Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Cassandra Wilson s'est diversement exprimée sur les terrains du free funk, de la M-Base ou de la chanson façon Betty Carter chante les standards du jazz et s'est orientée plus récemment vers un répertoire à tendance folk à la manière d'une Nina Simone. Sur ce New Moon Daughter, elle aborde un répertoire qui va de U2 à Son House, de Hoagy Carmichael à Hank Williams (I'm So Lonesome I Could Cry). Cet album est sans route le seul à présenter côte à côte des chansons aussi différentes que Last Train To Clarksville et Strange Fruit. Le disque remporta un grand succès à sa sortie, d'autant que la voix de la grande Cassandra Wilson semble détachée, presque distante. Plusieurs écoutes seront nécessaires pour découvrir la chaleur sous le détachement. © JMP/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 16 mars 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
De nombreuses chanteuses actuelles pensent prolonger l’héritage de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan grâce à des voix au velours rassurant, des organes sans callosité et au bout du compte totalement dispensables. Cassandra Wilson, elle, s’est toujours installée ailleurs. Déjà, la grande dame du Mississippi n’a jamais chanté QUE du jazz, relisant des pièces signées Bob Dylan, Neil Young, Hank Williams, Antonio Carlos Jobim, Joni Mitchell, Robert Johnson, Paul McCartney, Stevie Wonder, U2 ou Charley Patton. Elle embarque la note bleue sur des sentiers rarement foulés, osant des escapades blues, country, soul, gospel, funk ou folk… A l’heure où Billie Holiday souffle virtuellement ses cent bougies, Cassandra Wilson propose ici un hommage. Son hommage. Plus à l’esprit qu’incarnait celle qu’on surnommait Lady Day qu’à sa voix ou son répertoire. Sur ce sublime Coming Forth By Day, sa voix rauque et ample comme sa nonchalance singulière hantent des standards pourtant mille fois entendus comme You Go To My Head, All Of Me, These Foolish Things, Strange Fruit ou I'll Be Seing You. Enregistré à Los Angeles avec Nick Launay (grand producteur britannique notamment de Nick Cave depuis une dizaine d’années), l’album accueille plusieurs épées (venues plutôt du rock que du jazz d’ailleurs) comme T-Bone Burnett à la guitare, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, le grand Van Dyke Parks aux arrangements pour cordes, le jeune saxophoniste Robby Marshall (dans la rôle de Lester Young) et même la rythmique des Bad Seeds de Nick Cave avec le batteur Thomas Wydler et le bassiste Martyn P. Casey. Tous lui ont confectionné un superbe manteau de notes. Une symphonie mélancolique et grandiose bien contemporaine et ne jouant jamais la facilité de la carte du sépia sonore. Les cordes sont superbement chloroformées. Le piano comme la rythmique semblent échappés d’un cabaret fantôme. Et entre les chaises, Cassandra Wilson slalome en chantant les amours perdus, les déceptions et le mal de vivre avec une classe dantesque. Un disque miraculeux. © MZ/Qobuz
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1999 | Blue Note Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Deux voix pour n’en faire qu’une. Celle de (la trompette de) Miles Davis. Celle de Cassandra Wilson. Avec ce bien nommé Traveling Miles qu’elle publie chez Blue Note en 1999, la chanteuse du Mississippi revisite le répertoire du trompettiste où les thèmes qu’il a souvent joués. Son organe splendide et grave s’abandonne avec la même retenue, la même épure que celles auquel elle rend hommage. Le saxophoniste Steve Coleman, le guitariste Pat Metheny, la chanteuse Angélique Kidjo, le percussionniste Mino Cinelu et quelques autres sont à ses côtés pour rendre cet hommage encore plus intense. Là où Cassandra Wilson impressionne le plus restant dans sa capacité à s’approprier des compositions maintes fois enregistrées et entendues, compositions qu’elle fait siennes. Impressionnant et beau. © MZ/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 3 avril 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res
Trois ans en arrière, Cassandra Wilson et ses musiciens proposaient un album de compositions originales intitulé Another Country (2012). La chanteuse de jazz la plus imprévisible et surprenante de son temps, dont chaque interprétation est une recréation en soi, revient à son genre de prédilection, celui des reprises. Pas n'importe lesquelles puisqu'il s'agit de marquer le centième anniversaire de la naissance de Billie Holiday (1915-1959), voix emblématique du siècle de jazz s'il en est.Par au moins quatre fois, Mrs. Wilson s'était déjà signalée par ses versions troublantes de « You Don't Know What Love Is » (dans le chef d'oeuvre Blue Light 'Til Dawn en 1993), « Body and Soul » (Sings Standards, 2002), « The Very Thought of You » (Loverly, 2008) et « Strange Fruit » (New Moon Daughter, 1996). Si les trois premières sont laissées de côté au profit de onze autres titres de gloire, la dernière fait l'objet d'une nouvelle lecture frissonnante, où une descente de cordes remplace la trompette gémissante de la version précédente.Les autres pistes, choisies dans la crème du répertoire de la dame au camélia, reçoivent un traitement de choc et de charme entre les arrangements audacieux exploités par les musiciens et le chant envoûtant de l'héritière. L'hommage de Coming Forth by Day vole à des hauteurs stratosphériques d'une pièce à l'autre, s'éloignant des reconstitutions scolaires dont ce genre d'exercice est coutumier.Ainsi, « Don't Explain » est parcouru par le murmure d'un spectre vocal venant hanter la mélodie. Par un violon, une guitare ou une clarinette, un fantôme semble s'être glissé dans les interstices de titres comme « Billie's Blues » ou « Good Morning Heartache ». Le splendide « You Go to My Head » se pare d'un écrin orchestral rarement entendu depuis Nelson Riddle. Les chansons d'amour, « All of Me », « The Way You Look Tonight » et « What a Little Moonlight Can Do » par exemple, retrouvent une sensualité qu'elles avaient perdu depuis tant de repassages. Loin d'adresser un remerciement passéiste, Cassandra Wilson fait de chaque morceau un moment de grâce et d'inspiration. © Loïc Picaud / Music-Story
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 7 octobre 2003 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res
CD19,49 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2014 | Blue Note

CD19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | CM BLUE NOTE (A92)

Livret
CD20,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1995 | Blue Note Records

CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Blue Note Records

Livret
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Blue Note Records

CD14,99 €

Jazz - Paru le 16 juillet 2002 | Verve Reissues

CD12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2009 | Blue Note Records

CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2003 | Blue Note Records

CD8,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Blue Note Records

CD21,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1996 | Blue Note Records

CD1,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | Blue Note Records

L'interprète

Cassandra Wilson dans le magazine