Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Carla Bruni

Née le 23 décembre 1967 à Turin en Italie sous le nom de Carla Gilberta Bruni Tedeschi, Carla Bruni est issue d'une famille aristocratique italienne originaire de la ville. Son père (en réalité son beau-père), Alberto Bruni Tedeschi - un riche industriel, collectionneur d'art et aussi compositeur (Hermann Scherchen dirigera ses Variations pour orchestre en 1948) - épouse en 1971 la pianiste-concertiste Marisa Borini dont il aura deux enfants, Virginio (1960-2006) et Valeria (née en 1964). Bien que portant le même nom, Carla est, en réalité, le fruit d'une liaison de sa mère (entre 1960 et 1967) avec un homme d'affaires (passionné aussi de guitare classique), Maurizio Remmert (né en 1947 et issu de la bourgeoisie piémontaise, père d'une fille, Consuelo, et installé depuis trente ans à São Paulo au Brésil) ; filiation dont Alberto Bruni Tedeschi avait connaissance sans cesser pour autant de la considérer comme sa propre fille. Carla, quant à elle, n'apprendra qu'à sa mort, en 1996, qu'il n'est pas son vrai père.



Carla Bruni grandit donc dans un environnement musical privilégié. Mais l'Italie est alors gangrénée par les Brigades Rouges, terroristes d'extrême gauche, et la pègre locale qui opèrent par enlèvements, visant les Italiens les plus riches pour obtenir des rançons. Pour préserver leurs enfants d'une telle éventualité, Alberto et Marisa décident de les expatrier en France dès 1975. Carla poursuit ses études dans des internats privés suisses et français (dont le lycée Janson-de-Sailly), apprend parallèlement le piano et la guitare et commence déjà à écrire des textes et composer des chansons.



Après avoir débuté des études d'art et d'architecture à Paris, Carla Bruni les abandonne par manque d'intérêt pour entamer à 19 ans une carrière de mannequin dans l'agence City Models. Défilant pour les plus grands couturiers internationaux grâce à son physique avantageux, elle accède au rang de top model en 1988 et devient dans les années 1990 l'un des mannequins les plus populaires et les mieux payés. Dès 1995, elle fait une incursion dans le cinéma avec le film Paparazzi qu'elle tourne aux côtés de Vincent Lindon et Patrick Timsit. Mais à 29 ans, après dix années de mannequinat, Carla Bruni décide de se consacrer à la musique. Durant toute cette période, ses relations amoureuses commencent à défrayer la chronique.



C'est avec Julien Clerc, rencontré en 1999, que Carla connaît sa première grande expérience d'auteur en lui écrivant une première chanson, Si j'étais elle - dont il écrit aussitôt la musique -, qui sera suivie par cinq autres titres sur les onze constituant l'album éponyme. Forte de son succès (Si j'étais elle se vend à plus de 250 000 exemplaires), Carla Bruni franchit le pas et décide d'écrire son premier album, Quelqu'un m'a dit, qui sort en novembre 2002. Non seulement elle en est l'interprète mais elle en a aussi composé les chansons, avec la collaboration de Louis Bertignac, l'ex-guitariste du groupe Téléphone. Le public tombe aussitôt sous le charme de sa voix douce et de son style intimiste et sensible. Le succès de l'album, porté principalement par les titres Quelqu'un m'a dit et Raphaël, est aussi retentissant qu'inattendu avec près de deux millions d'exemplaires vendus (au moins 1 300 000 en France). Alors que la SACEM lui décerne le Prix Raoul Breton, destiné à encourager un jeune auteur-compositeur, Carla est primée aux Victoires de la musique en qualité d'« Artiste interprète de l'année ». En juin 2003, elle reçoit la distinction de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, décoration remise par le ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon.



Dans sa vie privée, elle multiplie les relations amoureuses (Eric Clapton, Donald Trump, Mick Jagger, Vincent Perez, Louis Bertignac, l'éditeur Jean-Paul Enthoven puis le fils de celui-ci, l'universitaire Raphaël dont elle a un garçon, Aurélien, en 2001.) et n'hésite pas à déclarer qu'elle préfère la liberté des moeurs à la monogamie.



Déstabilisée par l'impact de son premier album, Carla Bruni prend son temps pour en concocter un deuxième qui voit le jour en 2007, No promises, vendu à plus de 600 000 exemplaires ; elle y chante des textes de poètes anglo-saxons qu'elle a mis en musique. En novembre 2007, Carla Bruni fait la connaissance de Nicolas Sarkozy, alors Président de la République française et tout juste divorcé, au cours d'un repas organisé par Jacques Segala. C'est le coup de foudre ; rapidement fiancés, ils se marient le 2 février 2008.



Son troisième album, Comme si de rien n'était, paraît en juillet 2008, alors qu'elle est première dame de France. Entre nostalgie et légèreté, il se vend à plus de 480 000 exemplaires (Double disque d'or en France et Disque de platine à l'étranger) au profit de la Fondation de France à laquelle les gains sont reversés. Le 28 janvier 2013, Carla Bruni sort Chez Keith et Anita, premier single de son prochain et quatrième album, Little French Song, à paraître au printemps.



Après s'être engagée dans la lutte contre le sida en 2008 (son frère en est mort en 2006), Carla Bruni-Sarkozy crée en avril 2009 la Fondation Carla-Bruni-Sarkozy destinée à ouvrir à tous l'accès à la culture et à la connaissance en commençant par la lutte contre l'illétrisme.



Le 19 octobre 2011 Carla Bruni-Sarkozy met au monde une fille, Giulia, naissance qu'elle qualifie de « bonheur inattendu et inespéré ».



© Qobuz 02/2013
Lire plus

Discographie

35 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums