Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

David Sylvian

Chanteur et multi-instrumentiste du groupe de synthpop Japan, David Sylvian (né David Alan Batt à Beckenham, dans le Kent, le 23 février 1958) explore déjà ce qui tracera les principales lignes d'une carrière créatrice, faite d'exigence et de multiples collaborations. Une certaine attirance pour les musiques du monde et en particulier l'Asie, la musique ambient et électronique, l'expérimentation sonore et le travail sur les textures musicales. Si son premier album Brilliant Trees (1984) annonce un style singulier, à l'image de son chant maniéré, la suite prend l'allure d'une quête infinie avec le jeu de tonalités et d'atmosphères sur Gone to Earth (1986), Secrets of the Beehive (1987) et ses deux collaborations avec l'ex-Can Holger Czukay : Plight and Premonition (1988) et Flux + Mutability (1989). En 1991, David Sylvian renoue ensuite avec ses anciens comparses de Japan qui prend désormais le nom de Rain Tree Crow et enregistre un album homonyme resté unique. Puis il s'associe au guitariste Robert Fripp (King Crimson) sur The First Day (1993) et sa suite en public Damge: Live (1994). Après Dead Bees on a Cake (1999), les collaborations se multiplient et son approche musicale devient plus expérimentale. L'album Blemish (2003) reçoit la participation du guitariste d'avant-garde Derek Bailey et du programmeur Christian Fennesz. En 2005, il fomente le projet Nine Horses avec Steve Jansen et Burnt Friedman. En 2009, il publie Manafon, suivi de travaux collectifs avec Jan Bang, Arve Henriksen, Erik Honoré et Sidsel Andresen (Uncommon Delties, 2012), puis Stephan Mathieu (Wandermüde, 2013), Fennesz, John Tilbury et le poète Franz Wright (There Is a Light That Enters Houses with No Other House in Sight, 2014).
©Copyright Music Story Loïc Picaud 2018
Lire plus

Discographie

25 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums