Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Hopkinson Smith

Né le 7 décembre 1946 à New York, le luthiste et guitariste américain Hopkinson Smith est internationalement reconnu comme une haute personnalité musicale dans le domaine de la musique ancienne. Après des études de musicologie à l'Université de Harvard qu'il termine avec mention en 1972 par sa thèse sur « Les pavanes de Daniel Bacheler », il part l'année suivante pour l'Europe, afin de se perfectionner dans la connaissance de la musique ancienne et de l'esthétique musicale auprès d'Alfred Deller et du grand pédagogue Emilio Pujol, représentant de la plus haute tradition artistique espagnole. De 1973 à 1975, il étudie le luth avec Eugen M. Dombois à la Scola Cantorum de Bâle.



Après s'être engagé dans différents projets de musique de chambre comme la création de l'ensemble Hespèrion XX dans le milieu des années soixante-dix suivie de sa riche collaboration avec Jordi Savall pendant une dizaine d'années - rencontres qui lui permettent de développer la pratique musicale collective absolument essentielle dans la vie d'un musicien -, Hopkinson Smith décide de réorienter sa carrière et de se consacrer au répertoire de soliste pour instruments à cordes pincées (luth, vihuela, théorbe et guitare classique), qui fera l'objet de nombreux enregistrements allant de la Renaissance à l'époque baroque, chez Astrée et Naïve. En 2000, son enregistrement des Sonates et Partitas pour violon seul de Bach est très bien accueilli par la presse mondiale, le magazine anglais Gramophone le qualifiant même de « meilleur enregistrement de ces oeuvres sur quelque instrument que ce soit » et le magazine français Classica d'«un voyage véritablement visionnaire dans la pensée de Bach [...] et surtout la confidence sereine et émue d'un artiste majeur de notre temps.» Ses enregistrements Dowland et Francesco da Milano (considéré comme « le premier enregistrement à rendre justice » au compositeur milanais) sont respectivement "Diapason d'Or" en 2005 et "Diapason d'Or de l'année 2009". En 2010, il a reçu le prix musical de la région des Pouilles en Italie avec l'inscription « Maestro dei maestri, massimo interprete delle musiche per liuto dell'antica Europa Mediterranea ».



Quand on demande à Hopkinson Smith pourquoi il joue de la musique, il répond que c'est pour élever son esprit. S'il s'est fait le champion des répertoires inédits comme François Dufaut et Vieux Gaultier, il a cependant toujours placé Bach au coeur de ses priorités musicales, s'exprimant à son propos en ces termes : " Un musicien peut passer certaines heures les plus merveilleuses de sa vie avec les Sonates et Partitas pour violon seul de Bach. C'est une musique qui nourrit directement l'âme et stimule constamment l'esprit. En repensant ces oeuvres pour le luth, j'ai souvent enrichi certaines harmonies, ajouté des notes de basse qui n'étaient que suggérées ou impliquées. Je n'ai pratiquement jamais jugé nécessaire de doter certains épisodes polyphoniques d'une voix supplémentaire indépendante, ni de compléter une mélodie apparemment fragmentaire. D'une manière générale, j'ai recherché un langage "naturel" n'accroissant en rien la complexité de la musique, mais insistant davantage sur son côté direct."



Sa carrière de soliste et ses master-classes le conduisent partout dans le monde (Europe, Amériques, Australie, Palestine, Corée, Japon). Résidant à Bâle en Suisse depuis 1973, il enseigne à la Schola Cantorum Basiliensis la technique du luth, la basse continue, l'improvisation et l'interprétation.



© Qobuz 02/2013
Lire plus

Discographie

36 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums