Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1961 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Chansons composées & interprétées par Jacques Brel accompagné par François Rauber
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1968 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Chansons composées & interprétées par Jacques Brel, accompagné par François Rauber
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1960 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 14 janvier 1998 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Considering it contains one of Jacques Brel's best-loved performances -- not to mention one of the few cover versions ever to pass his lips -- this original cast recording is one of the most obscure releases in the singer's regular catalog, at least so far as Anglo-American ears are concerned. In France, it's another matter entirely. Staged at Paris' Theatre des Champs-Elysees during 1968, and co-starring Joan Diener (of the Broadway production), Dario Moreno (replaced on the recording by Jean-Claude Calon), and Armand Mestral, this French-language adaptation of the well-known Man of La Mancha marked Brel's mainstream theatrical debut and was, by all accounts, a roaring success. He performs seven of the 13 songs on the LP, including duets with Diener and Jean Mauvais, but only one truly solo piece, a stirring, and increasingly intense "La Quête" -- better known, of course, as "The Impossible Dream." The closing sequence, however, is at least the equal of that most emotional performance. "La Mort," a nine-minute medley, floats through several of the themes previously visited during the duration of the play and, while Brel is again only one of several featured vocalists, still it is difficult not to become ensnared in the breathtaking drama of it all. A funereal reprise of "La Quête" is fabulous, a broken-sounding Diener emoting for all she is worth, while the fallen Don Quixote (Brel) orates himself into the grave. And, if one catches just a hint of some earlier Brel melodies in the carnage, that simply adds to the momentum of the moment. As a whole, L'Homme de la Mancha is not a necessary addition to the Brel catalog. At its best, however, it is an essential one. © Dave Thompson & William Ruhlmann /TiVo
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1955 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
En 1955, sur la foi d’un 78 tours acétate (à l’état de maquette), le directeur artistique de Philips France Jacques Canetti fait venir Jacques Brel à Paris et lui fait enregistrer son premier 33 tours (format 25cm) : Jacques Brel et ses Chansons. Alors moustachu et s’accompagnant à la guitare, Brel fait déjà montre d’une forte personnalité même si la qualité des compositions reste inégale. Il n’a pas encore rencontré les François Rauber (arrangeur) et Gérard Jouannest (pianiste) qui adapteront des musiques collant à ses textes expressionnistes. En l’occurrence, les orchestrations sont signées André Grassi, arrangeur-maison dépêché pour ces séances. Manque le « petit plus » : une variété dans le discours mélodique, ou encore le souffle lyrique qui sera la griffe du « Grand Jacques » sur ses chansons ultérieures.Les textes brossent d’emblée les thèmes chers à Brel : les amours brisées, l’hypocrisie, la solitude, le rejet de la guerre (thème très présent chez les Vian, Gainsbourg de sa génération ayant connu les horreurs de la période 1939-45) et aussi l’embourgeoisement (ou la vieillesse des sentiments – ce thème étant particulièrement fort dans toute l’œuvre de Brel).Musicalement, certaines chansons dénotent un peu de l’ensemble (influences mal digérées) comme « Il peut pleuvoir » dans un style proche de Trenet, prenant dans la bouche de Brel une tournure un peu forcée ; ou « C’est comme ça » avec pourtant un texte assez intéressant. Brel porte déjà ce regard incisif et caustique sur le monde qui l’entoure, et s’en départir revient pour lui à perdre son originalité.Au-delà de ces réserves, l’album contient deux excellentes chansons réussissant à concentrer le regard original de Brel et une musique adaptée. « Le fou du roi » avec sa morale cynique et des arrangements de clavecin dûs à Grassi ; et surtout « Le Grand Jacques » introduit par un hautbois. Cette chanson, une satire désabusée de l’hypocrisie sociale, brosse à elle seule un tableau presque complet des préoccupations de son auteur. Elle passe aisément à la postérité et offrira un surnom idéal à ce nouveau-venu sur lequel la chanson doit désormais compter. © ©Copyright Music Story Mériadec de Rigaud 2015
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Jacques Brel n'a jamais été aussi bon que sur scène où ses émotions débordent furieusement lors de concerts marathons. L'Olympia lui porte chance et il est en 1964 au faîte de sa gloire, ce qui ferait déjà en soit une bonne raison d’écouter cet album. Mais ce disque marque une réelle évolution de Brel par rapport sa période de chanteur rive gauche à la mode. La presse de l'époque l’a très bien remarqué dès le lendemain du premier concert : « L'Abbé Brel ne veut plus changer le monde ». Le chanteur semble effectivement préférer des titres plus sereins à ses habituels pamphlets. Sur certaines chansons, sa plume exulte en des descriptions d'une puissance inégalables (notamment l'inédit « Amsterdam »). La collaboration musicale avec François Rauber est à son apogée, sublimée par le Grand Orchestre de l'Olympia. L'Olympia 61, ce fut la révélation, en 66 ce sera la dernière ; l'Olympia 64, c'est tout simplement le top ! La prestation est également visible en vidéo : plus que recommandé. © ©Copyright Music Story Mériadec de Rigaud 2016
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1968 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Qobuz Référence
Chansons composées & interprétées par Jacques Brel, accompagné par François Rauber
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1961 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Qobuz Référence
Chansons composées & interprétées par Jacques Brel accompagné par François Rauber
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1996 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Qobuz Référence
Chansons composées & interprétées par Jacques Brel à l'Olympia en 1961, accompagné par Daniel Janin
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2002 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Qobuz Référence
Jacques Brel n'a jamais été aussi bon que sur scène où ses émotions débordent furieusement lors de concerts marathons. L'Olympia lui porte chance et il est en 1964 au faîte de sa gloire, ce qui ferait déjà en soit une bonne raison d’écouter cet album. Mais ce disque marque une réelle évolution de Brel par rapport sa période de chanteur rive gauche à la mode. La presse de l'époque l’a très bien remarqué dès le lendemain du premier concert : « L'Abbé Brel ne veut plus changer le monde ». Le chanteur semble effectivement préférer des titres plus sereins à ses habituels pamphlets. Sur certaines chansons, sa plume exulte en des descriptions d'une puissance inégalables (notamment l'inédit « Amsterdam »). La collaboration musicale avec François Rauber est à son apogée, sublimée par le Grand Orchestre de l'Olympia. L'Olympia 61, ce fut la révélation, en 66 ce sera la dernière ; l'Olympia 64, c'est tout simplement le top ! La prestation est également visible en vidéo : plus que recommandé. © ©Copyright Music Story Mériadec de Rigaud 2016
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 octobre 2002 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Jacques Brel raconte l'histoire de "Pierre et le Loup", accompagné par Orchestre des Concerts Lamoureux & Jean Laforge
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1977 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €

Chanson francophone - Paru le 23 septembre 2013 | Wagram Music

A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 1988 | Universal Music Division Barclay

Ce recueil de 20 titres de chez PolyGram reprend chacune des chansons les plus populaires de Jacques Brel dans leur version la plus connue. Depuis son premier tube, "Quand on n'a que l'amour", aux triomphes tels que "La valse à mille temps", "Les Vieux" et "Mathilde", Quinze ans d'amour résume les meilleurs moments de ses débuts, avec seulement une chanson enregistrée après 1968. © John Bush /TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Le dernier renouvellement de contrat entre Jacques Brel et Barclay a eu lieu le 3 mars 1971 pour une durée de 33 ans. Le chanteur réenregistre alors plusieurs titres de l'époque Philipps, dans de nouveux arrangements. Ce disque, sorti en 1972, constitue donc une sorte de « best-of » des premières années de carrière du chanteur. S'il faut saluer le travail d'orchestration réalisé par François Rauber et si sur cet album quelques-uns des titres présentés son passés à la  postérité (notamment le superbe « Ne me quitte pas »), malgré la voix déjà bien altérée par le tabac du chanteur, ces nouveaux enregistrements n'apportent pas grand chose. Excepté pour l'aspect documentaire donc, cet album n'est donc pas indispensable. © ©Copyright Music Story Mériadec de Rigaud 2016

L'interprète

Jacques Brel dans le magazine
  • Brel est vivant !
    Brel est vivant ! Pour le 90e anniversaire de sa naissance, le Grand Jacques est revisité par un casting fou avec Melody Gardot, Carla Bruni, Thomas Dutronc, Marianne Faithfull, Jonasz, Lavilliers, Zaz, Slimane...
  • Frère Jacques
    Frère Jacques Trente cinq ans que le cri du Grand Jacques s’est tu…
  • La Minute Qobuz n°4
    La Minute Qobuz n°4 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Griefjoy, Hélène Grimaud, Yom, Jacques Brel et Au Revoir Simone.
  • Françoise Canetti : interview vidéo Qobuz
    Françoise Canetti : interview vidéo Qobuz Il était une fois Jacques Canetti, directeur artistique majeur de la chanson française du XXe siècle, sans qui les carrières de Brel, Brassens, Reggiani et bien d'autres auraient été un brin différ...
  • Jacques Canetti, le flair...
    Jacques Canetti, le flair... Il y a quinze ans disparaissait Jacques Canetti, grand nom de la chanson…
  • Gérard Jouannest, une rencontre-podcast avec «Monsieur Gréco»
    Gérard Jouannest, une rencontre-podcast avec «Monsieur Gréco» Brel, Juliette et lui, l’homme de l’ombre. Accompagnateur et compositeur pour le grand Jacques et la Gréco, avec qui il partage sa vie, Gérard Jouannest n’est pas un pianiste comme les autres. Le t...
  • Le retour des Trois Baudets
    Le retour des Trois Baudets Le célèbre cabaret de Pigalle où débutèrent Brel, Brassens, Gainsbourg et tant d’autres s’apprête à rouvrir ses portes.
  • 1,27 million d'euros de Brel !
    1,27 million d'euros de Brel ! 1,27 million d'euros ! C’est le montant total de la grande vente aux enchères de souvenirs de Jacques Brel qui s’est déroulée le 8 octobre chez Sotheby’s à Paris.
  • Brel : la visite de « Miche » et la vente de Sotheby's
    Brel : la visite de « Miche » et la vente de Sotheby's A quelques jours du 30ème anniversaire de la disparition de Jacques Brel, sa femme, Thérèse « Miche » Michielsen, se rendra pour la première fois sur la tombe du chanteur dont on vendra aux enchère...