Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1976 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après avoir passé un certain temps aux côtés des plus furieux avant-gardistes du free jazz, Gato Barbieri est devenu une star du… jazz fusion ! Mais ce que certains pourraient interpréter comme la vente de son âme au diable est en fait une belle mutation, groovy à souhait. Déjà, le saxophoniste argentin a gardé intact son jeu furieux qui brillait, quatre ans plus tôt, sur un album comme Fenix voire sur la bande originale du Dernier tango à Paris réalisé par Bernardo Bertolucci en 1972. Un son de saxophone ténor surpuissant, bouillant comme la braise, presque crié et latin au possible. Paru en 1976 sur le label A&M, ce bien nommé Caliente ! produit par le trompettiste Herb Alpert visait certes le grand public (ses reprises du Europa de Santana et I Want You de Marvin Gaye ont aidé à son succès) mais de manière plus que respectable. Percussions latinos ici, cordes soyeuses là, le Chat alterne entre smooth jazz, jazz pop, latin jazz et fusion avec un vrai savoir-faire. A ses côtés, il a convoqué la crème des requins de studio des 70’s, ses spécialistes de ce jazz jazz flirtant avec le funk, la soul voire même le disco. Un casting bodybuildé dans lequel on croise notamment le solide batteur Lenny White, les percussionnistes Ralph MacDonald et Mtume, le trompettiste Randy Brecker, les guitaristes Eric Gale et Joe Beck, le bassiste Gary King. Le résultat est un disque qui fleure bon les seventies et montre son auteur sous ses airs les plus chatoyants. © CM/Qobuz
A partir de :
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 4 décembre 2014 | EMI Music Publishing Italia Srl

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Gato Barbieri est indissociable du Dernier Tango à Paris tourné en 1972 par Bernardo Bertolucci avec Marlon Brando et Maria Schneider et pour le compte duquel il signe cette partition aussi fameuse et torride que le film lui-même et qui lui vaudra un Grammy Award… Arrangée et dirigée par le grand Oliver Nelson, cette musique offre bien plus que son seul célèbre thème. Le saxophoniste argentin souffle ici des lignes sensuelles alternant entre le mélancolique de la romance vécue par Brando et Schneider et ses secousses sismiques dignes du corps à corps propre au tango. Un jazz fusion des plus érotiques qui se sort bien des clichés attenant au genre et qui doit beaucoup à la force des lignes mélodiques de ses compositions. © MZ/Qobuz
A partir de :
CD20,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1997 | Impulse!

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD14,49 €

Latin jazz - Paru le 1 janvier 1997 | Columbia

Distinctions Qobuz Référence
Gato Barbieri's first recording in a decade finds his distinctive (and always passionate) tenor tone still mostly intact. However, he does little other than state the 11 melodies (which range from catchy to completely forgettable), and the backing is quite anonymous, over-produced and obviously geared for potential radio airplay. In fact, if Gato's tenor were replaced by a vocalist, this would be a pop record. It is nice to have Barbieri back on the scene again, but he is capable of much better than this run-of-the-mill effort. © Scott Yanow /TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2002 | Peak Records

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1974 | Impulse!

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1973 | Impulse!

Distinctions Qobuz Référence
Encuentros - India - La China Leoncia Arreo La Correntinada Trajo Entre La Muchachada La Flor De La Juvuntud - Nunca mas - To be continued / Gato Barbieri, saxophone ténor - Quelo Palacios, guitare acoustique - Ricardo Lew, guitare électrique - etc
A partir de :
CD4,49 €

Jazz - Paru le 27 janvier 2014 | Ace Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Third World est un disque décisif pour Gato Barbieri qui annonce, en cette année 1969, son tournant vers un « jazz world » qui revendique clairement ses racines sud américaines. Le saxophoniste argentin impose ainsi un jazz qui fait s’entrecroiser le free de cette époque, dont il est un fervent serviteur, avec la musique traditionnelle. A l’exception d'Antonio das Mortes, signé de sa plume, et Haleo et The Wild Rose que l'on doit à Dollar Brand (qui ne s’était pas encore converti en Abdullah Ibrahim) avec lequel Gato s’était produit en 1968, Barbieri et son groupe visitent ici des standards de la musique latino (Villa-Lobos, Piazzola) qu'il enrobe de mille couleurs percussives mais aussi de sa fougue et de son impétuosité légendaire qui n'est pas sans rappeler Pharoah Sanders avec qui il partage cette attirance pour les folklores bigarrés. Soutenu par un groupe solide où l'on retrouve Charlie Haden, Beaver Harris, Lonnie Liston Smith et le fantastique Roswell Rudd au trombone, The Third World apporte modestement sa pierre à l'édifice célébrant l'universalité de la musique jazz. © JMP/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | A&M

Distinctions Qobuz Référence
Désormais dans l’écurie A&M, Gato Barbieri surfe ici sur le succès de son album paru en 1976, Caliente! au cœur duquel sa relecture du Europa de Carlos Santana le propulsa vers les sommets des charts. Un an plus tard, ce Ruby, Ruby conserve la formule mêlant latin jazz, fusion et pop. Co-produit avec le trompettiste Herb Alpert (le A de A&M), l’opus glisse vers le terrain d’un jazz sensuel et sexy porté par le souffle bouillant de l’Argentin alors au top de sa popularité. Pour que l’affaire brille de mille feux et soit plus moite que jamais, Gato Barbieri a convoqué les plus efficaces musiciens de studio de l’époque parmi lesquels le bassiste Gary King, les batteurs Bernard Purdie, Lenny White, Steve Gadd et Steve Jordan, le guitariste Lee Ritenour, les percussionnistes Cachete Maldonado et Paulino Da Costa et les trompettistes Jon Faddis, Lou Soloff et même Herb Alpert himself ! On pourra trouver ce jazz un brin commercial parfois poussif ou trop pop, Ruby, Ruby vieillit pourtant plutôt bien et fait son effet. Surtout s’il est écouté en bonne compagnie, quand la température dépasse les 28°, habillé d’un peignoir de soie, une coupe de champ’ à la main et, de préférence, au bord d’une piscine privée… © MZ/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1989 | A&M Jazz

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD14,49 €

Latin jazz - Paru le 27 avril 1999 | Columbia

Distinctions Qobuz Référence
An improvement on tenor saxophonist Gato Barbieri's previous Columbia debut, this outing mostly features his romantic and passionate horn in the spotlight. One song is primarily a vocal feature for Gato. His backup band (which usually includes bassist Mark Egan and guitarist Chuck Loeb) is generally quite spirited, but it is the tenor who stars throughout. Even when sticking to the melody (Gato and Loeb wrote most of the material), there is so much feeling in Barbieri's playing that he largely possesses each song, even an oddly memorable rendition of "Auld Lang Syne." And, although the performances are a bit commercial in spots, Barbieri's sincere emotionalism consistently uplifts this recording. © Scott Yanow /TiVo
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1976 | A&M

Hi-Res
Après avoir passé un certain temps aux côtés des plus furieux avant-gardistes du free jazz, Gato Barbieri est devenu une star du… jazz fusion ! Mais ce que certains pourraient interpréter comme la vente de son âme au diable est en fait une belle mutation, groovy à souhait. Déjà, le saxophoniste argentin a gardé intact son jeu furieux qui brillait, quatre ans plus tôt, sur un album comme Fenix voire sur la bande originale du Dernier tango à Paris réalisé par Bernardo Bertolucci en 1972. Un son de saxophone ténor surpuissant, bouillant comme la braise, presque crié et latin au possible. Paru en 1976 sur le label A&M, ce bien nommé Caliente ! produit par le trompettiste Herb Alpert visait certes le grand public (ses reprises du Europa de Santana et I Want You de Marvin Gaye ont aidé à son succès) mais de manière plus que respectable. Percussions latinos ici, cordes soyeuses là, le Chat alterne entre smooth jazz, jazz pop, latin jazz et fusion avec un vrai savoir-faire. A ses côtés, il a convoqué la crème des requins de studio des 70’s, ses spécialistes de ce jazz jazz flirtant avec le funk, la soul voire même le disco. Un casting bodybuildé dans lequel on croise notamment le solide batteur Lenny White, les percussionnistes Ralph MacDonald et Mtume, le trompettiste Randy Brecker, les guitaristes Eric Gale et Joe Beck, le bassiste Gary King. Le résultat est un disque qui fleure bon les seventies et montre son auteur sous ses airs les plus chatoyants. © CM/Qobuz
A partir de :
CD8,99 €

Lounge - Paru le 5 septembre 2017 | EMI Music Publishing Italia Srl

A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 9 août 1993 | A&M

A partir de :
CD10,99 €

Jazz - Paru le 30 septembre 2013 | Ace Records

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1974 | Impulse!

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2000 | Verve

A partir de :
CD6,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 1972 | Gdm

Gato Barbieri est indissociable du Dernier Tango à Paris tourné en 1972 par Bernardo Bertolucci avec Marlon Brando et Maria Schneider et pour le compte duquel il signe cette partition aussi fameuse et torride que le film lui-même et qui lui vaudra un Grammy Award… Arrangée et dirigée par le grand Oliver Nelson, cette musique offre bien plus que son seul célèbre thème. Le saxophoniste argentin souffle ici des lignes sensuelles alternant entre le mélancolique de la romance vécue par Brando et Schneider et ses secousses sismiques dignes du corps à corps propre au tango. Un jazz fusion des plus érotiques qui se sort bien des clichés attenant au genre et qui doit beaucoup à la force des lignes mélodiques de ses compositions. © MZ/Qobuz
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD6,49 €

Jazz - Paru le 24 juin 2016 | Ace Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD6,49 €

Jazz - Paru le 29 janvier 2016 | Ace Records

Hi-Res

L'interprète

Gato Barbieri dans le magazine
  • Gato Barbieri est mort
    Gato Barbieri est mort Personnage majeur du latin jazz, le grand saxophoniste argentin s’est éteint à l’âge de 83 ans.