Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Hadouk

Longtemps trio, Hadouk s’est constitué à Paris, à la fin des années 1990. Leur nom provient de la contraction du hajhouj, luth basse des gnawas marocains, utilisé par Loy Ehrlich et de la clarinette arménienne doudouk dont joue Didier Malherbe. Loy Erhlich est un multiinstrumentiste qui maîtrise aussi les claviers, la kora, le piano à pouce africainlikembé ou le gumbass, qu’il invente en hybridant hajouj et basse fretless. Loy Ehrlich est un pionnier français de la world music qui a œuvré aux côtés de Touré Kunda, Youssou N’Dour ou au sein du West African Cosmos avec Wasis Diop. A LA Réunion où il a vécu de 1977 à 1982, il a joué avec René Lacaille dans le groupe Caméléon et Alain Péters au sein de Carrousel. Au Maroc, il a coprogrammé pendant dix ans le festival gnawa d’Essaouira et fondé en 2007 le groupe Band of Gnawa avec Cyril Atef, Louis Bertignac, Akram Sedkaoui et Saïd Boulhimas.

Didier Malherbe est l’un des membres fondateurs de Gong, groupe de rock débridé, crée en 1969 autour de l’ancien Soft Machine, Daevid Allen. En 1996, le joueur de hajouj et celui de doudouk créent l’album Hadouk, suivi deux ans plus tard par Desert Lands. Ils deviennent trio en s’associant avec le percussionniste américain Steve Shehan, dont la carrière a croisé celles de Chick Corea, John McLaughlin ou du chanteur touareg algérien Nabil Ali Othman, mais aussi Bob Dylan, Paul Simon ou Peter Gabriel. Egalement ethnomusicologue, Steve Shehan a constitué son set de percussions à partir d’éléments collectés aux quatre coins de la planète. On y trouve notamment un hang, instrument acoustique créé en Suisse en 2000. Il est un des plus grands spécialistes de cette percussion mélodique proche du steelpan de Trinité-et-Tobago. Les trois virtuoses assemblent avec maestria des éléments inspirés de cultures transcontinentales en s’appuyant sur leurs expériences de l’improvisation jazz.

La scène est leur terrain de prédilection mais leur carrière est ponctuée d’enregistrements, Shamanimal en 1999, Now en 2002, Live à FIP en 2003, Utopie en 2006, Baldamore en 2007, année durant laquelle il remporte une Victoire du jazz, et en 2010, Air Hadouk clôt l’ère du trio. Après le départ de Steve Shehan, ils s’associent avec le guitariste Eric Löhrer (Julien Lourau, Ibrahim Maalouf ou Jeanne Cherhal) et le percussionniste Jean-Luc Di Fraya, compagnon de route de Louis Winsberg, Akosh S/ ou Eric Longsworth. Le groupe, qui se nomme dorénavant Hadouk, enregistre Hadoukly Yours en 2013 et Le Cinquième Fruit en 2017 et poursuit sa carrière sans pression avec pour seul objectif de partager leur bonheur de jouer.

Lire plus

Discographie

1 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums