secret. Le plus déroutant aussi… Car après s’être retrouvé très précocement sous les sunlights à la fin des années 80, Marc Ducret a vite bifurqué dans la marge, préférant les chemins de traverse à l’autoroute toute tracée que les premiers lauriers qu’il ramassa lui offraient…


Autodidacte, Ducret joue professionnellement dès l’âge de 17 ans. En 1986, il joue dans l'Octet de Patrice Caratini puis intègre le premier ONJ (dirigé par François Jeanneau) et remporte le Concours national de jazz de la Défense. L’année suivante, il signe son premier disque en trio chez Label Bleu : La Théorie du pilier. Pour cette même maison, il enregistrera deux autres beaux opus : Le Kodo en 1988 et Gris en 1990. Il devient le guitariste made in France le plus prisé, décrochant alors le prix Django Reinhardt en 1987, le titre de meilleur guitariste de jazz par le magazine Jazz Hot en 1988 et 1989 et la récompense Etoile de la SACEM en 1989.


Dans les années 90, son jeu lorgne davantage vers l’avant-garde. Un style à déguster sur News From The Front qui sort chez JMT en 1991 puis sur (détail) enregistré pour la label allemand Winter & Winter en 1998. Marc Ducret jouera également assez régulièrement avec le saxophoniste new-yorkais Tim Berne, autre ponte de l’avant-garde qui de fait souvent appel à lui pour ses projets ainsi que pour des enregistrements sous son label Screwgun. Ducret se produit avec de nombreux artistes incontournables comme Larry Schneider, Michel Portal, Joachim Kuhn, Didier Lockwood, Miroslav Vitous, Adam Nussbaum, Django Bates, David Sanborn, Joey Baron, Michel Godard, Dominique Pifarély et bien d'autres. En tant que compositeur, il a vu ses œuvres jouées notamment au festival Présence de Radio France (Pour mémoire, 2002) ainsi qu’au Printemps des Arts de Monte Carlo (Tapage, 2004).


Ducret ne cesse de se remettre en question. De chercher. Comme en 2008 lorsqu’il transpose en musique l’écriture multifocale mise en œuvre par Vladimir Nabokov dans Ada. Les quintet, sextet et quartet Real Thing #1, #2, et #3 restent trois groupes indépendants qui sur scène racontent chacun une histoire, parfois la même, parfois se répondant, parfois distinguant tout à fait. La réunion des trois groupes qui produit une musique en marche, qui s’affranchit des cadres pour jouer sur les dynamiques, les espaces, les reliefs et les émotions… © CM/Qobuz

Lire plus

Discographie

8 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums