Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Dance - Paru le 4 novembre 2013 | Verve Pop

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Une voix unique véritable, des chansons calibrées par Giorgio Moroder et Pete Bellotte, des tubes à la pelle et une trace indélébile dans l’histoire de la musique-à-danser, Donna Summer était tout cela, et bien plus encore. Révélée en Allemagne alors qu’elle faisait partie de la troupe du spectacle musical Hair, elle a donné à la disco music ses lettres de noblesse en alliant des performances vocales héritées de ses séjours dans les églises gospel à une interprétation à la fois suave et puissante. De l’orgasmique Love To Love Your Baby au révolutionnaire I Feel Love en passant par l’irrésistible Hot Stuff, les chansons de Miss Summer traversent les générations en ravageant les pistes de danse, ou en étant samplées à gogo par des DJ qui n’imaginent pas une soirée sans une Summer’s touch. Ce sont ces DJ, remixers et producteurs qui se sont lancés dans l’élan commun qui vise à offrir de nouvelles versions aux standards de la Disco Queen. Ainsi, des pointures de l’étoffe de Frankie Knuckles, des Masters At Work (MAW), de Chromeo, d’Afrojack, de Hot Chip ou de Duke Dumond, ont remixés ces morceaux en leur apportant une touche de modernité teintée de respect. En guise de clou du spectacle, le légendaire Giorgio Moroder a réinventé Love To Love Your Baby spécialement pour cette compilation-hommage. Long live Donna !
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
On the Radio: Greatest Hits, Vols. 1-2 originally appeared as a double vinyl set in 1979 and was regarded well enough to make the transition to other formats. The release is an almost complete anthology of her popular '70s output, including the number one club singles "Love to Love You Baby," "Try Me, I Know We Can Make It," "I Remember Yesterday," "MacArthur Park," "Bad Girls," "No More Tears (Enough Is Enough)," and "Hot Stuff." © Andy Kellman /TiVo
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

R&B - Paru le 29 avril 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
Ce double album au concept recherché, puisque traitant presque exclusivement de sexe, a permis de renverser les idées reçues quant à la musique disco, plutôt observée d’un très mauvais œil par les critiques – rock en majeure partie – et par le grand public d’un œil méfiant. Donna épaulée de Giorgio Moroder remplissent justement leur disco d’éléments issus de la musique rock, ne se doutant pas qu’ils allaient influencer la dance music pour les années à venir. « Hot Stuff » est toujours aussi spectaculaire, avec ses guitares électriques qui éclairent les propos explicites de Donna.  Mais « Bad Girls » ou encore « Dim All the Lights » sont également très entraînants. La chanteuse montre également qu’elle n’est pas qu’un gimmick de maison de disques avec des morceaux comme « One Night in a Lifetime » ou encore « Our Love », sur lesquels elle fait résonner sa voix et démontre l’étendue de ses talents de chanteuse. Premiers pas en direction d’une respectabilité artistique habituellement peu conciliable avec dance music, Bad Girls est le disque à posséder absolument pour les amoureux du disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Disco - Paru le 27 août 1975 | Island Def Jam

Hi-Res
Premier album de la chanteuse à être distribué aux Etats-Unis (en 1975, tandis que l’Europe l’avait découvert en 1974), « Lady of the Night » marque un changement radical de style, car cet œuvre possède déjà toute la panoplie disco qui sied à merveille à la chanteuse. Le morceau éponyme est devenu légendaire pour bien des raisons, occupant amplement la face A du vinyle. Ce tube monumental permet à l’album de devenir Disque d’or aux Etats-Unis en à peine 12 jours. L’autre face se révèle tout aussi sensuelle avec le piano mélancolique de « Full of Emptiness », le blues au rythme rempli de groove de « Need-a-man Blues » et ses wah wah, « Whispering Waves » qui évoque à grands coups de violons et de falsetto de la chanteuse les bords de mer, ou encore « Pandora’s Box », plus proche de « Lady of the Night » dans l’esprit, avec une Donna qui laisse exploser toute sa puissance vocale par-dessus un piano rapide. Love to Love You Baby est l’album qui a placé  en orbite le satellite musical Donna Summer autour de la planète disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 20 avril 2018 | Island Def Jam

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Disco - Paru le 1 janvier 1987 | Island Mercury

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 16 octobre 2020 | Driven By The Music

Hi-Res
A partir de :
CD6,99 €

Disco - Paru le 15 octobre 1976 | Mercury Records

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Disco - Paru le 1 mai 1977 | Island Mercury

Hi-Res
Donna Summer continued her climb to superstardom with this late-'70s album, her first since the attention-grabbing Love to Love You Baby album in 1975 to crack the pop Top 20. The single "I Feel Love" was her second Top 10 R&B and pop hit, and paved the way for Summer to emerge shortly after as disco's reigning queen. © Ron Wynn /TiVo
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Disco - Paru le 1 juin 1983 | Island Mercury

Hi-Res
Donna Summer's brassy, matter-of-fact mezzo does not play the sexy sanctified diva, and her musicians' crisp, loud beats don't evoke rapture or delirium. Instead, she and her rhythm men live up to the title of "She Works Hard for the Money." Here's praise for a waitress' 12-hour workday that sums up Summer's own post-dance queen job status, as well as disco fans' own spotlighted lives and maintains the pressure, from the steel-and-synth riffs of "Stop, Look & Listen" to the impatient tenderness of "People, People." No one writes about love with as mesmeric a sense of wonder as Summer confesses in "Love Has a Mind of Its Own," "Unconditional Love," and "I Do Believe (I Fell in Love)." © Michael Freedberg /TiVo
A partir de :
CD12,49 €

Disco - Paru le 27 août 1975 | Island Def Jam

Premier album de la chanteuse à être distribué aux Etats-Unis (en 1975, tandis que l’Europe l’avait découvert en 1974), « Lady of the Night » marque un changement radical de style, car cet œuvre possède déjà toute la panoplie disco qui sied à merveille à la chanteuse. Le morceau éponyme est devenu légendaire pour bien des raisons, occupant amplement la face A du vinyle. Ce tube monumental permet à l’album de devenir Disque d’or aux Etats-Unis en à peine 12 jours. L’autre face se révèle tout aussi sensuelle avec le piano mélancolique de « Full of Emptiness », le blues au rythme rempli de groove de « Need-a-man Blues » et ses wah wah, « Whispering Waves » qui évoque à grands coups de violons et de falsetto de la chanteuse les bords de mer, ou encore « Pandora’s Box », plus proche de « Lady of the Night » dans l’esprit, avec une Donna qui laisse exploser toute sa puissance vocale par-dessus un piano rapide. Love to Love You Baby est l’album qui a placé  en orbite le satellite musical Donna Summer autour de la planète disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Disco - Paru le 31 octobre 1977 | Island Mercury

Hi-Res
Probablement l’apogée musical de la collaboration entre Donna Summer et ses deux producteurs Giorgio Moroder et Pete Bellotte en ce qui concerne la musique disco. Et un sérieux challenger au disque à venir Bad Girls en tant que meilleur concept album. Chaque morceau se mêle en effet au suivant dans une harmonie parfaite, toujours efficace et entraînant les décennies passant. Les morceaux se répondent donc entre eux, comme l’hypnotique « Fairytale High », l’émouvant « Working the Midnight Shift », le triomphant  « Queen for a Day », le détendu  « Now I Need You » – combinaison avant l’heure de disco et de new age, métissage qui deviendra vite populaire –, ou encore la pseudo  trance de « Faster & Faster to Nowhere ». Pour tous ceux qui ne connaissent pas cet album, attachez bien votre ceinture car les émotions sont fortes. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
CD10,99 €

Disco - Paru le 5 mars 1976 | Mercury Records

Peut-être l’album disco le plus classique de la chanteuse, ne laissant pas deviner les orientations artistiques à venir par la suite. Il recèle pourtant de véritables pépites comme « Try Me I Know We Can Make It », épopée musicale de 17 minutes et toujours fortement imprégnée d’énergie sexuelle. « Could It Be Magic » démarre avec l’explicite « Prelude to Love », faisant désormais résonner la marque de fabrique de l’artiste, à savoir des gémissements plutôt suggestifs. « Wasted » et « Come With Me » sont empreints d’émotion, chose rare lorsque les morceaux sont accompagnés de complètes rythmiques disco, les guitares bien en avant. Une nouvelle aventure musicale proposée par Donna, toujours prolifique en albums conceptuels. Pas forcément le meilleur de la chanteuse, mais certainement toujours aussi plaisant pour tous les amoureux de disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
CD14,99 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Mercury Records

On the Radio: Greatest Hits, Vols. 1-2 originally appeared as a double vinyl set in 1979 and was regarded well enough to make the transition to other formats. The release is an almost complete anthology of her popular '70s output, including the number one club singles "Love to Love You Baby," "Try Me, I Know We Can Make It," "I Remember Yesterday," "MacArthur Park," "Bad Girls," "No More Tears (Enough Is Enough)," and "Hot Stuff." © Andy Kellman /TiVo
A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 1 décembre 2014 | Crimson

A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Disco - Paru le 10 juillet 2020 | Driven By The Music

Hi-Res
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
On the Radio: Greatest Hits, Vols. 1-2 originally appeared as a double vinyl set in 1979 and was regarded well enough to make the transition to other formats. The release is an almost complete anthology of her popular '70s output, including the number one club singles "Love to Love You Baby," "Try Me, I Know We Can Make It," "I Remember Yesterday," "MacArthur Park," "Bad Girls," "No More Tears (Enough Is Enough)," and "Hot Stuff." © Andy Kellman /TiVo
A partir de :
CD14,49 €

Disco - Paru le 21 juin 1999 | Epic

A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 25 mai 2015 | Music Club Deluxe

A partir de :
CD21,99 €

Pop - Paru le 25 avril 1979 | Island Def Jam

Ce double album au concept recherché, puisque traitant presque exclusivement de sexe, a permis de renverser les idées reçues quant à la musique disco, plutôt observée d’un très mauvais œil par les critiques – rock en majeure partie – et par le grand public d’un œil méfiant. Donna épaulée de Giorgio Moroder remplissent justement leur disco d’éléments issus de la musique rock, ne se doutant pas qu’ils allaient influencer la dance music pour les années à venir. « Hot Stuff » est toujours aussi spectaculaire, avec ses guitares électriques qui éclairent les propos explicites de Donna.  Mais « Bad Girls » ou encore « Dim All the Lights » sont également très entraînants. La chanteuse montre également qu’elle n’est pas qu’un gimmick de maison de disques avec des morceaux comme « One Night in a Lifetime » ou encore « Our Love », sur lesquels elle fait résonner sa voix et démontre l’étendue de ses talents de chanteuse. Premiers pas en direction d’une respectabilité artistique habituellement peu conciliable avec dance music, Bad Girls est le disque à posséder absolument pour les amoureux du disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2021

L'interprète

Donna Summer dans le magazine