Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Dire Straits

Dire Straits émergent à la fin des années 70 et imposent leur blues rock dans le paysage musical malgré une totale contradiction avec les styles alors en vogue. En pleine période punk, new wave et metal, la bande à Mark Knopfler débarque avec un son clair et une musique trouvant sa source dans le rock’n’roll. Teintée par des sonorités venues du blues/rock de J.J Cale, mais contenant également des inflexions jazz et country, leurs chansons leur apportent un succès international, principalement durant les années 80/90.




Né en 1949, l’Ecossais Mark Knopfler a toujours été le leader de la formation. Fils d’un architecte immigré hongrois et d’une professeure anglaise, le guitariste a d’abord été brièvement journaliste puis professeur d’anglais avant de fonder, en 1977, Dire Straits avec son frère David Knopfler (guitare rythmique), John Illsley (basse) et Pick Withers (batterie). Leur démo tombe dans les oreilles du DJ londonien Charlie Gillett qui diffuse alors la chanson Sultans of Swing sur les ondes de la BBC. Après un retour positif, ils entament une tournée en première partie des Talking Heads, puis enregistrent leur premier album éponyme en 1978 avec l’aide du producteur Muff Winwood. Le succès est immédiat aussi bien au Royaume-Uni qu’aux Etats-Unis, notamment grâce au titre Sultans of Swing, la chanson la plus emblématique du groupe.




Le second opus, Communique, voit le jour en 1979 et consolide la popularité des musiciens à travers le monde. Pendant l’enregistrement du troisième album, David Knopfler quitte Dire Straits afin de commencer une carrière solo. Il est alors remplacé par Hal Lindes (ex-Darling). Making Movies est publié en 1980. Là encore, le succès ne décroit pas et l’album produit des hits tels que Romeo and Juliet ou Tunnel of Love.
Restant prolifique, le groupe sort deux ans plus tard Love Over Gold, un opus plus expérimental, contenant de longs passages instrumentaux. Peu après cette sortie, le batteur Terry Williams remplace Pick Withers.




De 1982 à 1984, Dire Straits est moins actif, Knopfler explorant en solo d’autres voies musicales. Il participe, entre autres, à la bande-originale du film Local Hero de Bill Forsyth et joue sur l’album de Van Morrison Beautiful Vision. Il produit même Infidels de Bob Dylan. Le double album live Alchemy : Dire Straits Live sort en 1984 et, cette même année, le groupe commence à enregistrer un cinquième album studio avec un nouveau claviériste, Guy Fletcher.




Plus grand succès commercial de Dire Straits, Brothers in Arms est publié en 1985 et consacre les musiciens en tant que stars internationales. Transporté par les singles Money For Nothing, Walk of Life et So Far Away, l’album devient le plus vendus de la décennie en Angleterre. Un triomphe suivi d’une longue pause pour le groupe britannique. Durant cette période, Mark Knopfler produit des disques de Randy Newman et de Joan Armatrading, participe à des bandes-originales de film, fait une tournée avec Eric Clapton et enregistre un album en duo avec Chet Atkins.




En 1990, Dire Straits annoncent leur reformation et publient le très attendu On Every Street un an plus tard. Malheureusement, les années d’inactivités ont eu raison de la popularité du groupe et le succès d’antan n’est pas au rendez-vous. Les ventes sont décevantes et l’album ne produit pas de hit. Suite à une tournée elle aussi peu satisfaisante, le live On the Night est dévoilé en 1993 et le groupe se sépare. Quelques années plus tard, Mark Knopfler démarre sa carrière solo.
© LG/Qobuz
Lire plus

Discographie

49 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums