Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES11,99 €19,49 €(38%)
CD8,49 €13,99 €(39%)

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Jazzwise Five-star review
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 janvier 1986 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 11 octobre 1974 | SMSP

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Jazzman immense et grand compositeur, Herbie Hancock a écrit très peu de partitions pour le 7e Art. Celle qu’il signe en 1974 pour Un justicier dans la ville (Death Wish), polar réalisé par Michael Winner, premier volet d'une série avec Charles Bronson, est loin d’être anecdotique. Derrière sa vaste quincaillerie de claviers et synthés en tous genres (en vrac, Fender Rhodes, Hohner D-6 Clavinet, ARP Odyssey, ARP Soloist, ARP 2600, ARP String Ensemble, etc.), Hancock sculpte une ambiance urbaine oppressante et totalement en phase avec le suspense et l’évolution de l’intrigue du film. A (re)découvrir d’urgence. © MD/Qobuz
HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2012 | Blue Note

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Celui qui signe ce chef d’œuvre n’a que 22 ans ! Lorsqu’il entre dans le célèbre studio de Rudy Van Gelder, à Englewood Cliffs, ce 28 mai 1962, Herbie Hancock n’est alors qu’un brillant sideman mais pas encore un leader. Pourtant, avec ce classique de chez Blue Note qu’il signe avec Freddie Hubbard, Dexter Gordon, Butch Warren et Billy Higgins, Hancock bluffe l’assistance en signant les six thèmes du disque (dont le génial Watermelon Man) et en dirigeant l’esprit même de la séance. Au point qu’un certains Miles tendra l’oreille vers ce Takin’ Off et embarquera avec lui, dans son second quintet on ne peut plus mythique, ce jeune pianiste au style déjà très personnel… © MZ/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 26 octobre 1973 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec son ancien « employeur » Miles Davis, Herbie Hancock est l’autre père fondateur du jazz fusion. Et cet album portant le nom de son groupe les Headhunters établit les Saintes Ecritures de l’union la plus réussies entre improvisation jazz et transe funk. L’ère est alors au rock psyché emmené par Jimi Hendrix et au funk groovy de Sly & The Family Stone (le titre Sly lui rend ouvertement hommage). Certains jazzmen prennent alors le train en marche pour goûter eux aussi à cette orgie d’électricité et de rythmique survitaminée. Passionné de nouvelles technologies, Hancock trouve ici un ingénieux prolongement à l’approche pianistique qu’il avait développé dans les 60’s en utilisant de façon inédite ses synthés. L’essence du jazz demeure mais comme embarquée dans un ouragan de textures nouvelles où le groove est furieux (Sly) ou félin (Vein Melter). © MZ
HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Parler d’Herbie Hancock sur Blue Note débouche dans 90 % des cas sur Maiden Voyage, album publié en 1965 certes essentiel pour la beauté de ses cinq thèmes (Maiden Voyage, The Eye of the Hurricane, Little One, Survival of the Fittest et Dolphin Dance) et le jeu très original de son auteur. Mais avec le temps, Inventions & Dimensions ne serait-il pas devenu l’un de ses disques les plus sous-estimés ? Après Takin' Off (1962) et My Point of View (1963), le pianiste alors âgé de seulement 23 ans opte pour une configuration atypique au cœur de laquelle les percussions sont volontairement mises en exergue. Paul Chambers est à la contrebasse, Willie Bobo à la batterie et aux timbales et Osvaldo "Chihuahua" Martinez aux percussions pour une embardée de jazz expérimental, afro-cubain et assez avant-gardiste pour l’époque. Sur cet enregistrement du 30 août 1963, son troisième pour la Note Bleue, son piano y est impressionnant, entre virtuosité et épure. Avec ses effluves latinos singulièrement traités, ses rythmes complexes savamment distillés et ses motifs répétitifs placés çà et là, Inventions & Dimensions était on ne peut plus en avance sur son époque. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Jazz - Paru le 15 août 1976 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 6 septembre 1974 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 27 septembre 1988 | Columbia

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 1 octobre 1980 | Contemporary Jazz Masters

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD14,49 €

Jazz - Paru le 21 septembre 2010 | Hancock Records

Distinctions 4 étoiles Rock and Folk
Le caméléon Herbie Hancock était certainement l’homme qu’il fallait pour conduire ce projet ambitieux, celui de réunir des artistes de tous horizons géographiques et musicaux autour de standards intemporels. Et Herbie en fédérateur, ça donne Marcus Miller, Anoushka Shankar, Seal, Pink, John Legend, Juanes, Jeff Beck, etc. tous réunis pour le meilleur !
HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 26 mars 1991 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Durant les années 1980, Herbie Hancock poursuit la fusion des genres et devient l’auteur d’immenses succès pop, à grand renfort d’expérimentations électroniques. Ses innovations musicales prennent avec Future Shock des allures visionnaires. En 1983, il s’entoure du bassiste et producteur Bill Laswell. Cet album contient notamment le très révolutionnaire jazz hip-hop, « Rock it », très contesté à sa sortie : prémices d'une explosion rap à venir. © Guillaume Enard / Music-Story
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES10,49 €
CD7,49 €

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Ces trois-là se connaissent évidemment depuis le bac à sable, ou presque… Durant l’été 1977, nos ex-virtuoses du second quintet de Miles Davis s’enferment au studio Automatt de San Francisco pour rappeler à ceux qui l’avaient oublié à quoi pouvait ressembler leur complicité. Deux albums naîtront de ces sessions : Third Plane chez Milestone et Herbie Hancock Trio chez Columbia. Rebelotte cinq ans plus tard avec un exercice similaire publié cette fois sous le titre Herbie Hancock Trio With Ron Carter & Tony Williams. Chacun glisse ici un thème personnel (Dolphin Dance pour Hancock, Slight Smile pour Carter et Maison Goree pour Williams) entre deux standards (Stable Mates de Benny Golson et That Old Black Magic d’Harold Arlen et Johnny Mercer) dans une ambiance on ne peut plus raffinée. Les trois amis mettent ici en veilleuse leurs velléités fusion/jazz-rock qui les occupent depuis le milieu des années 70 pour retrouver une sorte de hard bop de velours, boisé comme il faut. La (nouvelle) révolution n’est certes pas à l’ordre du jour. Mais le swing musclé et les improvisations inspirées, si ! © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1999 | Blue Note Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 27 mai 2008 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Si Miles Davis est souvent perçu comme l’un des premiers jazzmen à plonger dans la folie funk naissante de la fin des années 60, c’est l’un de ses protégés, le pianiste Herbie Hancock, qui poussera franchement la porte entrouverte par Sly Stone pour décrocher le gros lot. Au sortir de six années passées au sein du second quintet de Miles, Hancock qui n’a pas 30 ans a déjà un nom, un contrat chez Blue Note et six excellents albums solos à son actif. Muni d’un diplôme d’ingénieur, ce pianiste de formation pourtant classique a toujours été fasciné par les nouvelles technologies. Converti au piano électrique par son ancien taulier Miles, Hancock est hypnotisé par l’utilisation qu’en fait Sly. À l’écoute de There’s A Riot Goin’ On, il repense de plus en plus sa musique. Il livre un septième et dernier disque à Blue Note (The Prisonner en 1969) sur lequel il s’essaie à doses homéopathiques au piano électrique. Le grand saut suivra avec trois albums pour Warner Bros que j’aime beaucoup et qu’on a tendance à négliger… D’abord, la B.O. très funky du dessin-animé Fat Albert produit par Bill Cosby (Fat Albert Rotunda, 1969). Mise en boite avec un nouveau sextet épaulé par des pointures de studio montantes (Bernard Purdie, Eric Gale…), cette commande, emmenée par un groove furibard (Wiggle-Waggle ouvre l’album sur les chapeaux de roue !), est pourtant bien éloignée des expérimentations à venir. Le bon rhythm’n’blues grassement funky est à des années-lumière des deux voyages au frontière du hard-bop, du jazz modal et du free qu’Hancock entreprend avec un nouveau sextet : Mwandishi (1971) et Crossings (1972). En plein trip afro, Hancock et ses musiciens adoptent même des sobriquets swahili ! Et Herbie sera désormais Mwandishi ! Au cours des séances de ces deux albums, le pianiste joue de plus en plus la carte du work in progress né lors d’interminables improvisations collectives. Mais ces deux enregistrements parmi les plus passionnants de sa discographie sont encore trop expérimentaux pour le grand public. Spécialiste des synthés, Patrick Gleason a beau bidouiller son Moog ça-et-là, Hancock peut bien dédier un titre à la militante Angela Davis, cet univers sonore pourtant très urbain est trop spirituel voire cérébral pour toucher les jeunes fans de Sly ou de James Brown alors au prise avec un quotidien de plus en plus rude. C’est avec une nouvelle formation, les Headhunters, qu’Herbie Hancock s’apprête à squatter les ondes et les charts avec les Headhunters. Mais ça, c’est une autre histoire… © Marc Zisman/Qobuz

L'interprète

Herbie Hancock dans le magazine
  • Robert Glasper, Mister Mixtape
    Robert Glasper, Mister Mixtape Avec "Fuck Yo Feelings", le pianiste texan signe une nouvelle mixtape folle avec Herbie Hancock, Denzel Curry, Mos Def, Bilal et bien d'autres stars du jazz, du hip hop et du groove sous toutes ses...
  • 5 questions à... Mathieu Jaton
    5 questions à... Mathieu Jaton Du 3 au 18 juillet prochain se tiendra la 49e édition du Montreux Jazz Festival ! Comme à son habitude, l'événement suisse frappe fort avec une programmation irréprochable. Aux commandes du festiva...
  • Festival Jazz des Cinq Continents : un programme éclectique
    Festival Jazz des Cinq Continents : un programme éclectique Pour sa 15ème édition, le Festival Jazz des 5 Continents se déroulera du 17 au 26 juillet au Palais Longchamp de la cité phocéenne.
  • Snoop, fan d'Herbie
    Snoop, fan d'Herbie Snoop Dogg était sur scène lors du gala Kennedy Center Honnors au mois de décembre pour rendre un hommage musical à Herbie Hancock.
  • Herbie Hancock, exploration solitaire
    Herbie Hancock, exploration solitaire Le 31 octobre, Herbie Hancock, grand gourou des claviers (acoustiques et électriques), est en concert parisien à la Salle Pleyel.
  • Lionel Loueke Heritage
    Lionel Loueke Heritage SELECTION
  • Blue Note Story (Blue Note / EMI)
    Blue Note Story (Blue Note / EMI) C’est l’histoire du jazz version Blue Note : soixante-dix ans de musique populaire créative réunis en un coffret de cinq albums. Magnifique histoire dont les lignes de développement sont pertinemment retracées dans le livret, et difficilement réductibles aux limites temporelles du support disque...
  • Herbie Hancock à l'UNESCO
    Herbie Hancock à l'UNESCO Le pianiste de jazz américain Herbie Hancock est nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.
  • Festival des 5 Continents: jazz pluriel à Marseille
    Festival des 5 Continents: jazz pluriel à Marseille La 12e édition du Festival de Jazz des 5 Continents se tiendra du 18 au 26 juillet à Marseille avec notamment un hommage au grand Miles Davis.
  • Jazz à Vienne 2011 : demandez le programme !
    Jazz à Vienne 2011 : demandez le programme ! L’édition 2011 du festival Jazz à Vienne réunira du 29 juin au 13 juillet un impressionnant casting avec, entre autres, Herbie Hancock, Sonny Rollins, Wayne Shorter, Ahmad Jamal, George Benson, Al...