Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1964 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
On peut aisément comprendre pourquoi A Love Supreme plait tant aux néophytes… Cette sensation d’élévation, cette transe sublime, ce son hypnotique, cette rage mêlée de mysticisme, l’évasion est immédiate et garantie à l’écoute de ce chef-d’œuvre sorti en 1965… Au milieu des années 60, John Coltrane lutte avec les démons de la drogue et semble avoir trouvé une certaine rédemption en la personne d’un dénommé Dieu… Même s’il suinte des pores de la peau de ce grand disque enregistré le 9 décembre 1964 par le producteur Bob Thiele au Studio Van Gelder d’Englewood Cliffs dans le New Jersey, le mysticisme grandissant du saxophoniste s’appuie ici sur un jazz modal lui offrant un vaste champ de liberté mélodique. Les effluves du free passent ça-et-là mais le thème est avant tout épuré à l’extrême. Découpé en quatre chapitres (Acknowledgement, Resolution, Pursuance et Psalm) magnifié par ses trois fidèles gardes du corps (le pianiste McCoy Tyner, le batteur Elvin Jones et le contrebassiste Jimmy Garrison), cet album-prière ne vise qu’à l’élévation de l’âme certes, et à ce que l’auditeur ressentira en se laissant porter par cette fulgurance à la fois recueillie et sereine, mais aussi exacerbée. D’où son immense influence hors les frontières du jazz… Toutes les libertés harmoniques de ce disque publié sur le label Impulse ! annoncent les mutations futures de la musique du saxophoniste. A Love Supreme demeure sans doute l’ode la plus spirituelle d’un Coltrane qui s’orientera vers un free jazz souvent extrême durant les dernières années d’une vie qui s’arrêtera le 17 juillet 1967 à seulement 40 ans… © Marc Zisman/Qobuz  
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
On peut aisément comprendre pourquoi A Love Supreme plait tant aux néophytes… Cette sensation d’élévation, cette transe sublime, ce son hypnotique, cette rage mêlée de mysticisme, l’évasion est immédiate et garantie à l’écoute de ce chef-d’œuvre sorti en 1965… Au milieu des années 60, John Coltrane lutte avec les démons de la drogue et semble avoir trouvé une certaine rédemption en la personne d’un dénommé Dieu… Même s’il suinte des pores de la peau de ce grand disque enregistré le 9 décembre 1964 par le producteur Bob Thiele au Studio Van Gelder d’Englewood Cliffs dans le New Jersey, le mysticisme grandissant du saxophoniste s’appuie ici sur un jazz modal lui offrant un vaste champ de liberté mélodique. Les effluves du free passent ça-et-là mais le thème est avant tout épuré à l’extrême. Découpé en quatre chapitres (Acknowledgement, Resolution, Pursuance et Psalm) magnifié par ses trois fidèles gardes du corps (le pianiste McCoy Tyner, le batteur Elvin Jones et le contrebassiste Jimmy Garrison), cet album-prière ne vise qu’à l’élévation de l’âme certes, et à ce que l’auditeur ressentira en se laissant porter par cette fulgurance à la fois recueillie et sereine, mais aussi exacerbée. D’où son immense influence hors les frontières du jazz… Toutes les libertés harmoniques de ce disque publié sur le label Impulse ! annoncent les mutations futures de la musique du saxophoniste. A Love Supreme demeure sans doute l’ode la plus spirituelle d’un Coltrane qui s’orientera vers un free jazz souvent extrême durant les dernières années d’une vie qui s’arrêtera le 17 juillet 1967 à seulement 40 ans… © MZ/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
© ©Copyright Music Story 2015
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Africa - Greensleeves - Blues Minor/John Coltrane Quartet - Eric Dolphy
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Jazz - Paru le 27 février 1998 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 16 février 1999 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 19 septembre 2000 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 10 mars 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 24 août 2012 | Blue Note Records

Hi-Res Livret
Le 15 Septembre 1957, alors qu’il est sous contrat avec Prestige, John Coltrane enregistre pour Blue Note, dans des conditions très différentes (bien que dans le même studio, celui de Rudy Van Gelder) de celles de son label officiel. En effet, Blue Note paye pour les répétitions, à l'inverse de Prestige.Apparemment, Coltrane avait donné son accord pour cet album avant de signer chez Prestige. Outre le jeu de mot sur « Train » et « Trane », le surnom de Coltrane, cet album est considéré par la critique et les historiens comme le plus représentatif du jeu et des préoccupations esthétiques non seulement de Coltrane mais du jazz dit « hard bop ». En septembre 1957, Coltrane joue avec le quartette de Thelonious Monk au Five Spot, et quelques mois plus tôt, il a effectué sa première séance d’enregistrement en leader. Quelques mois plus tard, il sera de retour dans le quintette de Miles Davis. Blue Train est enregistré en sextette avec Curtis Fuller (trombone), Lee Morgan (trompette), Kenny Drew (piano), Paul Chambers (contrebasse) et Philly Joe Jones (batterie). Tous les morceaux sauf un, « I’m Old Fashioned », sont des originaux de Coltrane et tournent autour du blues sous plusieurs formes. Les arrangements sont très soignés et « Blue Train », avec son thème/riff harmonisé, offre une entrée particulièrement dramatique. « Moment’s Notice », à l’instar de « Con Alma » de Dizzy Gillespie et de « Thelonious » de Monk, est construit sur une seule note mélodique répétée, survolant une harmonie changeante. « Lazy Bird » revisite « Lady Bird » de Tadd Dameron, avec une structure différente.Le nouveau « master » de Rudy Van Gelder peaufine aujourd’hui ce chef d’œuvre de la discographie de Coltrane. © ©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2017
HI-RES63,99 €
CD55,99 €

Jazz - Paru le 13 février 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES48,99 €
CD34,99 €

Jazz - Paru le 29 mars 2019 | Craft Recordings

Hi-Res
En avril 1957, John Coltrane signe un contrat de deux ans avec Prestige Records. Les séances d’enregistrement du saxophoniste sur ce label furent assez nombreuses. Pour la majorité d’entre elles (certaines étant même plus ou moins informelles), Trane n’est que sideman. Mais c’est chez Prestige qu’il édite ses premiers disques en tant que leader, le label lui autorisant une infidélité, l’enregistrement d’un disque pour Blue Note, le mythique Blue Train. Le coffret Coltrane ’58 – The Prestige Recordings réunit chronologiquement les 37 pièces de l’année 1958 avec le guitariste Kenny Burrell, les trompettistes Donald Byrd, Freddie Hubbard et Wilbur Harden, les pianistes Tommy Flanagan et Red Garland, le contrebassiste Paul Chambers et les batteurs Jimmy Cobb, Louis Hayes et Art Taylor. Ce Coltrane est alors loin d’être un bleu. A 30 ans passés, le saxophoniste se débat avec les drogues mais annonce vouloir faire table rase de ses vilaines manies en signant justement ce nouveau contrat. Son style est en pleine mutation. On est encore loin de la révolution formelle qu’il concevra chez Atlantic et Impulse! et pourtant, accessible et d’une virtuosité toute contrôlée, il possède déjà une sonorité identifiable entre mille. Il y a une urgence dans cette musique qui ne sonne comme aucune autre.Avec ces prises de 1958 dans le fameux studio de Rudy Van Gelder à Hackensack dans le New Jersey, il s’extirpe de la timidité qu’on lui connaît et déploie de nouvelles progressions harmoniques en peaufinant tous ses solos. Il y a ici des versions définitives de Lush Life, Lover Come Back to Me, Stardust, Good Bait ou encore Little Melonae. Mais aussi les premiers enregistrements de Nakatini Serenade, The Believer, Black Pearls et Theme for Ernie. Sans oublier ces sommets de sax ténor que sont Russian Lullaby, Sweet Sapphire Blues et I Want to Talk About You. Evidemment essentiel, l’ensemble a été remastérisé à partir des bandes analogiques originales. La love story entre John Coltrane et Prestige cessera dès avril 1959, lorsque le saxophoniste s’engage avec Atlantic Records. Encore une autre révolution… © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Impulse!

Hi-Res
Enregistré en mai 1961, avant même la fin de son contrat avec Atlantic et l’enregistrement de Olé, Africa/Brass est le premier disque réalisé pour Impulse!. Coltrane y est entouré du plus large ensemble qu’il a utilisé, avec des arrangements crédités à Eric Dolphy mais à la réalisation desquels John Coltrane et McCoy Tyner furent vraisemblablement associés. « Africa » se démarque par le principe de composition adopté par Coltrane : les fondements sont rythmiques plus qu’harmoniques, avec une individualisation des formules rythmiques inspirée des polyrythmies africaines. Coltrane improvise les éléments mélodiques directement sur l’ensemble. Ainsi, « Africa » s’éloigne des principes du jazz d’un thème prédéterminé, guidant l’improvisation et surtout libère la batterie du gardien du tempo. « The Damned Don’t Cry » et « Song of the Underground Railroad » sont les seuls autres morceaux à tirer vraiment parti de l’effectif de l’orchestre dans des arrangements proches de l’esprit d’Oliver Nelson. « Greensleeves » et « Blues Minor » font plutôt l’effet d’orchestrer le son du quartette. Une fois encore l’édition deluxe rend justice au travail et à la préparation que Coltrane mettait dans ses séances en studio. © Pierre-Emmanuel Seguin / Music-Story
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Jazz - Paru le 31 décembre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 20 juin 2000 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 15 février 2000 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
A un musicien près, le contrebassiste Steve Davis, le quartette réunit pour ces séances des 21, 24 et 26 Octobre 1960 aurait pu être le quartette classique de John Coltrane. McCoy Tyner y est présent depuis quelques mois et Elvin Jones, depuis septembre. Ces trois séances ont donné, outre le présent album : Coltrane’s Sound  et Coltrane Plays the Blues, le tout en une semaine ! My Favorite Things est un double événement, Coltrane y confirme son intérêt pour le soprano (voir la critique de The Avant-Garde) et le titre principal introduit l’approche modale dans sa musique. C’est un standard issu de la comédie musicale The Sound of Music, mais Coltrane en modifie les accords de sorte qu’il s’organise autour d’un balancement entre deux accords de Mi majeur et Mi mineur, sur une figure rythmique répétée, jouée par Tyner. Coltrane s’approprie ces standards, « Summertime »  est traité dans le même esprit que « My Favorite Things » avec un usage étendu des notes pédales à la basse, « But Not For Me » s’inspire des progressions harmoniques de « Giant Steps ». Sa Version de « Everytime We Say Goodbye » donne de l’air à un album très intense et permet au versant lyrique de Coltrane de s’exprimer. C’est peut-être le meilleur disque pour découvrir cet immense musicien. © ©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2017
HI-RES5,99 €
CD4,99 €

Jazz - Paru le 13 novembre 2000 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Impulse!

Hi-Res

L'interprète

John Coltrane dans le magazine
  • McCoy Tyner, pianiste suprême
    McCoy Tyner, pianiste suprême Disparition de l'un des plus grands pianistes de l'histoire du jazz, membre du mythique quartet de John Coltrane...
  • Coltrane inédit, une tuerie !
    Coltrane inédit, une tuerie ! Le label Impulse! exhume une session inédite renversante de 1963 du saxophoniste...
  • Miles et Coltrane payent leur tournée
    Miles et Coltrane payent leur tournée Cinq fabuleux concerts inédits de 1960 réunissent les deux géants du jazz...
  • John Coltrane chez Prestige enfin en Hi-Res 24-Bit!
    John Coltrane chez Prestige enfin en Hi-Res 24-Bit! Universal édite pour la première fois en qualité Hi-Res 24-Bit les albums de John Coltrane pour Prestige, son premier label. Une mine de pépites enregistrées à la fin des années 50 pour mieux compr...
  • A Love Supreme, version suprême
    A Love Supreme, version suprême Le chef d’œuvre de John Coltrane en habits de lumière...
  • Dans le casque de... Say Yes Dog !
    Dans le casque de... Say Yes Dog ! Qobuz a voulu savoir ce qui se cache dans le casque du trio Say Yes Dog, histoire de comprendre ce qui a pu inspirer la pop electro ravageuse et les mélodies accrocheuses qui caractérisent leur pre...
  • A Love Supreme / Dal Sasso Belmondo
    A Love Supreme / Dal Sasso Belmondo Une nouvelle oeuvre qui remet en lumière l'un des chef d'oeuvres absolus du jazz : A Love Supreme de John Coltrane
  • Il était une fois la Great Black Music...
    Il était une fois la Great Black Music... Du 11 mars au 24 août 2014, la Cité de la Musique propose l’exposition Great Black Music autour des artistes américains et africains ayant marqué l'histoire des musiques populaires au XXe siècle. D...
  • John Abercrombie Whitin A Song
     John Abercrombie  Whitin A Song C’est un clin d’œil à « Whitout A Song », joué jadis par Sonny Rollins et Jim Hall, et, plus explicitement, à la sonorité de ce dernier qui à l’époque convainquit Abercrombie de se consacrer au jazz. Ici, il choisit « Blues Connotation » d’Ornette Coleman, « Wise One » de John Coltrane, « Flamenc...
  • Blue Note Story (Blue Note / EMI)
    Blue Note Story (Blue Note / EMI) C’est l’histoire du jazz version Blue Note : soixante-dix ans de musique populaire créative réunis en un coffret de cinq albums. Magnifique histoire dont les lignes de développement sont pertinemment retracées dans le livret, et difficilement réductibles aux limites temporelles du support disque...