Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Louis Bertignac

L’histoire de Louis Bertignac, guitariste et chanteur de rock français né à Oran (le 23 février 1954) mais ayant grandit à Paris, est intrinsèquement liée à celle de ses passions, les Beatles, Led Zeppelin et les Rolling Stones. Au point de « monter », un jour, le groupe emblématique du rock français, pour son attitude, son énergie, son succès, une sorte de « Rolling Stones français », Téléphone ; Jean-Louis Aubert, dans le rôle de Mick Jagger et Louis Bertignac, dans celui de Keith Richards, sans oublier Richard Colinka et Corine Marienneau auxquels on attribuera aucune comparaison. Mais là doit s’arrêter le rapprochement.

Avant de participer à l’aventure collective Téléphone, Louis Bertignac est encouragé par Jacques Higelin qui l'embauche en qualité de guitariste du groupe Les Super Goujats qui l'accompagne lors de sa tournée. Le jeune musicien est de l'aventure jusqu'en 1975 et contribue à l'album d'Higelin, Irradié. L’histoire du plus célèbre des groupes de rock français débute au soir du 12 novembre 1976, au Centre américain de Paris où Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka doivent se produire avec leur groupe. Ayant été largués par leurs acolytes, les deux musiciens téléphonent à Louis Bertignac et Corine Marienneau, rencontrés récemment. Le groupe Téléphone voit le jour. Les dates s’enchainent rapidement et le succès sera très vite au rendez-vous, dès 1977 : « Métro c'est trop ». Le rock français porte un emblème désormais, un groupe qui enflamme le public d’un rock intense et déchainé. Les albums Au Coeur de la Nuit et Un Autre Monde (troisième et cinquième albums, parus respectivement en 1980 et 1984) marquent une génération, tandis que plusieurs morceaux du groupe, « La Bombe humaine », « Argent trop Cher », etc. s'affirment comme des standards impérissables du rock français. Téléphone côtoie les grands, assurant les premières parties d'Iggy Pop et, suprême consécration, des Rolling Stones. Cinq albums et deux cent cinquante concerts plus tard, l’histoire s’arrête, en mai 1986.

Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka continuent de travailler ensemble, tandis que, de leur côté, Louis Bertignac et Corine Marienneau donnent naissance à la formation nommée Louis Bertignac et Les Visiteurs. En 1987, paraît un premier album du groupe éponyme (Louis Bertignac et Les Visiteurs), dans lequel Louis Bertignac passe enfin au premier plan et, sans égaler la puissance vocale de Jean-Louis Aubert, s'affirme comme un chanteur de talent. Le succès est au rendez-vous, grâce notamment à la chanson « Ces idées-là », slow à la fois rock et romantique, où l'empreinte de Téléphone est encore évidemment très sensible. Mais en 1990, le second album des Visiteurs, sobrement intitulé Rocks, remporte moins de succès ; c'est une nouvelle séparation, Corine Marienneau souhaitant abandonner la musique pour le théâtre. Louis Bertignac part pour un voyage en Orient (Inde, Népal) et revient, ressourcé et prêt à se lancer enfin dans l'aventure d'une carrière solo. Avec le concours du producteur Tony Visconti (T. Rex, David Bowie, The Stranglers, Rita Mitsouko...), du batteur Manu Katché, et la participation de Vanessa Paradis en choriste, Bertignac enregistre Elle et Louis (1993), dont se détache particulièrement le titre « Vas-y guitare » (« Je l'ai toujours autour du cou / Elle ne m'a jamais, jamais quitté/ C'est elle qui joue ce soir »). A la même époque, un projet de reformation de Téléphone tourne court, malgré un nouveau concert en commun, le 26 mai 1994. En 2002, Louis Bertignac revient comme réalisateur d’un disque qui va marquer son temps, celui de Carla Bruni, ex-mannequin devenue chanteuse. Quelqu'un M'a Dit est son premier album. C'est une éclatante réussite artistique et commerciale, dont la gloire rejaillit sur Louis Bertignac, qui fait figure d'accoucheur de talents musicaux et de parrain de la scène. Il renoue parallèlement avec ses vieilles amitiés pour réaliser l'album de Corine Marienneau. Le chanteur-guitariste, à la manière d'un dandy du rock impérial et revenu de tout, vient volontiers donner de la gratte sur les plateaux d'émissions de télé-réalité musicale pour faire profiter de son expérience les jeunes candidats éblouis. Il se remet au travail pour son propre compte. En 2005, il sort « Longtemps ». Il collabore avec de nombreux artistes pour leurs albums respectifs, notamment « Sur mes gardes » de Joyce Jonathan et le deuxième album de Carla Bruni « No Promises ».

En 2011, Louis Bertignac sort « Grizzly ». Cette même année il est fait chevalier des Arts et des Lettres. En 2012, on le croise dans le jury de l'émission à succès « The Voice » sur TF1, saisons 1 et 2 (aux côtés de Jenifer, Garou et Florent Pagny ) ainsi que pour « The Voice Kids » en 2014. Cette fonction ne l'empêche pas de revenir à ce qu'il sait le mieux faire pour l'album « Suis-Moi » en septembre 2014. © JMP/Qobuz

Lire plus

Discographie

5 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums