Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,49 €

Électronique - Paru le 8 mars 2019 | Columbia

Le Gesaffelstein nouveau est arrivé ! Mais vraiment nouveau : six ans après son premier long format Aleph, le “prince noir” de l’électro française s’est mué en producteur à l’américaine. S’il n’avait rien sorti en son nom depuis Conquistador, sa collaboration avec Jean-Michel Jarre sur son album Electronica 1 en 2015, Gesaffelstein avait semé quelques indices qui laissaient augurer de sa transformation. Au printemps 2018, il était crédité à la production du maxi de The Weeknd, My Dear Melancholy, aux côtés de Guyman des Daft Punk, décrochant même deux places de featurings sur le disque. Et à l’automne était annoncée sa signature chez Columbia (le label de Daft Punk), avant la sortie en janvier de Lost in the Fire, premier single de cet Hyperion, avec The Weeknd au micro, puis du très 80’s Blast Off avec Pharrell Williams, deux titres réussis et accrocheurs, mais très loin des obsessions électro et du son compressé d’Aleph.Les huit autres plages de l’album démontrent qu’une page est définitivement tournée, entre la ballade So Bad, avec les chuchotements des trois sœurs californiennes de Haim, Forever, avec le duo synth-pop de Toronto Electric Youth et son grand frère The Hacker, ou le final jarresque Humanity Gone. Mais si Gesaffesten a délaissé la techno, il a gardé ses humeurs sombres, et semble persuadé qu’il peut apporter la noirceur de ses productions aux grands de la pop, pour peut-être devenir une alternative esthète à David Guetta. Il y a pire comme destinée. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Électronique - Paru le 28 octobre 2013 | Parlophone (France)

Sombre, oppressant, martial, ténébreux… C’est le genre d’adjectifs que l’on déballe lorsqu’il s’agit d’évoquer la musique de Mike Levy alias Gesaffelstein. Le Lyonnais était déjà l’un des gourous de la technosphère avant même que ne sorte Aleph, ce premier album. Dans une ambiance très fin du monde, Gesaffelstein signe ici une superbe bande son où l’influence de la cold wave indus’ des années 80 lui sert de canne blanche. Puissant et surtout fascinant. © MZ/Qobuz
A partir de :
CD2,99 €

Électronique - Paru le 18 juillet 2011 | Turbo Recordings

A partir de :
HI-RES8,49 €
CD5,99 €

Électronique - Paru le 4 octobre 2019 | Columbia

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Techno - Paru le 21 novembre 2011 | Bromance

A partir de :
CD4,99 €

Électronique - Paru le 9 novembre 2010 | Turbo Recordings

A partir de :
CD2,99 €

Électronique - Paru le 25 avril 2011 | Turbo Recordings

A partir de :
CD2,29 €

Électronique - Paru le 29 mai 2013 | Parlophone (France)

Électronique - Paru le 1 mars 2019 | Columbia

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD9,99 €

Électronique - Paru le 7 octobre 2013 | Lektroluv

A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 7 avril 2011 | Chef Records

A partir de :
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 11 septembre 2015 | Parlophone (France)

A partir de :
CD8,99 €

Électronique - Paru le 27 février 2012 | Turbo Recordings

A partir de :
CD2,29 €

Techno - Paru le 27 septembre 2013 | Parlophone (France)

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 11 septembre 2015 | Parlophone (France)

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Techno - Paru le 9 juillet 2012 | Bromance

Livret
Gesaffelstein a.k.a Mike Levy se distingue des artistes présents sur la scène techno Parisienne actuelle. Au moment où la techno et le dubstep propulsent de nouvelles icones parmi les DJs français, Mike Mevy a choisi d’emprunter une route musicale différente de celle de ses pairs. Sa techno énergisante, sombre et obsessionnelle, fait battre les dancefloors tout en posant un paysage émotionnel et une atmosphère puissante. Né à Lyon en 1985, ce fut en alimentant ses références musicales des années 90 que ce jeune producteur français a infusé sa musique dance en remixes (pour Cassius, Lana Del Rey, Moby, Rebotini, ou Boys Noise…) avec une tension toujours unique. Quelques semaines à peine après la première trouvaille de la série « Bromance », Bromance #1, dont sa split release avec Brodinski, Gesaffelstein est de retour avec un single maniaque: « Bromance #4 : Rise of Depravity ».
A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 1 novembre 2019 | Columbia

A partir de :
CD2,29 €

Électronique - Paru le 29 mai 2013 | WM UK

A partir de :
CD1,99 €

Techno - Paru le 30 novembre 2009 | ZONE

A partir de :
CD9,99 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 1 janvier 2006 | Chef Records

L'interprète

Gesaffelstein dans le magazine