Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 16 octobre 2020 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica
Quinze ans après le début de leur collaboration, Anne Gastinel, David Grimal et Philippe Cassard consacrent le premier témoignage discographique de leur travail à ces deux chefs-d’œuvre du maître de Bonn. Le parti pris est celui de la couleur et de la générosité : c’est un Beethoven descendu de son piédestal, humain, et même souriant, dont on fait l’étonnante rencontre dans ce disque. Là où tant d’autres rigidifient le propos et agacent les sonorités, les trois musiciens illuminent ces pages métaphysiques avec la finesse, la fraîcheur et la grâce de l’aquarelliste. © La Dolce Volta
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 2 octobre 2016 | Les Dissonances

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Un concert – et a fortiori un enregistrement de concert – de l’Orchestre Les Dissonances est toujours un grand événement. On y voit un orchestre de taille respectable jouer… sans chef. Le premier violon David Grimal mène « à l’ancienne », du violon, pour les moments où un élément visuel est indispensable, mais le reste du temps les musiciens de l’orchestre s’écoutent – comme devraient le faire tous les musiciens d’orchestre, mais la chose est une grande rareté. Résultat : de la musique de chambre à quarante ou soixante-dix, selon l’ouvrage, pour un résultat musical indiscutablement parfait et convaincant. Pour ce Premier Concerto pour violoncelle de Chostakovitch, la partie soliste est tenue avec brio par Xavier Phillips qui travailla l’ouvrage avec Rostropovitch – rien moins que le dédicataire en personne. Moins « soliste » que primus inter pares, Phillips dialogue avec les musiciens « collectifs » bien plus qu’il ne leur tient tête : résultat bluffant. Non moins bluffant est le fait que pour le Cinquième Symphonie, Phillips reprend sa place à l’orchestre, pour une lecture enflammée et « intelligente », car chaque musicien sait exactement quelle est sa place dans la partition, en fonction de celle de ses voisins et collègues. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 10 septembre 2021 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Eugène Ysaÿe est une des figures marquantes du violon au tournant des XIXe et XXe siècles et une source d’inspiration pour les générations suivantes. Il joua en son temps un rôle comparable à celui de Niccolò Paganini. Vers la fin de sa vie, il compose six sonates pour violon seul qui regardent vers le passé, reflètent son présent et s’offrent à l’avenir. Dans cet ensemble, la trop rare fidélité absolue au texte comme à son esprit mérite d’être signalée. La maturité du jeu de David Grimal est pleinement aboutie, le violoniste fançais s’étant approprié l’essence même de chaque mouvement, avec son architecture et sa conduite. Sa technique transcendante, toujours humble, fait ici merveille. © La Dolce Volta
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 20 janvier 2011 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Sous la direction du violoniste David Grimal, Les Dissonances nous proposent ici une confrontation - originale - entre l'un des chefs-d'oeuvre du concerto italien du XVIIIe siècle, Les Quatre Saisons de Vivaldi, et en écho, le cycle "saisonnier" du compositeur argentin Astor Piazzolla, avec les rythmes obsessionnels typiques du maître de tango. Un très bel album !
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2009 | Ambroisie - naïve

Livret Distinctions Prise de Son d'Exception
Bach : Sonates & Partitas BWV 1001 à BWV 1006 - Brice Pauset : Kontrapartita / David Grimal, violon
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 10 septembre 2021 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret
La musique de George Enescu, compositeur roumain nourri des traditions musicales de son pays, plonge aussi ses racines dans le monde musical français du début du XXe siècle. Ce disque explore cette double ascendance, qui fit d’Enescu, personnalité charismatique et exceptionnelle, une véritable passerelle entre Roumanie et France. "George Enescu est sans doute l’un des musiciens les plus extraordinaires que j’aie rencontrés dans ma vie avec Béla Bartók" : ces paroles ont été prononcées par Lord Yehudi Menuhin devant la porte de sa cabine à bord du Mermoz lorsque David Grimal l'avait rencontré il y a plus de vingt-cinq ans. "Je me souviens qu’à l’évocation du nom de George Enescu, Menuhin avait presque de nouveau l’air de l’enfant prodige qu’il avait été plus de soixante-dix ans auparavant. Ses yeux brillaient d’admiration et de reconnaissance pour celui qui fut son maître. (David Grimal) Enescu fut en effet un astre qui traversa le siècle entre ses racines roumaines et la France, son pays d’adoption. Camarade de classe de Ravel en cours d’écriture au Conservatoire de Paris et ardent défenseur du Poème de Chausson, Enescu reste un symbole de musicien humaniste. Son Caprice Roumain achevé par Cornel Tåranu est sans doute son chef-d’œuvre méconnu qui s’inscrit de manière singulière dans l’histoire des concertos pour violon. Il est entouré dans ce disque de Tzigane de Ravel et du Poème de Chausson pour un portrait tout en métissage de l’amour franco-roumain. © La Dolce Volta
A partir de :
CD19,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | TransArt Live

Sonates et Partitas pour violon seul BWV 1001 à 1006 / David Grimal, violon
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 27 juin 2006 | Ambroisie - naïve

Livret
Au Conservatoire National Supérieur, David Grimal fut l'élève de Régis Pasquier, violoniste descendant d'une grande lignée, consacré dans les années soixante-dix. Dix ans plus tard, après diverses expériences au sein de multiples orchestres européens, le moment est venu pour le prodige d'établir sa renommée sur disque.Accompagné par le pianiste de première envergure qu'est Georges Pludermacher, David Grimal s'épanouit totalement dans un programme réunissant la Sonate pour Violon et Piano en Sol Majeur,créée en 1917 par Debussy, la Sonate pour Violon Seul Sz. 117 (commandée par Yehudi Menuhin en 1944) de Bartok et la Sonate N°2 pour Violon et Piano , créée par Ravel et Enesco en 1927. Les réjouissances d'un tel menu sont sublimées par la poésie qui se dégage de chacune des pièces abordées. La première oeuvre, soulevée avec délicatesse par le duo, s'envole vers des sommets rarement atteints (le resplendissant Allegro vivave). Les quatre mouvements de la longue Sonate de Bartok, réputés difficiles, ne résistent pas à l'archet virtuose du violoniste qui déploie son sens de l'agilité et de la musicalité. Enfin, l'oeuvre de Ravel brille de tous ses feux européens et américains avec sa partie Blues influencée par les nouveaux rythmes du jazz. Le Perpetuum mobile clôt en apothéose ce disque phare du tandem. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2015
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 3 novembre 2008 | Ambroisie - naïve

A partir de :
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 juillet 2010 | harmonia mundi

A partir de :
CD13,99 €

Classique - Paru le 31 mars 2008 | Aeon

Sonate pour violoncelle & piano, op.8 - Sonate pour violon & piano, op.21 – Sérénade pour trio à cordes, op.10 / David Grimal, violon - Gérard Caussé, alto - Marc Coppey, violoncelle - Michel Beroff, piano
A partir de :
CD10,99 €

Classique - Paru le 12 février 2016 | Herisson

A partir de :
CD13,99 €

Classique - Paru le 31 mars 2008 | Aeon

Sonatines pour violon & piano D384, 385 & 408 / David Grimal, violon - Valery Afanassiev, piano

L'interprète

David Grimal dans le magazine