Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Harry Belafonte

Le « Roi du calypso », au-delà de cette étiquette, s'est montré un chanteur protéiforme dans le folk et la pop des décennies 1950 et 1960, outre son engagement pour les droits civiques. Né Harold George Bellanfanti Jr. dans le quartier de Harlem à New York le 1er mars 1927, d'une femme de ménage et d'un cuisinier d'origine jamaïcaine et néerlandaise, passe une partie de son enfance chez sa grand-mère en Jamaïque, où il s'imprègne de la tradition musicale caribéenne. De retour aux États-Unis en 1944, il suit des cours d'art dramatique et côtoie le monde artistique de la comédie musicale. Engagé dans la troupe du Royal Roost de Monte Kay, il chante à Broadway et obtient un Tony Award en 1954 pour son premier rôle dans John Murray Anderson's Almanac, avant de jouer dans le film Carmen Jones d'Otto Preminger. Signé par le label RCA Victor, Harry Belafonte connaît un immense succès avec l'album Calypso (1956), qui se vend à un million d'exemplaires et lui vaut son surnom de « King of Calypso ». Le disque classé n° 1 au Billboard pendant 31 semaines comprend notamment le classique du mento « Day-O (Banana Boat Song) », une reprise qu'il popularise à travers le monde et lui rapportera en 2009 un Grammy Hall of Fame Award. Désormais populaire, le chanteur endosse d'autres rôles au cinéma et anime à la télévision l'émission de variétés Tonight with Belafonte (1959), récompensée par un Emmy Award. Il est aussi connu pour son engagement dans la lutte pour l'égalité des droits civiques et à ce titre nommé par le président John F. Kennedy comme consultant culturel dans le Corps de la Paix, une fonction qu'il occupe pendant cinq ans, en parallèle de son activité de chanteur. Il signe des albums de folk ou de pop comme Island in the Sun (1957), Love Is a Gentle Thing (1959), Belafonte at Carnegie Hall (1959), Belafonte Sings the Blues (1960), Jump Up Calypso (1961) et deux enregistrements de duos, An Evening with Belafonte/Makeba (avec Miriam Makeba, 1965) et An Evening with Belafonte/Mouskouri (avec Nana Mouskouri, 1966). Encore actif tout au long des années 1970 où alternent enregistrements et tournées, Harry Belafonte signe en 1984 la musique du film Beat Street, sur le milieu du rap dans le quartier du Bronx. L'année suivant le voit participer au collectif USA for Africa pour la chanson caritative « We Are the World ». Nommé Ambassadeur de bonne volonté pour l'Unicef en 1987, l'artiste poursuit son engagement dans les années 2000 et reçoit en 2013 le prix Ambassadeur de la conscience par Amnesty International. Titulaire de quatre Grammy Awards (1960, 1965, 1986 et 2000), lauréat du Kennedy Center Honors (1989) et décoré de l'ordre de chevalier de la Légion d'honneur par la France en 2021, Harry Belafonte décède d'une insuffisance cardiaque le 25 avril 2023, à l'âge de 96 ans.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2023

Discographie

1407 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 2 3 4 5 ... 48
1 2 3 4 5 ... 48

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums