Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 juin 2021 | Secretly Canadian

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Atlanta Millionaires Club fut le vrai rayon de soleil du printemps 2019. Entre ses photos des pontes de la scène rap d’Atlanta, sa passion pour l’indie folk, sa vénération des Braves, l’équipe de baseball dont elle porte souvent le maillot, sa dégaine normcore et une pochette d’album où sa bouche tartinée de chocolat fondu croquait une poignée de pièces d’or, Faye Webster alignait décalages plus improbables les uns que les autres et chansons parfaites, gorgées de soul vintage langoureuse. Et puisque c’était si bon de se prélasser dans cet Atlanta Millionaires Club comme dans un bon gros canapé de R&B moelleux, Faye Webster prolonge le plaisir sur I Know I’m Funny haha. Avec une nonchalance touchante et des histoires habitées par son sujet de prédilection, la solitude, la musicienne d’Atlanta s’abandonne à nouveau dans ses somptueuses ballades de soul vaguement country et un peu rétro (mais pas trop). Ce quatrième album devient même encore plus réconfortant lorsque Webster déballe de belles cordes comme sur In A Good Way et A Stranger qu’on jurerait échappés d’un album d’Al Green. Et comme elle s’appelle tout de même Faye Webster et que l’étiquette d’extra-terrestre lui va si bien, elle boucle son périple par un duo sensuel avec Mei Ehara, artiste japonaise qu’elle cite comme l’une de ses plus grosses influences. Vraiment moelleux. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 2019 | Secretly Canadian

Hi-Res
Entre ses photos des pontes de la scène rap d’Atlanta, sa passion pour l’indie folk, sa vénération des Braves, l’équipe de baseball dont elle porte souvent le maillot, sa dégaine normcore et une pochette d’album où sa bouche tartinée de chocolat fondu croque une poignée de pièces d’or, Faye Webster, 21 ans, aligne les décalages plus improbables les uns que les autres. Heureusement, dans les oreilles, aucun calcul. Juste des chansons assez parfaites. Gorgées de soul vintage langoureuse. Comme Natalie Prass à qui l'on pense parfois en ciselle. Mais aussi un peu de cet americana que Webster chérit tant (la pedal steel de What Used to Be Mine et Room Temperature) ou de hip-hop nonchalant (Father vient poser son flow flemmard sur Flowers). On se prélasse dans cet Atlanta Millionaires Club comme dans un bon gros canapé de R&B moelleux. Jouissif. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 mai 2017 | Secretly Canadian

A partir de :
HI-RES1,95 €
CD1,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 septembre 2020 | Secretly Canadian

Hi-Res
A partir de :
CD1,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 avril 2020 | Secretly Canadian

L'interprète

Faye Webster dans le magazine
  • Drôle de Faye
    Drôle de Faye Toujours aussi cool et attachante, la chanteuse d'Atlanta Faye Webster signe "I Know I’m Funny haha", un nouvel album parfait de soul mêlée de country moelleuse...
  • Un conte de Faye
    Un conte de Faye R&B, folk, rap, pop et americana, tout y passe sur le 2e album plaqué or de Faye Webster, brillante jeune touche-à-tout d'Atlanta...